Gin Fizz

Bulles de vie...

Service (mal) compris

23 février 2009

pourboireJ’ai beau être une fille bien sous tous rapports (y’en a un seul qui moufte à ce sujet, ça va très mal se passer), il y a vraiment un domaine où je me trouve godiche au possible : toutes ces histoires de pourboires me fatiguent au plus haut point. J’en laisse un ? J’en laisse pas ? Et si oui, combien ? Et comment le faire de façon ni ostentatoire (genre "tenez, pour vous, petit personnel") ni trop discrète (genre raflé en douce par les voisins d’à côté pour payer leur propre conso). Non, franchement, ce truc-là, c’est une affaire à me rendre chèvre.

Oui, je sais. Vous allez me dire "c’est simple : tu donnes quand t’es contente, et tu donnes pas quand t’es pas contente". Ah super, merci. C’est vrai que je pourrais arrêter ce billet ici, du coup. Et aller regarder une série ou deux sur mon ordi au lieu de m’enquiquiner la vie à écrire des trucs sur ce blog. C’est vrai. Mais c’est mal me connaître.

Perso, en matière de pourboire, j’ai une échelle de valeur assez relative, totalement basée sur le feeling-power. Par exemple, je donne uniquement au chauffeur de taxi qui ne m’a pas pris la tête tout le trajet à me faire son 36 15 my life ou à me demander sur un ton niais si « alors on est sortie, ce soir ? » (non non, la robe de soirée et le maquillage de pouffiasse, c’est juste pour aller louer un dvd). Parce que moi, j’aime bien être peinarde dans un taxi, regarder la rue défiler en repensant à ma soirée, ou envoyer un sms de débrief à Meilleure Amie.
En revanche, si faut faire la moitié du boulot à la place du mec, lui indiquer le trajet par le menu (alors que même le GPS le lui dit, de ‘tourner à droite’) ou lui conter fleurette pour lui faire passer le temps, merci bien, mais moi, je prends le bus, c’est moins cher. A ce rythme-là, faudra bientôt passer soi-même en cuisine au resto pour se faire cuire son propre steak bleu ou à point.

Dans les salons de coiffure, en revanche, c’est une autre paire de manches. Et mon ‘feeling-power’, je m’assois dessus, direct. Parce que là, bêtement, je me sens obligée de donner un petit quelque chose à la pauvre fille qui vient de batailler deux heures quarante avec mes cheveux pour leur donner un doux reflet blond californien (même si j’ai juste envie de pleurer en voyant le résultat merdique), ou bien à celle qui s’est acharnée des plombes le séchoir à la main (et la goutte au front) pour me faire le brushing de Jenifer Aniston (elle a eu chaud – très chaud – je peux le sentir d’ici. Et il n’est que 12h45, dommage pour les clients suivants). Je suis d’un con, des fois, je le sais bien. Je sais aussi que je ne remettrai jamais les pieds dans ce salon de coiffure, mais ça…

Je suis d’un con, certes. Mais j’ai observé un peu les gens qui m’entourent, et en matière de pourboires, on ne peut pas dire que je puisse compter sur eux pour me servir d’exemple à suivre. Si vous voulez mon avis, eux aussi sont complètement paumés sur le sujet.
Dans le genre cigale, j’ai une amie qui peut laisser 2 euros de pourboire juste pour un café commandé, qui a coûté lui 1,30 euros. Elle fait ensuite des yeux tout éberlués quand son banquier lui apprend qu’elle est dans le rouge dès le 12 du mois. Rafraîchissant, comme attitude.

D’autres, en revanche, ne laissent jamais le moindre centime, contents ou pas contents, parce que « c’est déjà suffisamment cher comme ça », « il/elle a déjà un salaire, non ? », « est-ce que moi je demande un pourliche quand je fais les photocopies ? Bon. ». Ah ouais, d’accord. Mais dans ce cas, faudra pas venir s’étonner ensuite si les serveurs mettent des plombes à servir un Orangina et si les coiffeurs qui loupent les balayages blonds californiens s’en tamponnent comme de leur première dent de lait. Puisque de toute façon, au final, ce sera kif-kif pour leur poche. (Ah, oui, évidemment, on pourrait parler du seul sens du travail bien fait par fierté, mais là, tout de suite, j’ai pas trop envie, en fait).

Je sais, j’ai des problèmes vraiment existentiels. Et encore, je ne voudrais pas me faire plaindre, mais je vous laisse imaginer ce qui arrive quand je cumule dans la même journée visite chez le coiffeur, virée au bar, resto entre potes ET rentrage en taxi. Ca s’agite tellement dans mes petits neurones que ça frôle la rupture d’anévrisme direct. Dur, quoi.
Allo Docteur Derek ? J'ai vraiment très mal à la tête, vous pouvez m'auscultez ? (Et puis après, on ira boire un verre.)

Posté par Katia_ à 10:47 - C'est grave docteur ? - Commentaires [37]

Commentaires sur Service (mal) compris

    Je fais partie des connasses qui ne laissent jamais un centime... On m'a éduquée comme ça, c'était une question de principe pour mon père.

    Arguments avancés :

    - En France le service est compris
    - Si on commence à donner des pourboires on en donne à tt le monde : la caissière aussi a un métier pénible, la vendeuse chez H&M aussi, etc.
    - Le pourboire crée une sacré différence en terme de service. Si vous avez l'air riche on en fera des caisses pour vous satisfaire, sinon vous pouvez vous brosser. Privilèges...

    Mon p'tit papounet travaille pourtant dans la restauration, mais il a toujours eu cette pratique en horreur. Du coup moi pareil.

    Posté par La méchante, 23 février 2009 à 11:49 | | Répondre
  • Erf ... Pour moi le pourboire c'est uniquement dans les bars ou restaurants. Et je laisse entre 1 et deux euros suivant si le serveur a mis 3 plombes à nous servir ou pas.
    Ce ne me viendrai même pas à l'esprit de laisser quelque chose chez le coiffeur alors que si j'y réfléchis, je crois que ma mère en laissait un. Mais je me vois mal tendre une pièce au coiffeur avant de sortir du salon :-(

    Posté par Marie greluche, 23 février 2009 à 12:02 | | Répondre
  • Depuis que j'ai un peu bossé dans la restauration, je laisse systématiquement un pourboire au resto (sauf si le serveur est un connard, évidemment), qui varie selon mon niveau de satisfaction.

    Pour le coiffeur, jamais de pourboire pour les 20 minutes que ça leur a pris, sauf si la fille est mignonne et sympa... (Ouais, c'est moche, mais c'est comme ça !)

    Pour le taxi, un peu comme toi, je préfère quand ils se taisent...

    Posté par L-tz, 23 février 2009 à 12:21 | | Répondre
  • Je ne donne pas pour un simple café hors saison, après en saison ce sont des jeunes qui viennent gagner 3 ronds donc je vais me montrer un peu plus généreuse.
    Je donne toujours à mon coiffeur mais je sors toujours ravie.
    Pour les resto, ça dépend de l'attente, de la sympathie de la personne etc.
    Les taxi je fréquente pas.

    Posté par Elle, 23 février 2009 à 12:44 | | Répondre
  • Ah, moi aussi, qu'est-ce que je peux me prendre la tête avec les pourboires (en laisser ou pas, combien...), ça peut me ruiner une sortie au resto !

    Posté par Natacha, 23 février 2009 à 14:06 | | Répondre
  • Ah, moi aussi, qu'est-ce que je peux me prendre la tête avec les pourboires (en laisser ou pas, combien...), ça peut me ruiner une sortie au resto !

    Posté par Natacha, 23 février 2009 à 14:08 | | Répondre
  • Moi je donne très très rarement (je donne quand chéri veut en laisser un mais n'a pas de monnaie... ouais en fait je laisse jamais de moi-même). Sauf si le/la serveur(se) a été VRAIMENT SUPER MÉGA COOL. Sinon, fuck, ils ont leur salaire.
    D'ailleurs à Londres c'est vraiment chiant d'être obligé de donner...

    Posté par Mélanie, 23 février 2009 à 14:23 | | Répondre
  • Je laisse souvent un petit quelque chose aux serveurs, chauffeurs de taxi quand ils sont sympa, guides touristiques etc... par contre le coiffeur, c'est niet. Déjà parce que je trouve presque indécent de payer un montant à trois chiffres pour une coupe et des mèches, mais aussi parce que la plupart du temps je me trouve moche en sortant !

    Posté par annouchka, 23 février 2009 à 14:38 | | Répondre
  • Je laisse souvent un petit quelque chose aux serveurs, chauffeurs de taxi quand ils sont sympas, guides touristiques etc... par contre le coiffeur, c'est niet. Déjà parce que je trouve presque indécent de payer un montant à trois chiffres pour une coupe et des mèches, mais aussi parce que la plupart du temps je me trouve moche en sortant !

    Posté par annouchka, 23 février 2009 à 14:39 | | Répondre
  • Bon, depuis que c'est passé à l'euro je donne beaucoup moins voir meme plus du tout, tout dépend de la serveuse, bah quoi j'suis un mec.

    Posté par mikahuéte, 23 février 2009 à 15:46 | | Répondre
  • Donner, doooonnez (ou pas)

    Et pour en rajouter une couche, je me demande a chaque fois a quel commerçant donner ou pas car c'est vrai que le rituel ce fait surtout dans un bar vu qu'un pourboire c'est pour prendre un verre (d'ailleur d'où qu'ça vient cette expression???), aura t'on le meme effet chez le charcutier ou chez la boulangére, alors pourquoi l'un et pas l'autre?

    Posté par mikahuéte, 23 février 2009 à 16:04 | | Répondre
  • Pas mieux que la méchante. Il m'arrive de donner aux sdf mais c'est pas souvent non plus (ah zut j'ai cramé ton prochain billet ;)

    Posté par Ceucidit, 23 février 2009 à 20:47 | | Répondre
  • J'ai la faiblesse de laisser un petit pourboire, sauf si je ne suis vraiment pas contente. Mais ce qui me tue, c'est quand un mec paie et récupère sa monnaie sur ce que ses potes ont mis et du coup, rafle le pourboire que j'ai laissé pour le serveur. Merde alors, j'avais pourtant pas décidé de lui payer une partie de sa consommation, à ce pignouf !

    Posté par Rhumcoca, 23 février 2009 à 22:32 | | Répondre
  • J'ai toujours laissé un pourboire chez le coiffeur, parce que j'ai toujours cru que ça se faisait, mais ça m'énerve.
    Maintenant que je sais que plein de gens ne le font pas, je vais arrêter. C'est déjà bien assez cher comme ça, et de toutes façons, c'est la crise pour moi aussi !

    Posté par Muchi Muchi, 23 février 2009 à 22:38 | | Répondre
  • Depuis que j'ai travaillé dans un théatre ou les ouvreuses touchaient un salaire inférieur a nous les controleurs (le patron justifiant la différence a cause des hypothétiques pourboires qu'elles pouvaient recevoir), je donne en general lorsque je suis content du service.
    Apres, je ne suis pas de regles, c'est selon mon humeur et mes moyens.
    Je sais, je ne t'aide pas trop la :D
    Par contre, pour la jeune "fille bien sous tous rapports", je sors mon joker, pas envie de me faire taper ^^

    Posté par Sanjuro, 24 février 2009 à 06:13 | | Répondre
  • Déjà avoir de la monnaie, chez moi c'est plutôt option carte bleue donc pour les pourboires c'est pas évident.
    Maintenant, si je donne un billet de 20 pour payer les conso dans un bar mettons.
    Que le totale coûte 18 euros, et si je suis contente du service, je laisse sur le table la monnaie rendue.
    Mais oui, j'ai déjà vu, les clients d'à côté les prendre, c'est un peu moyen bof...

    Posté par Naho, 24 février 2009 à 09:04 | | Répondre
  • Et bien pour les restaurants et bars comme le fait remarquer la méchante, en France le service est compris. ^^

    Le seul endroit où j'ai déjà donné c'est chez le coiffeur, mais c'était dans un coin paumé où ce n'était pas cher.

    A présent je ne donne plus jamais et j'ai un argument imparable pour ça : on me fait payé la coupe + brushing alors que j'ai les cheveux courts (très courts).
    Tant qu'on ne m'expliquera pas en quoi ma coupe est suffisamment sophistiquée (je reste à tout compter 30 minutes chez le coiffeur entre le shmapooing et la coupe) pour justifier les 18 € euros de différence entre ce que paie mon copain et ce que je paie, je ne donnerais plus de pourboires chez le coiffeur.

    Posté par Nrv, 24 février 2009 à 12:12 | | Répondre
  • Enrico Macias Power

    Moi j'ai abrégé mes souffrances d'épicière en appliquant la théorie d'Enrico Macias: donnez, donnez, doooonnez, donnez, donnez-moiiiii, donnez, donnez, dooooonnez... dieu vous le rendra.
    Amen.

    Posté par Julie BBG, 24 février 2009 à 14:23 | | Répondre
  • Ce billet vaut bien 2euros80... je te les poses là...

    Posté par arpenteur, 24 février 2009 à 18:40 | | Répondre
  • Je confirme le commentaire de la méchante : son père et moi partagions cette même haine du pourboire.

    Sans dire qu'ils sont payés pour ça, c'est limite. Et le coiffeur qui rate les balayages sous prétexte qu'il n'a pas eu de pourboire risque un beau jour de voir le salon de coiffure péricliter et de perdre sa place.

    Je ne laisse un pourboire que pour service en supplément réellement rendu. Comme à ce pauvre serveur s'occupant un dimanche midi d'une réunion de blogueuses (nous étions 7) débutant à 13 H pour se terminer à 18 H. Nous étions toutes OK : ce pauvre type piégé avait bien le droit à une COMPENSATION.

    Pour moi le "pour boire" (vu que ça vient de là) doit être une remerciement, une reconnaissance.

    Evidemment pas comme dans des pays comme l'Italie, où le service n'est pas compris...

    Je sais, je t'ai fait beaucoup progresser, ne me remercie pas...

    Posté par Calpurnia, 24 février 2009 à 19:54 | | Répondre
  • Ne laisse pas de pourboires si tu veux mais ne pompe pas non plus le blog des autres en t'attribuant des idées qui ne t'appartiennent pas. Cordialement.

    Posté par Deedee, 25 février 2009 à 10:16 | | Répondre
  • Excellent !

    Après les trolls en tout genre, après les emails d'insultes, tadaaaaa : le faux commentaire pour tenter de faire croire que tu es une connasse crispée sur son malheureux petit blog au point de se fâcher avec ses amies et de faire croire que les sujets universels qu'elle aborde sont sa propriété privée : claaasse !

    La Méchante a déjà été victime de ce procédé il y a quelques mois, il n'est donc pas difficile de remonter jusqu'à l'auteur de cette bassesse.

    Donne moi l'IP du commentaire que je puisse faire le nécessaire, Katia.

    Par ailleurs, je ne laisserai plus que l'adresse email que tu peux voir dans ce commentaire dans tous les commentaires : email connu de moi seule... et donc, difficilement "usurpable", si je puis dire.

    Posté par deedee (!), 25 février 2009 à 11:02 | | Répondre
  • la méchante > ça fait effectivement sans doute partie de l'éducation qu'on reçoit, cette affaire-là... Marrant, mon père a moi à longtemps bossé dans la restauration aussi, et lui laisse systématiquement un petit quelquechose, même s'il n'est pas plus content que ça. COmme quoi, hein...

    Marie Greluche > Ils ont toujours un petit pot plein de pièces sur leur comptoir, et les coloristes (qui ont les mains prises) ont TOUJOURS une poche prête à s'avancer pour que tu y glisses la pièce ! Malins, ces bestioles-là !

    L-tz > j'imagine que pour les mecs, vu le temps que ça prend chez le coiffeur, c'est moins "grave" (on se comprend) de ne rien laisser. Et pour le taxi, je vois qu'on se comprend... ;)

    Elle > ouais. En gros, TOUT DEPEND, quoi. TU fais vraiment pas avancer le schmilblick, j'te f'rais dire ! :)

    Natacha > te ruiner... dans le sens "t'en laisses TROP ?" (ha ha, je suis drôle)

    Mélanie > oui, mais comme aux USA, ça a au moins le mérite d'être clair : va falloir casquer plus que prévu !

    annouchka > C'est vrai que les tarifs coiffeur sont tellement exhorbitants que laisser un pourboire en plus, c'est limite la cerise sur le pudding !

    mikahuète > t'es pas le seul à dire ça... Apparemment, mieux vaut être une nana bien balancée pour faire le service, avec vous !

    Ceucidit > nan. Pour la peine, je parlerai d'autre chose. Na.

    RhumCoca > aaaaaaaaah moi aussi, ce que ça peut m'agacer, quand j'arrondie ma part en laissant volontairement un pourboire (voulu) et que l'autre paye "ce qu'il reste" en engloutissant MES sous pour SES conso. TU sais qu'il y a des gens qui ont fait de ce système un art de vivre. A cinq ou six personnes, ils gagnent facilement 8 ou 9 euros !

    Muchi Muchi > Je crois que je vais faire pareil, sauf chez ma petite coiffeuse de quartier aux prix encore doux. Mais pour les grands salons à 3000 boules le balayage, ce sera niet !
    (je dis ça, mais je me connais... j'oserai pas. Pffff, je suis faible)

    Sanjuro > Ah, les ouvreuses. Parlons-en, justement. J'avais écrit un paragraphe à ce sujet, mais je l'ai enlevé, pas sûre d'être bien comprise.
    Je me doute que ces gentilles filles évitent un bordel monstre dans les rangs des théâtres (sinon, on grugerait sans doute n'importe comment), mais si elles sont indispensables, pourquoi n'auraient-elles pas un vrai salaire, comme tout le monde ?
    Le fait d'exiger (parce que SI, elles réclament elles-mêmes) un pourboire, c'est un peu du foutage de gueule pour le spectateur, je trouve.
    (voilà. J'ai gueulé. 'a va mieux) :)

    Naho > ah oui, le coup d'avoir de la monnaie sur moi, ça joue pas mal aussi, c'est vrai !

    Nrv > ok pour ton coup de gueule, les coupes courtes, ça devrait pas coûter pareil que les tignasses de tigresse !

    Julie BBG > et alors ? ca marche, pour le moment, ta théorie ? ;)

    arpenteur > t'aurais quand même pu arrondir à 3. Radin, va ! ;)

    Calpurnia > si l'on s'en tient à l'origine du concept, c'est toi qui as raison : ne donner que quand il a y un vrai plus, ou une réelle satisfaction. Mais bon, évidemment, dans la réalité...

    "Deedee" > Sérieusement... ? T'as QUE CA à foutre, de poster des messages merdiques en usurpant l'identité des autres ? ...

    deedee > On va pas développer ici, hein... tu sais ce que j'en pense ! ;)

    Posté par Katia, 25 février 2009 à 16:42 | | Répondre
  • Complètement d'accord avec ton commentaire sur les ouvreuses, tu aurais dû conserver ton paragraphe.
    Le fait qu'elles/ils te réclament, la main tendue, m'énerve au plus haut point. Le prix d'un spectacle est déjà assez cher!

    Posté par Poulpie, 25 février 2009 à 23:15 | | Répondre
  • Jusqu'il y a très récemment je ne donnais quasimment jamais de pourboire car je considérais qu'en tant qu'étudiante qui finit systématiquement le mois dans le rouge (et commence souvent le suivant dans les + 0..) il n'y avait pas de honte à ne pas en donner. Maintenant que je commence à un peu gagner ma vie j'en donne plus facilement lorsque je suis contente.
    En revanche je déteste lorsque le pourboire relève du politiquement correct et qu'au restaurant entre amis il y en a pour monter sur leurs grands chevaux pour que tout le monde laisse un pourboire alors que le service n'a rien eu de particulier.

    Je finirais mon commentaire de 40 lignes pour dire que je suis tout de meme pour dans l'ensemble et le fais facilement dans les taxis mais que souvent dans les bars ou autres je n'ai que ma carte et que du coup rien.

    Posté par anneso, 26 février 2009 à 09:55 | | Répondre
  • Je suis tout à fait d'accord avec toi :)
    Je ne sais pas pour les autres théatres bien sur mais mes amies auraient je te l'assure préféré de loin un salaire égal aux controlleurs sans aucun pourboire que le système choisi par les patrons.
    Mais pour le théatre, c'était tout bénef...

    Posté par Sanjuro, 26 février 2009 à 09:56 | | Répondre
  • Tiens oui j'ai oublié, ceux au final à qui je donne le plus souvent ce sont les taxis.
    Je tombe souvent sur des taxis qui me demandent à l'arrivée à destination si je veux qu'ils attendent que je sois rentrée dans l'immeuble avant de partir. Ca leur coute pas grand chose mais c'est sympa.

    Posté par Nrv, 26 février 2009 à 10:27 | | Répondre
  • Pour ma part j'avoue que ce n'est pas comme les antibiotiques ! Donc pas automatique !
    C'est un peu à "la gueule du client", le grand classique du serveur sympa et souriant (un peu la perle rare à Paris).

    Posté par Manou, 26 février 2009 à 12:44 | | Répondre
  • Pour le coiffeur , les rares fois où j'y vais je laisse uniquement pour la pauvre petite stagiaire qui palpe rien car oui les autres ont un salaire, et le coup du pourboire à la coiffeuse c'est pas une vieille habitude qui n'a plus lieu d'être ?
    Pour les bars/cafés, à 2,20 euros le café je trouve que c'est déjà suffisant sans en rajouter. D'ailleurs tout est déjà cher dans les bars

    Posté par frogita, 26 février 2009 à 16:36 | | Répondre
  • Euh, j'avoue que je laisse assez rarement un pourboire, sauf quand je suis vraiment contente. Et chez le coiffeur, euh, ça représente déjà 2 jours de salaire donc euh... ;-)

    Posté par Lili, 26 février 2009 à 21:50 | | Répondre
  • Mais ?! Derrick n'etait pas Docteur il etait inspecteur de police...

    ;-)

    Oh ça va on peut pas etre drole tout le temps...
    Pis j'vais fonder l'club des mecsjalouxquiressemblentpasaudocteurmamour.fr

    Bon ceci dit, les pourboires c'est effectivement une jolie prise de tete...Maintenant je suis devenu ultra selectif quand je donne. La p'tite apprentie coiffeuse de 12ans et demi qui te fait un shampoing, là je donne. Par contre la coiffeuse qui n'est pas aimable et qui te coupe les tifs à la cerpe, là je ne donne pas...
    Pour resumé je donne quand je suis satisfait...Classique quoi !

    Posté par Gilles, 27 février 2009 à 14:26 | | Répondre
  • Moi j'ai un système très simple au resto. Je donne jamais quand le service est moyen ou mauvais, ca crée une espèce de cagnotte et le premier serveur vraiment sympa et serviable sur qui je tombe ramasse un méga pourboire constitué de tout ce que les autres auraient du avoir !

    Posté par Thomas Clément, 27 février 2009 à 16:52 | | Répondre
  • Alors moi je suis aussi farouchement anti pourboire. Les gens travaillent, ont un salaire pour le faire te le faire bien. Le client paye une prestation, tout est compris.
    Il y a 30 ans je sais qu'il y avait des serveurs à Paris qui travaillaient uniquement au pourboire. Ca doit venir de là le fait de trouver normal de donner un pourboire aux serveurs (en même temps je trouve que la pratique d'employer des gens sans les payer bof).
    Le truc très pénible c'est l'histoire du TIPS aux states. tu vas dans un resto, tu laisse royalement un pourboire au hasard (mettons 2€), tu sors et on te course dans la rue pq tu n'as pas payé assez de TIPs, ce pourboire obligatoire, non mentionné sur la facture et qu'on doit calculer de tête en % de la note.

    Posté par vero81, 28 février 2009 à 18:42 | | Répondre
  • j'ai bossé 4 ans dans la restauration en Outre-Mer, et je peux simplement dire que je comprends maintenant la réputation tenace du français radin.

    Les semaines de 35h, connais pas, c'est plutôt 70h par semaine, payé 1200 euros par mois.
    Les pourboires, c'est une formule de politesse pour tout le boulot que ça comporte.
    Quand vous allez manger au resto et que vous partez à 22h30, dites vous seulement que le personnel finira à minuit pour reprendre le boulot tôt le lendemain.

    Quand on claque 60 euros dans un repas, qu'on passe un agréable moment, ce ne sont pas 3 euros de plus qui vont flinguer la soirée, j'imagine.

    Tu auras compris que je donne systématiquement parce que je sais que derrière le sourire, il y a un boulot crevant et mal payé. Et même si la serveuse a été désagréable, ce qui peut toujours arriver, je laisse un pourboire.
    Une manière comme une autre de lui remonter le moral.

    Posté par kaay, 28 février 2009 à 19:34 | | Répondre
  • Poulpie > oui, la main tendue, c'est super agacant. Déjà qu'on nous rabache à longueur d'affiches posées partout dans le théâtre que c'est quasi "obligatoire"...

    anneso > les restos à plusieurs, ça vire tjs au drame au moment du pourboire. C'est même pire que le moment de la note parfois. LA note, faut la payer, y'a pas le choix, mais le pourboire, vu que chacun a son opinion, on en a pour la nuit à débattre !

    Sanjuro > ah ben ça, pour le théâtre, c'était la bonne option, évidemment. Mais le procédé reste très malhonnete au départ.

    Nrv > ca c'est sympa, comme attitude. Je suis pas tombée sur beaucoup de chauffeurs comme ça, moi...

    Manou > t'en connais beaucoup ? Parce que oui, "perle rare", comme tu dis !

    frogita > c'est vrai que finalement, chez les coiffeurs, la seule qui "mériterait" (au sens "en plus") un petit quelque chose, c'est bien la petite stagiaire qui se tape tout le boulot merdique. Je me le note dans un coin de tête !

    Lili > mais de toute façon, t'as PAS d'obligation, ça reste quand même une option, hein ! Je posais la question surtout pour savoir un peu comment les gens fonctionnaient...

    Gilles > Mais si tout le monde ressemblait au docteur Mamour, ça n'aurait aucun intéret de fantasmer sur lui, voyons, tsssss...
    "tu donnes quand tu es satisfait"... bon, ben tu me fais pas progresser dans mon étude, toi, merci hein !

    Thomas Clément > au rythme où je croise des serveurs pas aimables, la cagnotte atteindra vite des sommes astronomiques, avec ton système !! Attention au veinard !

    véro81 > oui, les tips aux USA, en gros, faut penser dès le début du repas à les inclure au prix final, sinon, bonjour la mauvaise surprise !

    kaay > je suis d'accord que 2 ou 3 euros sur un repas de 40 ou 50, ça changera pas le cours de la soirée, et si le serveur a été cool, je suis pour. Après, je n'aime pas y voir une obligation, ou m'y sentir contrainte par une "bonne pensée collective". C'est comme je le veux, point.

    Posté par Katia, 01 mars 2009 à 23:35 | | Répondre
  • Pour moi cela ne dépend pas uniquement du caractère de la personne à qui je vais donner du pourboire, mais aussi au poid de son service.

    Posté par Houda, 16 mars 2009 à 13:54 | | Répondre
  • Bonsoir...! Je suis désolée de te déranger, je passe régulièrement sur ton blog car je le trouve génial, tu as beaucoup de style... et je ne suis pas la seule... alors j'aurais aimé savoir si tu aurais pu faire un peu de pub pour un site de customisation pour les vêtements, ce sont des strass, des écussons... à acheter en ligne à de bons prix pour customiser les vêtements, vestes, jeans, t-shirts, robes bref n'importe tous les vêtements! Ils sont très facile d'utilisation et livrés avec une notice. Alors si tu pouvais mettre un lien sur ton site ou faire un peu de pub se serait gentil... la crise c'est dur!

    Le site est : http://www.prim-art.com

    " PRIM-ART vous donne enfin la possibilité de laisser libre cours à votre créativité et de rendre vos créations totalement uniques. "

    Tu pourras aller dans présentation afin de connaître un peu les intentions...
    J'espère que tu prendras un peu de temps pour cela...

    Ce serait très gentil de ta part... si tu veux me contacter tu as mon adresse e-mail.
    Je suis désolée de faire de la publicité comme ça, mais tu dois être au courant des problèmes des petites PME en France en ce moment... Je te serais vraiment très reconnaissante.

    Je t'embrasse et bonne continuation ton blog est vraiment super...

    Posté par Capucine, 02 avril 2009 à 20:51 | | Répondre
Nouveau commentaire