Gin Fizz

Bulles de vie...

Zozos dans le métro

09 mai 2007

m_tro_1Les parisiens sont des êtres courtois, polis, aimables et respectueux des autres. Il suffit de prendre le métro une ou deux fois pour s’en convaincre. Petit catalogue de notre savoir-vivre légendaire. De Bastille à Montparnasse, de Porte de Clichy à Château de Vincennes, à 8h ou à 21h, on trouve, en vrac et dans le désordre :

Celui qui nous écrase copieusement les mocassins et qui ne semble même pas s’apercevoir qu’on vient de se prendre ses 86 kilos de graisse sur les pieds. (nan, mais c’est pas grave, d’t’façon, j’me servais pas de mon pied gauche, alors…)


Celui qui est le premier à monter, le dernier à descendre, mais qui entre temps, reste posté juste devant l’entrée du wagon sans bouger, sans doute par plaisir de se faire bousculer à chaque station. Limite y’aurait un mot de passe pour pouvoir grimper ou sortir du wagon, ça le ferait poiler de le demander à chaque voyageur.

Celui qui est, à l’inverse, coincé à l’opposé des portes et qui se met soudain à gesticuler deux bonnes minutes avant l’arrêt en station, même à République ou Châtelet-les-Halles, où il y a de fortes chances qu’une bonne moitié du wagon descende, comme lui. (… et celui qui demande d’un air angoissé si « vous descendez ? » trois ans avant que le train ne s’arrête. « Ben non, jamais entre deux stations »)

Celui qui a oublié qu’il portait un sac-à-dos, et qui met des coups de boule involontaires à tout le monde dès qu’il remue ne serait-ce qu’un orteil.

Ceux qui chantent couinent en même temps que les écouteurs de leur Ipod. Merci pour l’ambiance, mais si on pouvait éviter M. Pokora à 8h du mat’, ça m’arrangerait, quand même.

Celui qui n’a manifestement pas réglé son sonotone sur la bonne fréquence, et qui parle tellement fort que même l’autre bout du wagon profite de sa conversation passionnante (parce que c’est souvent passionnant, dans ces cas-là). Manque de pot, il est juste à côté de nous, et c’est nos tympans qui s’en prennent plein la gueule.

Ceux qui sont à vue d’oeil très très amoureux l’un de l’autre, se tripotent sans cesse et s’embrassent goulûment (à grands renforts de smaaaackss et de slurp slurp baveux), sans la moindre pudeur pour le voisin gêné placé à trente centimètres des offensives, et qui relit d’ailleurs pour la douzième fois le petit poème navrant proposé par la RATP juste pour se donner l’impression d’être vraiment très occupé.

Celui qui reste le cul scotché à son strapontin en pleine heure de pointe, et qui a en plus l’audace de soupirer très fort quand le bout de notre veste vient lui chatouiller les narines, pour cause d’affluence record.

Celle qui campe devant le tourniquet en cherchant désespérément au fond du bordel de son sac à main sa carte orange, ou plus récemment, qui passe et repasse son sac dans tous les sens au dessus du bouton électronique "navigo" en guettant comme une furie le biiiip d’ouverture de la porte.

Celui qui a la main tellement moite qu’elle glisse toute seule le long de la rampe. Yeaaaaaaarkkkkk !

Celle qui déboule dans le wagon aux heures de pointe avec une poussette plus grosse qu’une Smart, et qui veut généralement me déloger du petit coin où j’ai réussi à me caller pour y caser son engin et « moins déranger ». Je me marre là, ou pas ? Oui, je sais… parfois, on ne peut pas faire autrement. (Si, on peut au moins plier sa poussette géante le temps du trajet, prendre son mouflet dans ses bras, et éventuellement faire les yeux doux pour demander un bout de strapontin, mais bref). Perso, en attendant d’expérimenter l’autre côté de la barrière (et me trimballer mes mioches à moi en suant aux heures de pointe), j’assume mon seuil de tolérance à la poussette plus bas que la moyenne.

Ceux qui n’ont jamais compris que les escalators ne sont pas une visite guidée des sous-sols parisiens, et qu’on n’est pas obligé de s’y étaler comme si on allait prendre le thé le temps de la montée : c’est pourtant pas compliqué de piger que les parisiens sont des stressés de la vie, et que la file de gauche est toujours réservée à ceux qui veulent grimper les marches même si ça avance tout seul.

Ceux qui lambinent le nez au vent, manifestement ravis de ce panorama exquis qu’offre le métro parisien. A mon avis, ces gens-là se sentent très bien dans les couloirs du métro, et n’ont absolument pas envie de rentrer fissa chez eux, même le vendredi soir, après une longue semaine de boulot chiantissime. Allez, on met le turbo les gars, parce que j’ai aucune envie de passer la soirée coincée entre un plan de métro taggué et une pub pour des vacances aux Antilles que je n’aurai pas avant un bail.

Enfin bref, je peux continuer longtemps à vous faire le catalogue de la faune métropolitaine, j’en ai encore des tonnes en rayon. Mais ce serait vous gâcher le plaisir, non ? Je suis sûre que vous en avez plein, vous aussi, des trucs à raconter à ce sujet… ;)

Et pour rester dans le thème, je vous invite à aller faire un tour chez la Gazette. C’est sûr, il râle moins que moi (ahem…), et vous verrez après coup le métro sous un œil nettement plus marketing !

Posté par Katia_ à 09:30 - Chroniques d'une râleuse - Commentaires [53]

Commentaires sur Zozos dans le métro

    Le metro c'est top mais sans les gens ^^
    Enfin tous sauf Katia bien sur ^^

    Posté par Sanjuro, 09 mai 2007 à 09:41 | | Répondre
  • MDR !!! Ils y sont TOUS !
    Question que chacun de nous doit se poser maintenant : "ARE YOU ON THE LIST ?" cf Heroes.

    Moi, oui : la poussette. Mais je sais que je fais chier le monde ...

    :)

    Posté par LudoFJ(FAPM), 09 mai 2007 à 10:13 | | Répondre
  • trop drole ! Ici il n'y a ni file de gauche pour les gens presses, ni hierarchie "on laisse les gens descendre et puis on monte". c'est limite frustrant parfois !

    Posté par Vendredi 13, 09 mai 2007 à 10:21 | | Répondre
  • Dis moi pas que c'est pas vrai!

    Il est né le divine enfant...Ouh punaise je ne l'attendais plus ce billet:))) Il me semble que tu as oublié ma chère Katia: les odeurs d'urines, les fois aussi ou l'on se retrouve littéralement compressé (comme un césar),du genre y'en a 1 qui sort, quinze qui rentrent! Les jeunes filles surexitées par mon axe (plus t'en mets, plus t'en as, oh ça va hein, pas la peine rigoler bêtement...:), les classes entières qui débarquent dans le wagon, toi qui pensait lire tranquillement ect!

    Posté par Ceucidit, 09 mai 2007 à 10:25 | | Répondre
  • Vive le scooter (italien forcément) !

    Posté par Chroniques du P., 09 mai 2007 à 10:42 | | Répondre
  • J'adore quand tu râles, parce que tu mets des mots sur mes râleries sans que j'ai à me triturer la tête pour les exprimer. J'adhère à tous tes propos que je transpose au tram. Je suis une râleuse du tram!

    Posté par Béné, 09 mai 2007 à 10:48 | | Répondre
  • t'as quasiment rien oublié, c'est parfait, sauf LE truc sympa, c'est quand il arrive de passer 20 minutes, assise en face d'un charmat jeune homme et que on joue au chat et à la souris (hop je te regarde, non c'est moi, etc...)

    Posté par violette, 09 mai 2007 à 10:52 | | Répondre
  • Ou pire, les gens qui ont oublié de se mettre du déo et ca pue la transpiration. Alors la t'es evidemment bien collé à eux et tu n'as qu'une solution: l'apné.

    Ce billet me fait beaucoup rire.

    Posté par Jessica, 09 mai 2007 à 11:08 | | Répondre
  • Je reviendrais te lire tantôt parce que là je suis en train de me bidonner comme une malade... mon collègue va avoir des soupçons que je bosse à allure réduite ce matin :))

    Posté par Aude, 09 mai 2007 à 11:12 | | Répondre
  • oho, celle qui cherche sa carte plantée devant le tourniquet, je la décapiterais bien parfois (avec celle qui n'arrive pas à biper à travers son sac, tiens!).
    Dans le même style "devant les tourniquets", ceux qui me gonflent, c'est ceux qui trainent discretos devant en ayant l'air vachement occupés, et qui se jettent derrière toi pour passer en même temps et frauder... Je n'ai rien contre les gens qui fraudent (enfin, presque) mais au moins, ils pourraient demander gentiment, je ne refuse jamais et j'aprécie un "merci". Mais bon, ma bonne dame, ou va la politesse de nos jours?

    Posté par liloe, 09 mai 2007 à 12:03 | | Répondre
  • J'adore ton billet !! Pourquoi pourquoi ? parce que je suis ton cauchemar niark niark c'est moi la fille qui reste planté devant le tourniquet, qui marche lentement et qui me demande chaque jour pourquoi les gens sont si pressé ici, pourquoi on me pousse a droite de lescalator etc... enfin voila être parisien , c'est inné , on peut pas apprendre ca fait 4 ans que jsuis la et pourtant ...

    Posté par LiLi, 09 mai 2007 à 12:15 | | Répondre
  • Si on s'y met tous on peut surement ecrire une thèse sur le métro... :=)

    Posté par Mlle E, 09 mai 2007 à 12:32 | | Répondre
  • Mouahah que de bons souvenirs!!

    Posté par Fabienous, 09 mai 2007 à 12:51 | | Répondre
  • Et aussi ...

    ... celui ou Celle qui, dans le wagon, s'adosse brutalement à la barre du milieu et t'aplatit les doigts alors que tu essayes de maintenir tant bien que mal ton équilibre lors d'accélérations inopinées. IL/elle ne s'excuse surtout pas et t'oblige à te lancer dans une séance de streching pour saisir l'extrémité de la barre resté libre au-dessus de ses épaules, comme 3 ou 4 autres personnes aux alentours !

    Posté par Finedel, 09 mai 2007 à 13:46 | | Répondre
  • metro

    Pleins de petites scènes du métro. Je reconnais là quelques épisodes déjà vécues.Bien analysé !

    Posté par nina de zio, 09 mai 2007 à 13:58 | | Répondre
  • Liloe ! Oui c'est également celle que je vise au sniper... Mais pourquoi chercher sa carte dans le tourniquet ? Pourquoi pas avant bordel !?

    Grrr rien que d'y penser ça m'énerve

    Posté par Julie, 09 mai 2007 à 14:15 | | Répondre
  • C'est mieux a Londres !

    L avantage a Londres c est que les gens sont tres respectueux, ils se mettent a droite dans les escalators, sont discrets, font preuve de politesse avec les femmes et personnes agees...

    tres pratique, les gens donnent leur journal gratuit ou le laissent apres avoir lu contrairement aux francais qui l emmenent chez eux pour le jeter ensuite... (cherchez l erreur !)

    ah ces anglais alors !! ;))

    Posté par Raphael, 09 mai 2007 à 15:07 | | Répondre
  • Hihi !

    Moi aussi je suis toujours pressée et des fois je me dis que j'exagère, quand il y a un couple de retraités avec sa valise qui visiblement n'ont pas l'habitude du métro et qui empêchent tout le monde de descendre à Montparnasse tant ils sont lents !

    Posté par Louisianne, 09 mai 2007 à 17:00 | | Répondre
  • Sanjuro > ouais, mais le métro rien que pour moi ça me ferait légèrement flipper, quand même... je sais, je suis jamais contente ! :)

    Ludo*FJ > hanlalaaaaaa, la poussette, haaaaan !!!! :)
    Ouais, on est forcément sur la liste de quelqu'un d'autre, de toute façon, c'est obligé !

    Vendredi13 > frustrant... dans le sens "trop bien organisé et on peut plus râler" ou dans le sens "c'est du grand n'importe na oik" ?

    Ceucidit > oui, bon, ca va, c'est pas d'ma faute si ce billet a été long à venir, mais je ne citerais personne (pas mon genre de dénoncer les copains, tu vois ?) :)
    Nan, j'ai pas oublié ceux que tu cites, mais je comptais bien sur quelqu'un pour en parler. C'est toi. merci ! :)

    Chroniques du Plaisir > ... sauf que quand il pleut ou fait - 12°, je sais pas si je préfère pas quand même mes blaireaux de parisiens bornés et mal aimables (dont je fais partie, évidemment !)

    Béné > pas une grande adepte du tram, mais tout ça est aussi valable pour le bus (juste : moyenne d'âge des passagers : + 15 ans)

    violette > oui, c'est plutôt rare, mais so cute ! Je prépare une suite à ce billet sur les petites choses positives du métro, justement. Le côté chat/souris en fait partie. coupeuse d'herbe sous le pied ! ... ;)

    jessica > ah les joies des aisselles en folie à l'heure du retour de bureau ! Mmmmmmm...

    Aude > ;) Fais gaffe quand même à pas te faire chopper hein !

    Liloe > ah oui, ceux qui te collent au cul pour passer derrière toi en douce ("en douce" étant juste une expression, parce que bon... niveau douceur...) et qui après te doublent l'air de rien, genre "qui, moi ? nan, on se connait pas..." j'adore ! ;)

    LiLi > "mon pire cauchemard" => putain... c'était toi !!!!! :)))

    Melle E > tu m'étonnes. En plusieurs volumes, même...

    Fabienous > n'est-ce pâââââs ? ;)

    Finedel > ah ceux là, je les déteste ! Surtout que les rares fois ou j'ai des bagues, ça me nique littéralement la main, et j'ai juste envie de mettre une claque en retour au mec/à la fille qui vient de faire ça. Bon... forcément, je peux pas, on n'est pas des sauvages, hein ? mais quand même...

    Nina de zio > tu reconnais des épisodes... ou tu TE reconnais dans un des portraits ? ;)

    Julie > d'autant que c'est généralement dans les stations où il n'y a que DEUX tourniquets qu'elles squattent allègrement toute la place. Besoin de se sentir exister, peut-être ? va savoir...

    Raphaël > mouais... mieux, je sais pas... Va lire un peu l'article de Milou à ce sujet, et on en reparle, ok ? ;)
    http://bazarbizar.canalblog.com/archives/2007/04/02/4500805.html

    Louisiane > voui, moi aussi parfois, je me dis que je suis une vraie bique à gueuler mentalement sur tout le monde parce que moi je suis archi super pressée (pour aller faire quoi, on se le demande...). Mea culpa...

    Posté par Katia, 09 mai 2007 à 17:45 | | Répondre
  • T'as oublié la râleuse de service qui s'en prend mentalement à tous ces gens dans son petit coin de rame (par mécontentement ou par plaisir de râler ?).

    Ah y'a pas de glaces dans le métro ? ;oD

    Posté par Amaury, 09 mai 2007 à 17:48 | | Répondre
  • On est pas des sauvages d'acord mais ya des fois dans le métro où j'ai faillit le devenir ^^
    Le mec de vingt balais qui refuse de se lever le cul de son strapontin quand une mémé lui a très poliment et tout doucement demandé si gentiment il pouvait laisser sa place parce qu'elle avait du mal à rester debout longtemps, il a fallu quand même qu'elle sorte sa carte d'invalide pour qu'il lève son cul. Il a eu du bol, plus qu'un mètre de wagon à traverser pour lui apprendre la vie.
    Sinon je pense que ça aussi ca te rend folle:
    http://www.bouletcorp.com/blog/index.php?date=20060824

    Posté par Sanjuro, 09 mai 2007 à 20:16 | | Répondre
  • Yes

    Salut Katia,
    Je viens de découvrir ton blog que je trouve vraiment très sympa à lire!
    Pour le métro il y en a aussi une autre même si tu as bien ratissé le panorama : en heure de grosse affluence, serré comme des sardines, le type en chemisette qui sent le phoque et toi juste en dessous de ses aiselles... pouahhh l'horreur!
    Se boucher le nez jusqu'à la prochaine station c'est peut être une solution, mais il faut faire un stage d'apnée avant;)
    Bonne continuation pour ton blog, I love it.

    Posté par Morcheeba, 09 mai 2007 à 20:28 | | Répondre
  • MDR!!! ça y est maintenant, je me rappelle pourquoi je préfère me saigner pour me payer une bagnole, merci ;-)

    Posté par sardine, 09 mai 2007 à 20:32 | | Répondre
  • alalal c'est clair que les gens sont lourd moi heureusement je prend le bus et je n'ai aps tous ses soucis car il y a moins de monde!!!

    Posté par Angely, 09 mai 2007 à 21:39 | | Répondre
  • ça m'rappelle mes années places clichy. j'avais la chance de bosser pas loin (levallois) alors j'y allais à pieds. pis un jour, j'ai eu une petite crevette. trouvé une nounou à levallois et continué à pieds avec la poussette. pis un jour : pluie. Je prends le bus. enfin, j'essaye de prendre le bus ! un beau black me file un coup de main pour monter. deux connes me toisent et balancent des reflexions du style "non mais franchement, peuvent pas prendre le bus quand y a personne dedans...". envie de répondre "ben oui, tiens, demande à mon patron d'ac ???" et pis pfff... pas grave, un mec me donne un coup de main pour descendre avec un grand sourire...
    j'avais bien fait de pas prendre le metro...

    Posté par k-rol, 10 mai 2007 à 00:17 | | Répondre
  • Waow ! Quelle joie d'habiter en pleine cambrousse et ainsi de ne pas connaitre toutes ces joies du métro ! Un quart d'heure de route pour aller bosser, un seul feu tricolore, et je grogne s'il est rouge ! Promis, s'il est rouge ce matin je ne dis rien !
    En tous cas, merci pour ce billet, ça fait du bien au réveil !

    Posté par Laurent, 10 mai 2007 à 07:17 | | Répondre
  • C'est pas tellement que j'en veuille aux nanas à poussette dans le métro, c'est la maternité triomphante qui me met les nerfs : la bonne femme qui croit qu'elle est la seule au monde à avoir pondu et qui pense que tout le monde doit se tirer et se prosterner devant son char avec sa merveille dedans. Et là, je dis NON, et j'ai le droit : j'en ai eu 3, des lardons, et j'ai jamais fait chier personne avec ma poussette double de jumeaux. (je vous parle d'un temps où les poussettes se pliaient et n'étaient pas des chars d'assaut).

    Posté par Craquotte, 10 mai 2007 à 09:50 | | Répondre
  • MOi je peux t'assurer que quand tu as testé le scoot, même si il pleut ou fait froid, le scoot est bien plus partique !!!

    Posté par greg, 10 mai 2007 à 13:26 | | Répondre
  • Oui le scoot en ville c'est le pied! Je préfére avoir froid un quart d'heure, plutôt que de perdre 1 heure en métro. Et puis pour sortir le soir, c'est quand même méga chiant le métro!

    Posté par Ceucidit, 10 mai 2007 à 14:47 | | Répondre
  • Malgré toutes ses tares, qui sont nombreuses, et qui tiennent largement au genre humain, le métro est encore le moyen de transport le plus rapide et le plus sûr, pour traverser Paris dans tous les sens, .... à condition qu'il n'y ait pas de grêve, pas d'accident, pas de panne, pas de... etc. etc.
    Bon, d'accord, ça pue.

    Posté par lazy daisy, 10 mai 2007 à 14:56 | | Répondre
  • ahhhhh ! je n'en attendais pas moins de toi...

    j'ai hâte de lire ton billet sur les trucs + du métro (le jeu du chat et de la souris est mon préféré, j'y joue quasi tous les matins, ce sont mes 15 minutes de bonheur purement "allumeuses")

    Posté par violette, 10 mai 2007 à 16:28 | | Répondre
  • Enorme ! j'adore (parole de moi qui connait pas coeur les poèmes dans le métro à force d'avoir le nez collé dessus !)

    Pas mal dans le genre, l'autre jour je monte dans une rame quasi-vide, toute fière de moi j'étais, parce que les gens étaient tout entassés dans les autres wagons...
    Et là j'ai compris mon erreur, fatale, l'erreur, L'ODEUR mon dieu...

    Posté par éliiiiiiiise, 10 mai 2007 à 17:44 | | Répondre
  • Aaaaaaaargh ! Je fais partie de ceux qui flânent nez au vent quand ils sont dans le métro, c'est ma revanche à moi d'ex parisienne et qui ne prend plus le trom que deux fois l'an.
    Du coup, je zieute, ces belles affiches que nous n'avons pas et surtout les graffitis. J'examine la faune ambiante telle une zoologiste, bref ! Je fais ma provinciale et j'adore cela.
    Pardon aux parisiens qui doivent me trouver bien lourdingue, surtout quand j'ai ma valise de 20 kgs à trainer avec moi.
    :-)

    Posté par Dom, 10 mai 2007 à 18:21 | | Répondre
  • Génial ce billet, j'adore ! Moi évidemment je suis une citoyenne modèle dans le métro (et ailleurs), cela va de soi hihi ;)

    En revanche je suis très étonné que l'un des nuisibles majeurs n'ai été cité nul part : le mec (ou la nana, plus rare tout de même) qui a un beau portable qui fait aussi lecteur MP3 mais qui n'a pas les écouteurs qui vont avec ! Et donc au lieu de s'abstenir d'écouter 50 Cent, il en fait profiter tout le wagon en mettant son truc sur haut-parleur ! Ben voyons...

    Cela dit quand j'y repense, je croise ce specimen beaucoup plus fréquement dans les trains de banlieue ou dans le RER (qui me transvase de ma cambrousse à la gran' ville). Mais c'est vrai qu'une fois dans le métro, il se fait bcp plus rare...

    Enfin, y'en a bien kek'z'un quand même non ?

    Posté par La Frange, 10 mai 2007 à 21:45 | | Répondre
  • Parfois je regrette de ne pas devoir, ni pouvoir utiliser les transports publics, qui sont un vrai fleuve d'inspiration... A chaque fois que je vais à Paris, ou ailleurs, je me délecte du métro.
    Mais quand je te lis, finalement je me dis que : YEEEEEEEEEEEEEES j'ai trop de la chance

    Posté par arpenteur, 10 mai 2007 à 22:04 | | Répondre
  • la neuneu qui chantonne (normalement c'est dans ma tête que je chantonne mais parfois les mots sortent spontanément de ma bouche :D), c'est moi!! Enfin, M.Pokora, faut pas pousser non plus... c'est le Roi Soleil :-) (naaaaan, je rigole...)

    Posté par Dorothée *FAPM*, 11 mai 2007 à 10:47 | | Répondre
  • Alors...

    Je me permet d'ajouter :
    les gens qui puent & l'alcool & la clope, ouais ouais les 2 en même temps ! pourtant je fume & il m'arrive même de picoler comme il faut ;) mais dans le métro c'est juste l'enfer ces odeurs !
    & les groupes de touristes qui ne savent définitivement pas parler sans HURLER !!
    & les groupes d'ado, bcp de mal aussi sur ce coup là
    alors quand se pointe dans le wagon une classe de touristes ados - ça m'est arrivé plus d'1 fois : je sors & j'attends le prochain ;D

    Posté par VeryLiciouS, 11 mai 2007 à 10:47 | | Répondre
  • Pas mieux...

    Ben moi j'suis à Lyon et c'est tout pareil........ Par contre, le truc qui m'insupporte grave c'est le paquet de connards piqués devant la porte et qui ne laissent pas les gens descendre avant de monter.....Alors ça, c'est tous les jours et je pense qu'un jour je vais mordre!!! Ca me rend folle!
    Sur ce, je vous laisse, je dois aller prendre le bus et le métro...:o)

    Posté par orev33, 11 mai 2007 à 12:13 | | Répondre
  • réponses 1

    Amaury > nan, j'vois pas du tout de qui tu veux parler, là ? ...

    Sanjuro > je te comprends... mais j'ai aussi vu des personnes âgées profiter bassement de leur carte d'invalide, en se disant que ça les dispensait sans doute de politesse et de savoir-vivre. Là, non !
    très fort, la bd !

    Morcheeba > merci pour les compliments ! :)
    Oui, le métro nécessite parfois d'avoir de grands poumons... enfin, on se comprend, quoi.

    sardine > tss tsss, t'inquiète ! si j'avais une voiture, je t'aurais déjà pondu un billet sur les dégénérés du bulbe qu'on croise parfois au volant à paris !!! :)

    Angely > moins de monde ? ben ça dépend, quand même, hein... y'a du lourd dans le bus aussi, faut pas croire !

    k-rol > aaah, k-rol, je reconnais bien là ta petite pointe sarcastique ! :)
    Tu sais, les gens râlent, mais si on leur ferme leur claquet avec des arguments béton (comme ceux qui tu évoques), généralement, ils ne mouftent plus. Râler, c'est juste pour la forme, c'est le sport national... histoire de se défouler sur quelqu'un des petites misères accumulées dans la journée ! sans rancune ! ;)

    Laurent > quoi ? un seul feu ? pfff, j'te parle même plus ! ;)

    Craquotte > ouais, trop d'accord avec toi. Mais là, on dépasse même le cadre du métro, c'est valable partout ! celle qui vient me rouler sur les pieds sans s'excuser ou demander juste par politesse que je me pousse, juste parce que j'ai l'audace d'être sur "son" chemin... ggrrrrrrrrr..

    greg > oui, ok... mais quand t'es une nana, tu peux pas t'habiller comme tu veux !
    ... et puis j'crois que j'ai peur, en scoot', en fait...:(

    Ceucidit > comment ? tu n'as pas ton chauffeur personnel ??? mais c'est proprement scandaleux ! scan-da-leux ! une honte ! :)

    Posté par Katia, 11 mai 2007 à 15:49 | | Répondre
  • réponses 2

    lazy daizy > hé hé... ouais, le métro, c'est bien, quand ça veut bien marcher !

    violette > patience, patience... t'y joues tous les matins ? Encore faut-il trouver une souris qui plaise, non ?

    Eliiiiise > ah, et est-ce que tu as déjà lu un poème RATP qui t'a plu alors ? sincèrement alors, tu peux parler, on est entre nous ! :)

    Dom > mouais... j'avoue, je peste intérieurement contre ces gens qui ne savent pas manier une valise sans me coller des bleus plein les jambes... MAIS je râle aussi sur ceux qui ne me laissent pas passer avec ma grosse valise quand je suis super chargée. je sais, je sais, j'abuse... :)

    La Frange > ah ouaisssss, j'avais oublié ce specimen. Mais c'est vrai que c'est plus courant dans les trains de banlieue, quand même...

    Arpenteur > rrrho, ben non, prends-le plutôt comme une superbe source d'inspiration (non ? ahem...)

    Dorothée*FAPM > menteuuuuuuuse !!! Tu rigoles pas tant que ça, je suis sûre !!!! :)))

    VeryLicious > ah oui, les groupes de touristes qui se braillent dessus d'un bout à l'autre du wagon, c'est assez génial comme companie ! Mais j'aime bien les entendre prononcer le nom des stations avec leur accent ! :)

    orev33 > oui, y'en a qui ne comprendront définitivement jamais que c'est mieux de laisser un truc se vider pour espérer le remplir ensuite. Mais bon... qu'est-ce que tu veux ! ;)

    Posté par Katia, 11 mai 2007 à 16:06 | | Répondre
  • métro c'est trop! (du groupe téléphone pour ceux qui ne connaissent pas)

    Le métro est comme une bande de film avec ces défilés de scénes de vie, de moments, de situation. J'ai connu tous ses problémes cités dans ton post et je suis bien content de ne plus connaitre ça, en meme temps c'est ce qui fait Paris,c'est petit voyage jusqu'à la prochaine station, TERMINUS tous le monde descent :-)))

    Posté par mickahuéte, 11 mai 2007 à 20:15 | | Répondre
  • Arf ! Je me gondole !!
    Merci pour cette liste assez exhaustive de tout ce pour quoi j'en avais marre du métro parisien, avant de quitter la capitale pour respirer un peu mieux ailleurs.
    Cela dit l'autre jour au ciné j'ai découvert un court métrage qui m'a réconciliée avec le sujet : les gratte-papier (infos sur www.babelonedrone.net). C'est l'histoire d'un gars et une fille qui font connaissance dans le métro. Assis à côté et plongés chacun dans leur lecture (très RATP ça aussi !), ils s'envoient des messages en soulignant des mots dans leurs livres, chacun avec son petit crayon à papier. Ca dure 8 min et c'est assez excellent. Ours d'argent à Berlin et sélectionné pour Sundance 2007, koumême...
    Recommandé aux parisiens fâchés, par jours de grève mettons...

    Posté par Marie, 12 mai 2007 à 10:06 | | Répondre
  • Et ceux qui n'ont pas comprix à quoi servent l'étagère bizarre au-dessus des sièges et qui foutent leurs énormes sacs en plein milieu de l'allée...

    Et ceux qui viennet s'asseoir à côté de toi (ou plutôt contre toi, compte tenu de la largeur des sièges) alors que le wagon est vide...

    Et le voisin, avec son tee-shirt PSG, qui lit l'équipe en ouvrant grand le journal (et les jambes bien écartées), comme si ça t'intéressait toi aussi de le lire...

    Posté par proff, 12 mai 2007 à 13:11 | | Répondre
  • hou hou hou, ha ha ha!!

    "petit poème navrant proposé par la RATP"... morte de rire!

    Je ne suis pas parisienne mais j'avoue que ces pseudo poèmes urbains de deux lignes dans le métro sont vraiment trop pitoyables!

    PS: article vraiment très drôle!
    Je rajouterai la fille (moi, en fait!) qui monte dans le métro à Montparnasse avec 15 sacs, en nage (parce qu'elle porte ses 15 sacs toute seule et parce qu'elle est super en retard à cause de la légendaire ponctualité de la SNCF), qui ne peut pas enlever sa veste parce c'est trop galère avec tous ces sacs... et qui veut faire style de rien, pou pou pidou! Moi, en nage?! Moi, sur-essouflée?! Non, je vois absolument pas de quoi vous parlez! ;)

    Posté par Julie, 12 mai 2007 à 17:46 | | Répondre
  • Trop drôle!
    Oui oui oui, c'est tout à fait ça, "la poussette plus grosse qu'une Smart" c'est courant, les gens qui s'appuient sur notre main qui tient la barre, ou bien sur toute la hauteur de la barre et donc ne nous laisse pas de place pour nous tenir, ça aussi je le vois tous les jours, ceux qui ont le nouveau bijou de technologie qui permet de faire partager à ses potes sa super musique... Je rajouterais : ceux qui se lèvent violemment de leur strapontin et qui le laissent claquer dans le dos de celui qui est assis de l'autre côté, c'est pas exaspérant? J'ai bien envie de leur envoyer la note de mon ostéopathe qui est obligé de me remettre le dos en place tiens!
    Sinon j'ai essayé tout à l'heure le "Ben non, jamais entre deux stations" à une mamie qui me demandait justement si je descendais, bizarrement ça ne l'a pas trop fait rire... (par contre moi si, et aussi tous ceux qui autour de moi ont entendu! hihihi)

    Posté par matt, 12 mai 2007 à 21:24 | | Répondre
  • Je crois qu'on doit avoir la même tolérance envers les poussettes. Ca prend de la place, et en plus les gens qui se déplacent avec doivent trouver très marrant d'avancer à 2 à l'heure (oh oui que c'est fun) !

    Pour les gens qui écrasent les pieds des autres, je ne dis rien, je suis spécialiste (pour écraser les pieds). Bon, je fais pas 86 kgs, mais on sent quand même mon pied. (sauf que moi je dis pardon... même quand c'est moi qui me fais écraser le pied je dis pardon en fait) !!

    Et les gens qui marchent à 1 à l"heure... PILE quand on est pressé sinon c'est pas drôle, rhaa...

    Posté par marinounette, 12 mai 2007 à 23:36 | | Répondre
  • hop là, puis y'a moi, la première à monter et la première à s'asseoir à la seule place restante! :)

    bon pour ma défense, quand y'a des vieilles je laisse ma place. Mais sinon, bézef

    M'enfin, le pire reste en effet ceux qui captent pas que la file de gauche c'est pour les rapides, et celle de droite c'est pour les badauds... C'est pas compliqué quand même, c'est comme en voiture!

    Posté par lili, 13 mai 2007 à 15:55 | | Répondre
  • Avis d'un scootiste temporairement piéton

    Je suis actuellement piéton car le moteur de mon scooter a quasiment rendu l’âme, je redécouvre les affres des transports en commun et ce pourquoi j’ai choisi il y a quelques années d’acheter un 2 roues.
    Je partage l’avis de Liloe, il faut les pulvériser !
    Et aussi ceux concernés par sa version déclinée : la personne qui, une fois montée dans la rame, s’arrête subitement semblant admirer le décor du wagon, cela peut prendre près d’une minute avant qu’elle réalise qu’elle peut s’avancer et, pendant ce temps, toi, tu essaies tant bien que mal d’entrer sans bousculer et d’éviter de te faire broyer pas les portes qui se ferment (à ce sujet, la ligne 14 est mortelle) vu que le signal retenti déjà depuis plusieurs secondes.
    Raphaël, pour les journaux gratuits (et même les autres) les moeurs changent, j’en trouve régulièrement traînant sur les sièges.

    Posté par ZenRB, 13 mai 2007 à 20:56 | | Répondre
  • Mickahuète > toujours là pour trouver un bon titre, toi, hein ? ;)

    Marie > oh, ça a l'air sympa comme tout, ce court métrage, je file me renseigner, merci du conseil !!!

    proff > ah le journal, putain... j'ai jamais pigé pourquoi on faisait des journaux aussi grands ? A part pour faire chier les voisins et permettre aux détectives de se planquer, je vois pas bien...

    Julie > hein, t'es d'accord, ces poèmes, c'est chelou, quand même !
    fais gaffe, je suis souvent du côté de montparnasse, je guetterai les filles avec des grosses valises, maintenant ;)

    matt > ah non, les vieux pressés de descendre n'ont souvent pas beaucoup d'humour, qu'est-ce que tu veux... retente-là avec quelqu'un de plus jeune, ça détendra peut-être l'atmoshère ?

    marinounette > hé hé, moi aussi, j'ai un vieux réflexe de fille trop polie, je m'excuse quand ON me bouscule. le comble, non?

    lili > bah oui, comme les voitures, voilà. Mais vu le nombre de chauffards à paris, c'est pas étonnant que les gens dans le métro n'aient pas encore appliqué la règle tacite...

    zenRB > aaaah je les déteste, ceux là. Avec moi, pas de complexe, si le signal de fermeture sonne et qu'on est dans le passage, je bouscule. z'avaient qu'à se bouger les miches, ho ! :)

    Posté par Katia, 13 mai 2007 à 22:20 | | Répondre
  • ---------------------------------

    KATIA> qui moi? euh oui!!! un peu comme toi,non, rien que le titre de tes posts, on sent la moustache qui frise.

    Posté par mickahuéte, 13 mai 2007 à 23:01 | | Répondre
1  2    Dernier »
Nouveau commentaire