Gin Fizz

Bulles de vie...

La petite histoire de mes belles ballerines beiges

25 avril 2006

ballerines_11Ce week-end, à Paris, il a fait beau ! (si si, je vous jure !). L’occasion pour moi de partir en mission spéléologie dans les tréfonds de mes placards, et d’en extirper tous les vêtements et chaussures d’été, qui étaient jusqu’alors soigneusement (hum…) rangées dans l’attente des beaux jours.
A chaque printemps, je retrouve avec joie mes petites jupes en mousseline de soie, mes tops légers et émanchés (très joli néologisme qui signifie donc "sans manche" comme vous l’aurez compris), mes sandalettes à lanières et mes ballerines… Il faut savoir que je suis assez fan des ballerines, et que j’en possède dans plusieurs formes et couleurs (comme toute fan qui se respecte).
Donc ce week-end, plantée au milieu de mon foutoir vestimentaire estival, j’ai fini par remettre la main sur mes ballerines chouchoutes, et je me suis dit que j’allais vous raconter comment elles avaient fini par atterrir dans ma malle aux trésors.
En fait, ce ne sont pas nécessairement mes plus belles chaussures, ni mes plus chères. Mais elles ont acquis le titre de chouchoute parce que j’ai eu un mal de chien à les dénicher (oooh… chien, dénicher… comme je suis drôle !).
J’ai eu le coup de foudre un beau jour de juillet 2004, quand je les ai vues aux pieds de J., ma copine-toujours-si-joliment-habillée-que-c’en-est-râlant. Je les matte en douce, pour ne pas paraître à l’affût du tuyau, et surtout ne pas faire genre "oh moi aussi j’veux les mêmes, tu les as achetées où ?" (j’ai ma fierté, merde !). Soudain, la belle se déchausse pour enfiler une autre tenue (je vous passe tous les détails de cette journée d’enterrement de vie de jeune fille, ou bien on est encore là ce soir !). Ni une ni deux, je m’approche discrétos et vois le logo de la marque sur la semelle interne. Bien, ces adorables bidules viennent donc de chez Bensimon. Ok, l’enquête prend forme, Colombo est sur une piste…
A ce stade de l’histoire, on pourrait penser que le reste de mon investigation était quasi bouclé : un saut à la boutique, "vous les avez en pointure 39 ?", carte bleue qui flambe et hop, l’affaire est dans le sac, et bientôt à mes pieds. Que nenni, mes amis, que nenni ! C’était sans compter que, en plein mois de juillet, les boutiques ont déjà écoulés leurs stocks d’été depuis belle lurette, et qu’elles en sont déjà à nous refourguer les moon-boots et caracos en fourrure d’écureuil. Le verdict est donc sans appel : "non, nous avons tout vendu. Non, nous n’allons pas en recevoir. Non, on ne passe plus de commande sur ces articles". Pour moi, c’est la fin du monde (au moins pour 5 jours)…
La vendeuse a dû noter mon air dépité, et me tend la carte des autres boutiques de la marque en France, en suggérant que peut-être, ailleurs, sait-on jamais…
Regonflée à bloc, je rentre chez moi fissa, empoigne mon téléphone, et me met fiévreusement à composer un par un tous les numéros de la carte. D’abord les autres boutiques de Paris et de sa proche banlieue, puis les grandes villes de Province : Marseille, Nice, Bordeaux. Rien. Je coche sur la carte de visite les boutiques déjà appelées une à une… et finalement, à force de patience et de ténacité, le miracle opère. A Strasbourg, il reste une paire en pointure 39, dans le coloris que je veux. Et cerise sur le pudding, elle est vendue au prix soldé de 50 %, fin de collection oblige. J’aurais eu la vendeuse devant moi, je lui aurais presque roulé une pelle, tellement j’étais contente ! (En même temps, faut quand même que je me calme, ce ne sont que des chaussures).
J’envoie le chèque, et huit jours plus tard, elles sont là, chez moi, flambant neuves. Bon, je vous l’accorde, sur la photo elles ont pris un sacré coup de vieux et certains d’entre vous ne doivent pas comprendre comment on peut déployer tant d’énergie pour une vulgaire paire de godasses. Bah moi, m’en fous, je les aime. En plus, on peut changer le ruban à volonté. Vous pensez bien que j’en ai toute une collec’, même si au final, je mets toujours les deux mêmes couleurs. Aaaah… devant tant de félicité, je ne peux que citer le grand philosophe grec Nikos Alliagas : "c’est que du bonheur !"…


Commentaires sur La petite histoire de mes belles ballerines beiges

    Ben dis donc quand tu veux quelque chose toi rien ne t'arrete ;-)
    Et ta copine elle a réagi comment quand elle a vu que tu avais les même qu'elle ?

    PS : Il commence bien ton blog, bonne chance pour la suite.

    Posté par Laurette, 25 avril 2006 à 12:56 | | Répondre
  • Moi aussi je veux les mêmes !...

    Bonjour Katia,

    J’ai connu ton blog via ton message laissé sur “mon blog de fille”. J’aime beaucoup ta plume, tu m’as beaucoup fait rire avec ton histoire de chaussures. Je dois avouer que même abimées elles sont encore bien classes tes shoes. Aucune chance de les retrouver j’imagine? Moi aussi je veux les mêmes !...Suis en galère pour me trouver de chouettes chaussures pour cet été, rien ne me plait.
    Bref, en tous les cas bravo pour ce nouveau blog, je viendrai y faire un tour régulièrement. Pour ma part je n’ai toujours pas eu le courage de commencer le mien, j’ai pourtant essayé à maintes reprises mais je ne crois pas être très douée pour l’écriture...
    Un seul bémol à ton blog... il n’y a aucune info sur l’auteure, à savoir toi...on aimerait en savoir un peu plus à moins que ce soit voulu?
    Vivement le prochain article!
    A très bientôt,
    Eydess

    Posté par eydess, 25 avril 2006 à 14:45 | | Répondre
  • Merci les filles et bienvenue !

    Laurette > Comme tu dis, rien ne m'arrête quand j'ai décidé d'avoir quelque chose. J'aimerais avoir autant de motivation pour aller au cours de gym, mais c'est une autre paire de manches !!
    Et chuuuut, ma copine ne sait rien de tout ça... hé hé hé...
    Eydess > Merci pour tes encouragements. Il y a encore beaucoup à faire sur mon blog, mais j'y vais pas à pas, je prends mon temps...
    Et pour les chaussures, désolée, mais je crois effectivement que c'est trop tard. A moins que tu ne prennes ton courage à deux mains et que tu arpentes tous les dépots vente susceptibles de vendre les fins de collection ? ;-)

    Posté par Katia, 25 avril 2006 à 15:34 | | Répondre
  • SOS ballerines

    Le bon plan pour trouver des collec' passées c'est la shopping vallée au val d'europe (Par le RER A...Je sais c'est presque le bout du monde!). Et en plus il y a une boutique bensimon!!!! Que dema,de lle peuple!! Voila super celinette vient de sauver la face du monde!!!!
    Bonne continuation pour ton blog qui m'a l'air de démarrer sur les chapeaux de roue!

    Posté par celinette, 25 avril 2006 à 18:00 | | Répondre
  • Merci du tuyau

    Merci pour l'info, célinette !
    Eydess, tu sais ce qu'il te reste à faire... ;-)

    Posté par Katia, 25 avril 2006 à 18:08 | | Répondre
  • Katia, je me reconnais dans ta traque (pas pour les ballerines bien sur) quand je repère qq chose sur qq'un je fais ensuite des enquètes incroyables pour me le procurer sans bien sur demander à la personne.... j'aurai pu comme toi appeler la France entière (je me demande d'ailleurs si je ne l'ai pas déjà fait....
    En attendant je te souhaite ... prospérité?... tout ce que tu veux pour ton blog qui s'anonce bien... ah oui je te souhaite aussi un peu de courage car qd m^me on est de tps en tps en panne d'inspiration...
    A toi
    Higgins

    Posté par Higgins, 26 avril 2006 à 04:26 | | Répondre
  • Ouf, je ne suis pas la seule...

    Merci Higgins... ca me rassure de savoir que non, je ne suis pas la seule tarée à courir toute la ville, voir tout le pays, quand j'ai un truc en tête !!! ;-)

    Posté par Katia, 26 avril 2006 à 13:51 | | Répondre
  • Ah, j'ai failli les acheter et puis j'ai eu peur qu'elles me fassent horriblement mal aux pieds parce que la matière est très rigide. Verdict ?

    Posté par Hélène, 26 avril 2006 à 18:14 | | Répondre
  • Verdict

    Comme des chaussons !!!!
    Enfin... après un petit temps d'adaptation, elles sont hyper confort !
    Nan, cherche pas, elles sont MER-VEI-LLEUSES, mes ballerines beiges ! ;-)

    Posté par katia, 26 avril 2006 à 18:32 | | Répondre
  • SOS BALLERINE

    Salut Katia !! Je penses que je vais très loin pour avoir des informations sur ce sujet '' le ballet'' parce que je viens du canada et je penses bien que je m'adresse à la bonne personne !!Je te le dis quand on a une idée dans la tête on la pour longtemps et moi je vais au bout pour y arriver et même je vais sur tout les sites du mondes pour y parvenir !Bon je commence parce que je crois que ca va etre long même très long! Bon... moi je fais du ballet à la maison car je n'ai pas trop les moyens pour faire des cours et surtout je ne voudrais pas me ramasser dans un cours de débutant avec des petite filles de 4 à 5 ans même si elles sont surpers cutes !! Bonn et moi je sais que les prix des petites chaussures de ballet sont très chers et que ces merveilles sont parfois dure à trouver mais moi à la place je voudrais les faire moi même et je pense que je m'adresse à la bonne personne en se qui concerne les ballerines et je voudrais savoir si je serais vraiment capable de les faire moi même et aussi de quel matériaux sont fait ces petits bijoux pour les pieds parce que disons faire du ballet avec des pantouffle pas très stable ca va très mal ... à moin qu'il i aille une autre solution comme ... dautre petite chausses pas dure à se procurer et peut-etre en ressemblance avec des ballerine mais JE VEUX DES BALLERINES !!! ^^''
    Pourrais tu me répondre dans les plus bref délais en esaperant que je ne me prennes pas trop tard pour cela !!!
    Pour te dire en passant ..Bravo pour ton blog et continue ca doit suremenbt aider des personne et en touka ca maide beaucoup dans se domaine !!! Merci

    Sarah

    Posté par Sarah, 03 juin 2007 à 01:57 | | Répondre
Nouveau commentaire