Gin Fizz

Bulles de vie...

Rencontre du troisième type

15 juillet 2008

qui_2Comment perdre toute crédibilité, leçon 1. Ou : Ma vie passionnante, Acte II, scène 1. Action.

L’autre jour, en montant dans le métro, je repère à quelques mètres de moi une nana que je connais sans aucun doute, mais que je n’arrive plus à situer d’où. Elle est en grande conversation avec une copine et n’a pas l’air d’avoir remarqué ma présence. « Parfait », me dis-je (oui, je me parle toute seule, quand je suis dans le métro), « ça me laisse le temps de l’observer et d’essayer de rassembler mes souvenirs ».

Je m’installe donc sur mon strapontin pour la quinzaine de stations qui m’attend, sors mon bouquin pour faire genre « moi aussi je suis super occupée », et commence à réfléchir à toute berzingue. Qui donc est cette greluche qui m’interpelle grandement au niveau de mon vécu, mais que je n’arrive décidemment pas à recadrer ? Ancienne copine de classe ? Non. Copine du cours de danse ? J’crois pas. Rencontrée à une soirée blogueuses ? M’étonnerait. Voisine ? Ex-collègue ? Ex d’un pote ? Non, non, non.
Aaaaaah, c’est pas vrai, ça. Impossible de savoir d’où je connais cette minette. Et bien sûr, plus je cherche, moins je trouve, et moins je trouve, plus ça m’énerve.

Je reluque la greluche de façon insistante, essayant de me la remémorer dans tous types de situations possibles, pour m’aider. Evidemment, au bout d’un moment, elle sent mon air inquisiteur posé sur elle et me lance à son tour un regard interrogateur. Moi, au lieu de saisir la perche et de voir un peu quelle est sa réaction (genre « ah Katia, salut, qu’est-ce que tu fais là ? » ou « qu’est-ce que tu me veux sale morue ? » … auquel cas, j’aurais été fixée sur la suite des événements), je plonge illico la tête dans mon bouquin, style j’ai-rien-vu-j’ai-rien-fait-je-me-cultive-moi-madâââme. Elle n’insiste pas et se remet à discuter avec Copinette. Mais si jamais elle m’a reconnue, elle doit se dire que je suis une sale snob méprisante et que j’aurais au moins pu faire un signe de tête, quand même, merde.

Et ça, ça ne me plait pas. Pas du tout.

A partir de ce moment précis, c’est la Bérézina dans ma tête. Mes pensées divaguent vers la parano aïgue : qu’est-ce qu’elle va bien penser de moi, maintenant, cette brave fille ? Ca se trouve, elle est en train de dire à sa copine « tu te rends compte que cette truie elle m’a même pas dit bonjour ? ». Déjà que je zappe complètement son prénom et qui elle est, mais si en plus je deviens grossière et impolie, non mais où va le monde ? C’est mal. C’est très mal. Je suis une vilaine fille. Maman, pardon… tu as engendré un monstre.

(Oui, bon, ok… ça commençait à frôler la surchauffe dans mes neurones, mais comprenez bien aussi que ça faisait douze stations que j’étais sous pression intellectuelle maximum, moi !)

Ne voulant pas rester sur cette mauvaise impression, je décide finalement d’adresser à mon inconnue que je n’avais toujours pas identifiée un petit signe de la main au moment de mon départ du wagon. Comme ça, hop, on remet les compteurs à zéro : je sais pas qui tu es, ma jolie, mais c’est bon, regarde, je te fais coucou, tu peux arrêter de dire des saloperies sur moi, je suis super polie comme nana, en fait.

Aussitôt dit, aussitôt fait. Le métro arrive en station, je me lève, lui lance un regard qu’elle me rend aussitôt, et lui fait un petit salut de la main droite. Et là, elle me regarde avec l’air d’une poule qui a trouvé un tube de dentifrice et réprime un éclat de rire.
J’ai comme l’impression d’avoir fait une boulette, en gros.



Deux jours plus tard, l’inconscient ayant fait son boulot de feignasse, je m’en suis enfin souvenue.
La fille, celle que j’étais persuadée de connaître, d’avoir déjà rencontrée… c’était une actrice de série télé.

Pire. Une actrice de « Sous le soleil ».
Ouais, je sais, c’est bon, rangez vos cailloux. J’assume.

Et entre nous, heureusement que je m’en suis tenue au petit signe de main, tiens. J’aurais pas eu l’air con si je lui avais demandé « comment ça va, depuis tout ce temps ? » alors qu’on n’a, grosso modo, jamais gardé les oies ensemble.


Commentaires sur Rencontre du troisième type

    Je suis juste plié de rire ^^

    Grand moment de solitude.

    Tu m'en voudras si je dépose un sac de cailloux ... pas loin ... juste là.

    Posté par LeMéchantMax, 15 juillet 2008 à 09:59 | | Répondre
  • On se sent seul

    Dans des moments de solitude dans ce genre.

    Posté par PTM, 15 juillet 2008 à 10:05 | | Répondre
  • Oh elle doit avoir l'habitude que les gens la regardent avec insistance car les acteurs de sous le soleil c'est typiquement le genre que tu penses avoir déjà vu quelque part mais tu ne te souviens jamais où ni comment !

    Je pense que c'est parce qu'on a trop honte de regarder cette série, du coup notre cerveau refoule tout ça d'une force phénoménale.

    Le pouvoir de l'inconscient ;-)

    Posté par Fressine, 15 juillet 2008 à 10:32 | | Répondre
  • Blonde inside :)

    Posté par Frédéric, 15 juillet 2008 à 10:32 | | Répondre
  • J'adore !

    Parce que je fais la même chose... Quand je croise qqun de "connu" (dernière en date : Laure, de Sous le soleil, aussi !), je pense tout de suite que c'est une ancienne pote, un vieux collègue...

    Et pareil, des fois je dis bonjour...

    même à Maxime de plus belle la vie.

    J'ai du mal !!!!!!!!!

    Posté par marionfizz, 15 juillet 2008 à 10:45 | | Répondre
  • Ah Ah Ah Ah !!!! Tu m'as bien fait rire !!

    Posté par Lazy Daisy, 15 juillet 2008 à 10:46 | | Répondre
  • J'avoue petit moment de solitude.

    Ca me fait pensé qu'il y a une semaine j'ai eu un entretien d'embauche avec le double de Mélanie Laurent (vous savez l'actrice du film "Je vais bien ne t'en fais pas")... bref ça m'a perturbé pendant tout le RDV.

    Posté par Dalyane, 15 juillet 2008 à 11:15 | | Répondre
  • Bon, je peux pas vraiment te jeter des cailloux, même si je suis morte de rire:-) C'était laquelle de Sous le soleil dis?

    Ma honte à moi, ça a failli être avec la présentatrice du téléjournal de la télévision suisse qui attendait devant le même cinéma que moi. Je me dirige vers elle en me disant que c'est une tête connue (genre une bibliothécaire comme moi) et que je me dois d'être polie. A genre 1m d'elle, je réalise qui c'est et change brusquement de trajectoire, ce qu'elle a évidemment remarqué. Pour me consoler, je me suis dit qu'elle devait avoir l'habitude.

    Posté par Béné, 15 juillet 2008 à 11:21 | | Répondre
  • Excellent !

    Ecoute j'ai adoré ton récit ! Je me retrouve tellement dedans, cette situation m'est arrivé également avec un homme...un joueur de foot mega connu mais que j'ai pas reconnu sur le moment ( 13 Zé Gay ...pour ne pas le citer lol).

    Posté par Glamy, 15 juillet 2008 à 13:06 | | Répondre
  • ...

    Rho la vache....

    ... la loose! je suis de tout coeur avec toi dans ce grand moment de solitudiné....

    Posté par mehdi, 15 juillet 2008 à 13:10 | | Répondre
  • Hum...

    Comme quoi, le casting de ces séries est plutôt bien fait ! On dirait des gens de notre entourage...

    :)

    Posté par Mademoiselle, 15 juillet 2008 à 16:14 | | Répondre
  • Excuse mais... Mouah ah ah !!
    Excellente ton anecdote ;o)

    Posté par Manou, 15 juillet 2008 à 16:27 | | Répondre
  • HI HI !

    Je rigole, ce n'est pas charitable, mais moi un jour, je me suis torturée pendant DES JOURS pour savoir où j'avais déjà vu la dame devant moi à la caisse d'un hyper-marché un certain lundi.
    Question existentielle. J'ai eu la réponse une belle nuit à 2 H du matin, pendant que mon PC là-haut ramait toujours sur cette question et qui m'a réveillée quand il a trouvé la réponse. C'était une employée de mairie dévolue à l'état civil, qui m'avait remis mon passeport 2 ans plus tôt.
    J'étais contente d'avoir trouvé, du coup, je me suis rendormie, ayant eu cette réponse super importante...

    Posté par Calpurnia, 15 juillet 2008 à 18:19 | | Répondre
  • C'est rien...

    ...juste un sérieux indice précurseur de l'alzeimer pour dans une petite dizaine d'années...tu peux encore voir venir...(commence à prendre des notes quand même...)

    Et puis la demoiselle a ri...mais c'était sans doute son rôle dans la série et à peu prés l'ensemble des dialogues qu'elle avait à retenir en plus du port avantageux de bikini...

    Il faut dire que le Gin...comme tous les alcools blancs...a des effets sur la mémoire...
    A consommer avec modération donc...

    Bye

    Posté par L'âme homme, 15 juillet 2008 à 22:18 | | Répondre
  • Ça risque pas de m'arriver, j'ai jamais vu un épisode, sans rire, ça passe pas aux bonne heures ;)
    Par contre je me souviens très bien avoir salué, demandé des nouvelles et papoté comme avec une vieille connaissance avec un type dans le tramway, persuadé que jele connaissais, jusqu'à ce que soudain l'illumination, c'était Michel Rousseau, le nageur (vieux), que j'avais vu il y a presque 20 ans lors d'un 24h00 d'Arena. Connement je me suis exclamée "scusez moi vous êtes Michel Rousseau ? J'me disait que j'vous connaissais mais j'vous avais pas reconnu" Il a pas pleuré le type ;) Heureusement je descendais à la station suivante... Mais bon il devait être dans le même état d'esprit car il m'a répondu et a tenu la conversation aussi :D

    Posté par Altair - Cécile, 15 juillet 2008 à 22:39 | | Répondre
  • Bah pour éviter le malaise, au bout de 3 secondes je lui aurais juste fait un petit "Salut" ou "Bonjour" en souriant, en général ça passe :)

    Posté par Morcheeba, 15 juillet 2008 à 23:00 | | Répondre
  • Post très drôle!
    T'es pas la seule à vivre des moments de solitude, mon mec fait tout le temps la même chose!
    Tout récemment à Fabrice Luchini et Bénabar
    "on s'connaît non ? Mais d'où, j'arrive pas à m'souvenir !"
    Mais ils ont été très gentils et cherché très sincèrement d'où ils pouvaient bien se connaître,
    du coup ils se quittent copains comme cochons !

    Posté par kaillasse, 15 juillet 2008 à 23:13 | | Répondre
  • Attends kaillasse, ton mec s'est quitté copains comme cochons avec Bénabar? Je veux être copain comme cochon avec ton mec, parce que les amis de mes amis étant mes amis, je deviendrais amie avec Bénabar, mon rêve:-))

    Posté par Béné, 16 juillet 2008 à 10:07 | | Répondre
  • Le Méchant Max > Où ça, "pas loin" ? J'le vois pas... Pfff, ça ne m'atteint pas.

    PTM > en même temps, valait peut-être mieux, là...

    Fressine > ouais, ça doit être ça : trop la honte, donc hop, refoulé dans un coin profond de mon cerveau déjà bien embrumé. Bon. Ca ira mieux demain. Il parait.

    Frédéric > "inside" ? Pas que.

    Marionfizz > Laure ? Ah copine de série, dis donc !! ;)

    Lazy Daisy > c'est déjà ça, hein...

    Dalyane > clair ! Encore que là, t'étais quand même sûre que c'était pas elle.

    Béné > c'était la fameuse 'Jeanne', la soeur de Valentine. tu vois ? (mon dieu c'est horrible, je connais tous les personnages !)

    Glamy > oh dis hé, je le connais même pas ton bonhomme ! ;)

    mehdi > mais noooooon, pas la loose !!! ... bon, d'accord, la loose.

    Mademoiselle > c'est vrai. Bon point !

    Manou > ah celle-là, toujours partante pour se foutre de moi, hein ? ;)

    Calpurnia > Ah ben t'es PIRE que moi, si ça te tient éveillée pendant des plombes ! Moi ça m'est revenu d'un coup, 2 jours plus tard, alors que j'y pensais plus...

    L'âme d'homme > ah merde, tu crois que c'est ça, le gin ? Faudrait que je renomme mon blog 'lait-fraise' peut-être ?

    Altaïr Cécile > c'est mignon ton histoire ! :)

    Morcheeba > ah non ! Vu que je restais dans le wagon entre quelques stations, j'allais pas perdre la face et RESTER devant elle, tu vois ?

    kaillasse > haaaan, je veux un mec comme le tien !

    Béné > pousse-toi ! C'est moi d'abord ! :)

    Posté par Katia, 16 juillet 2008 à 15:25 | | Répondre
  • ça pourrait me faire la même pour un personnage de "Plus Belle La Vie". j'passe tellement de temps avec eux ...

    ils me manquent.

    argh.

    :)

    Posté par LudoFJ, 16 juillet 2008 à 16:15 | | Répondre
  • Il m'est arrivée la même chose à un mec qu'avait fait nice people à l'aéroport de Nice...
    Il a du me prendre pour une gamine écervelée... Sauf que moi dans le doute, je lui ai fait la bise!

    (rien que d'y repenser, j'ai encore plus la honte)

    Posté par mummy active, 16 juillet 2008 à 17:05 | | Répondre
  • Putain c'est la loose !
    Moi ca m'est déjà arrivé aussi avec une actrice mais bon je ne suis pas allé jusqu'au petit signe de la main :)

    Posté par greg, 16 juillet 2008 à 20:25 | | Répondre
  • trop trop fort!!!!!!

    Posté par Angely, 16 juillet 2008 à 20:49 | | Répondre
  • Ah ouais mais elle jouait dans Caméra Café aussi non? Caméra café, ça remonte un chouia ta crédibilité:-) Kaamelot, ce serait encore mieux, certes.
    Et pour Bénabar, j'ai demandé en premier! Note cela dit qu'habitant en Suisse, et toi à Paris, tu as un peu plus de chance de le croiser que moi. VDM.

    Posté par Béné, 17 juillet 2008 à 10:23 | | Répondre
  • C'est ENORME j'adore :)
    Je suis fière d'être ton amie !

    Posté par TheCélinette, 17 juillet 2008 à 10:39 | | Répondre
  • Et dire que ton inconscient, le pauvre, essayait de te sauver la mise. Mais non, il a (encore) fallu que tu n'as fasses qu'à ta tête...

    Shame on you !

    Posté par Dup`, 17 juillet 2008 à 12:16 | | Répondre
  • LudoFJ > ah, j'les connais pas ceux-là. Je regarde jamais. Une occasion de moins de m'afficher, tu me diras...

    mummy active > la bise, carrément !?!! Ah bah chapeau, tu me bats haut la main !!

    greg > ouais, la loose. Mais, bon, c'est mon petit côté Bridget Jones, je le cultive, j'assume... ;)

    Angely > n'est-ce pas, n'est-ce pas ?

    Béné > ah ouais, possible. T'es callée, toi, putain ! ;) Et sinon, oui, à Paris, j'ai légèrement plus de chances que toi. Hin hin. Non mais.

    The Célinette > ah ! Enfin une qui ne me renie pas en me jettant des cailloux ! Moi aussi je t'aime, tu sais ? ;)

    Dup' > oui, mais mon inconsient, en d'autres circonstances, il a tendance à faire que des conneries, alors tu sais... Evidemment, pour une fois que je lui tiens tête, il avait raison. Pfff...

    Posté par Katia, 17 juillet 2008 à 16:20 | | Répondre
  • La confusion entre la télé et la vraie vie...

    Et une petite diette sans TV...?? C'est pas une bonne idée ça ?

    Bye

    Posté par L'âme homme, 17 juillet 2008 à 22:59 | | Répondre
  • Encore plus gourde que toi.
    Du temps où mes fils fréquentaient bobo school, j'ai vu tous les matins pendant six mois une femme en me disant qu'elle ressemblait étonnament à une journaliste connue jusqu'au moment où j'ai percuté qu'à bobo school c'était pas les sosies de gens célèbres qui emmenaient leur enfants à l'école mais les originaux...

    Posté par marie-Hélène, 17 juillet 2008 à 23:32 | | Répondre
  • J'avais du retard dans mes lectures.. Je ne regrette pas d'être venue !

    Alors saches que je compatis, car j'aurais tout a fait pu être à ta place.. Si si. Le coup du cogitage intense "je la connais celle là", je vois de quoi tu parles :)

    Posté par deedee, 21 juillet 2008 à 18:07 | | Répondre
Nouveau commentaire