Gin Fizz

Bulles de vie...

La science des rêves

15 février 2010

reveI have a dream. En fait, I have plusieurs dreams. C'est dingue parce que, depuis quelques nuits, je rêve de tas de trucs complètement délirants. Et le plus fou, c'est que pour une fois, je m'en souviens le matin, chose assez rare chez moi pour être mentionnée. Inutile que je vous raconte ces rêves, vous me prendriez certainement pour une psychopathe de première classe. Déjà que moi, quand j'y pense, je me fais vraiment du souci pour ma santé mentale...

Enfin, quand je dis "je m'en souviens", c'est une façon de parler, bien sûr. J'ai juste l'impression de m'en souvenir. Nuance. Et plus je cherche à me remémorer les détails, plus le rêve s'efface et ne laisse qu'un souvenir flou et diffus. Pour peu que je cherche à le raconter à quelqu'un, je m'aperçois que finalement, je ne sais même pas expliquer comment les choses débutent, ni dans quel endroit mystérieux l'action se passait, ni même qui était vraiment cette fille blonde que je pensais être ma copine Fanny mais qui en fait n'a rien à voir avec elle. Quel bordel, cet inconscient, je vous jure !

J'ai malgré tout quelques souvenirs ultra précis de rêves qui m'ont marquée. Des rêves où je me retrouve embarquée dans des péripéties digne de Harry Potter, où je suis poursuivie et en danger, et où je dois dégommer à coups de pieds l'oreille du Diable pour m'en sortir vivante. (non, n'insistez pas, je ne sais pas d'où je sors des trucs pareils).
Je me souviens aussi d'un réveil en pleine nuit, en sueur et la gorge nouée, après avoir rêvé que quelqu'un était debout sur le rebord de ma fenêtre, abrité sous un parapluie, à m'observer dormir. Je voulais crier, mais ma voix restait bloquée, et je me suis finalement réveillée en panique, au doux bruit de la pluie sur les gouttières.

Une autre récurrence est liée au fait d'aller faire pipi. Immanquablement, dans mes rêves, les toilettes sont en public et ne permettent aucune intimité pour faire ce qu'on a à y faire. La porte est totalement vitrée. Ou trop courte. Ou sans verrou. Et je me vois tourner en rond, sans savoir comment assouvir mon envie pressante devant tous ces gens que je ne connais pas. Je finis par me réveiller avec une horrible envie, of course, et je m'explique ainsi une partie de mon rêve. Mais Freud aurait sans doute beaucoup à dire sur cette phobie de devoir faire pipi en public, j'en suis sûre...

Certaines fois, heureusement, le rêve est si doux que j'aimerais le prolonger encore un peu. Oh oui, Georges, propose-moi un espresso et dis-moi que tu m'aimes. Ah, mais trop tard, le réveil sonne le glas des niaiseries, je suis réveillée, et même si mon esprit patauge encore dans le coton post-sonnerie, le conscient a repris ses droits. J'ai beau tenter par tous les moyens de me ré assoupir juste un instant, rien n'y fait. Georgy est déjà loin, et le seul café qui m'attend, c'est le vague truc en poudre posé sur l'étagère de ma cuisine au carrelage froid sous les pieds.


Je n'ai jamais eu, à ma connaissance, de rêve dit "prémonitoire", alors que certaines copines ont rêvé d'avions menaçants juste avant le 11 septembre, ou de mer très agitée la veille du Tsunami géant en Asie. Mais on m'a déjà dit avoir rêvé de moi, dans un rêve où je portais les cheveux très courts et où j'étais en danger. A cette période, j'étais en pleine réflexion sur mon avenir capillaire (frange ou pas frange ? Dégradé ou non ? Courts ou longueurs ?) et, c'est con à dire, mais ça m'a fait hésiter sur mon souhait de les raccourcir franchement.

Enfin (oui, "enfin", parce qu'on n'est pas là non plus pour faire une thèse sur le sujet), je rêve souvent de lieux de mon enfance et de mon adolescence : l'appartement où j'ai vécu petite, la maison de mes grands-parents... Mais pourtant, j'évolue bien dans ces décors d'avant avec mon "moi" adulte et mes préoccupations d'aujourd'hui. Jamais jusqu'à présent je n'ai rêvé de l'appartement que j'ai occupé depuis mes vingt-deux ans, ni de celui que j'habite actuellement. Là encore, il y a sans doute une grande explication freudienne, mais en attendant de passer sur le divan... rassurez-moi... ça vous fait ça aussi ?

Posté par Katia_ à 10:30 - C'est grave docteur ? - Commentaires [21]

Commentaires sur La science des rêves

    le rêve des toilettes je le fais aussi mais dans mes rêves les toilettes sont super crades, débordent, l'horreur.

    hier j'ai rêvé de mon père, ça ne m'étais jamais arrivé je crois.

    Posté par annick, 15 février 2010 à 10:54 | | Répondre
  • C'est marrant, on fait à peu près les mêmes rêves toi et moi ;)
    Je rêve souvent aussi des lieux où j'ai vécu plus jeune, et de course-poursuite (bonjour les nuits reposantes...).
    Je suis de celles qui ont rêvé du tsunami la veille où c'est arrivé, crois-moi ça fait bizarre !

    Posté par annouchka, 15 février 2010 à 12:07 | | Répondre
  • C'est étonnant, il m'arrive la même chose en ce moment. Je me souviens très bien de mes rêves et ils sont dignes de romans d'aventure :)

    Une période spéciale ? :)

    Posté par TheCélinette, 15 février 2010 à 12:11 | | Répondre
  • Je me retrouve tout à fait dans tes descriptions. Rêves aberrants avec des personnages dont on se demande OU l'on va chercher cela.
    Rêves tellement plausibles que l'on se demande si oui ou non on a téléphoné à Marie Hélène...
    Maisons d'enfances...
    Quant au coup des toilettes il est très fréquent chez beaucoup de personnes, ou bien de s'apercevoir que l'on a oublié de s'habiller et que l'on est dans la rue...
    Bref, notre monde onirique n'est pas toujours de tout repos...
    Pour couronner le tout je suis somnambule, c'est inracontable !

    Posté par Calpurnia, 15 février 2010 à 12:51 | | Répondre
  • Je me souviens très souvent du contenu de mes rêves, même abracadabrant(esques)s. Le plus chelou, c'est celui où il y avait une baignoire bleu marine encastrée très haut dans un mur d'immeuble, dépassant à moitié sur la rue ! Le comment du pourquoi m'échappe totalement, mais ça reste très présent des années après le rêve, même si le contexte a disparu. Bizarre, bizarre...

    Posté par Pocahontas, 15 février 2010 à 14:32 | | Répondre
  • Mon rêve récurrent, c'est plutôt la perte des dents :-/
    Ou alors je rêve que je suis enceinte et que j'accouche...

    Posté par MissBrownie, 15 février 2010 à 15:42 | | Répondre
  • Tu as des reves Katia qui font flipper notamment celui de l'homme au parapluie brrrr. Il aurait du fil a retordre Freud avec toutes tes histoires wouuh! En ce qui concerne d'aller consulter bah il y a peut-etre quelque choses a creuser de ce coté là oui pourquoi pas.
    Allez courage on est avec toi.

    Posté par micahuéte, 15 février 2010 à 15:55 | | Répondre
  • Ben moi aussi en ce moment je me souviens de mes rêves alors que d'habitude ça n'est pas vraiment le cas. Et puis c'est principalement que des rêves agréables.
    Par contre j'ai des souvenirs encore bien frais de quelques rêves (cauchemars) plus vrais que nature qui m'ont pas mal marquée.
    Celui où ma fille était enlevée par la mafia et où je me sentais totalement impuissante et désemparée m'a perturbée pendant quelques temps. J'ai vraiment vécu ça de manière très réelle.
    Autre rêve dont je ne sais pas trop quoi penser, j'ai rêvé il y a 1 an que j'avais un petit garçon blond qui s'appelait Etienne, et que je le noyait dans un étang (sympa hein ?).
    Maintenant que je suis enceinte d'un petit garçon et que nous cherchons 1 prénom désespérément, sans pour autant croire aux rêves prémonitoires, nous avons décidé avec le papa que ça ne pourra jamais être Etienne (même si nous aimons bien ce prénom).
    Sans ce rêve, notre fils aurait donc pu s'appeler Etienne. C'est un peu dingue quand même !

    Posté par kaillasse, 15 février 2010 à 16:16 | | Répondre
  • PS: Freud se régalerait aussi avec mon cas !

    Posté par kaillasse, 15 février 2010 à 16:18 | | Répondre
  • Moi aussi j'en aurai des rêves à raconter ! D'ailleurs j'ai un cahier où je note les plus barges !

    Le tsunami, c'est moi ou t'as d'autres copines qui en ont rêvé ?

    Mon truc sinon c'est les hallucinations nocturnes. Je me réveille en sursaut car de l'eau coule du plafond, il y a des araignées sur le mur ou un homme dans ma chambre... et je mets quelques minutes à réaliser que pas du tout en fait. C'est assez stressant...

    Bon courage en tout cas et sache que tu n'es pas seule :)

    Posté par Camille, 15 février 2010 à 17:25 | | Répondre
  • Rassure toi, ça me fait ça aussi... J'hésite aussi entre frange/pas frange.

    Posté par arpenteur, 15 février 2010 à 18:25 | | Répondre
  • Je me souviens très bien de mes rêves, surtout de mes cauchemars, des années après. Je m'en passerais bien ! j'ai rêvé des dizaines de fois que je tombais tout en bas d'un escalier roulant descendant, donc je ne prends les escalators descendants que s'il n'y a rien d'autre; tu imagines comme c'est simple ; l'avantage c'est que je connais la configuration des magasins type galeries lafayette par coeur.
    j'en ai des pires mais je ne voudrais pas gâcher l'ambiance...

    Posté par Marie-Christine, 15 février 2010 à 19:57 | | Répondre
  • Merci.

    A bientôt.

    Posté par FlyingLeon, 15 février 2010 à 23:01 | | Répondre
  • Mon rêve récurrent, c'est de me retrouver perchée sur le faît d'un mur très haut, la nuit, et je ne sais pas comment en descendre, et en plus, j'ai le vertige. Horrible ! (aurais-je le sentiment profond d'être dans une impasse ???). AAhh Sigmund !

    Posté par MuchiMuchi, 16 février 2010 à 12:19 | | Répondre
  • annick > ah oui, les toilettes crades, ca doit être du même accabit que mes histoires de toilettes qui ne ferment pas !

    annouchka > oui, je me souviens l'avoir lu sur ton blog, et comme j'ai une autre copine qui a eu la même expérience, ca m'a fait bizarre !

    The Célinette > période spéciale ? Un peu oui. Et toi ? ;)

    Calpurnia > ah oui, le coup du 'mais siiii, je te l'ai dit, déjà !", alors que c'était seulement en rêve, je le fais souvent !

    Pocahontas > ah pas mal, le coup de la baignoire en hauteur. Genre un peu princesse qui règne sur son royaume, depuis son bain !

    Miss Brownie > je ne suis pas callée, mais je crois que la perte de dents, c'est un signe de richesse qui va arriver. T'as joué au loto ? ;)

    micahuète > tu sais, je défie quiconque de dire "j'ai des rêves parfaitement logiques". Donc à ce rythme, on finira TOUS sur le divan !

    kaillasse > ah ouais, t'y vas pas de main morte, toi ! ;) Marrant comme toi aussi, tu te laisses influencer par ce que tu as rêvé. Finalement, c'est une façon de croire à une certaine forme de vie parallèle, non ? ;)

    Camille > oui, ma choupy, c'est toi. Mais c'est aussi Annouchka qui a commenté plus haut. Weird, isn't it ?

    arpenteur > et ? T'as tranché ? (je veux dire... t'as coupé ?) ;)

    Marie-Christine > c'est un peu comme si ta phobie t'était dictée par tes rêves... (non, je ne suis pas psy, mais c'est mon analyse, madame !)

    Flying Leon > you're welcome. (comme quoi, je ne réponds pas rapidement aux mails, mais j'enregistre tout bien comme il faut !)

    Muchi Muchi > alors ça, ca doit avoir une symbolique très claire, parce que je crois que c'est un cauchemar récurrent chez beaucoup de personnes !

    Posté par Katia, 16 février 2010 à 18:25 | | Répondre
  • Pendant un temps, je rêvais régulièrement que moi ou une personne dont je suis proche, de ma famille par exemple, était en danger et que je n'avais aucune force pour me/la défendre, pour courir, etc. J'avais beau essayer, c'était comme si mes membres étaient tous mous, sans muscle, horrible !!

    Mais sinon, le truc super agaçant, c'est quand tu es en train de t'endormir et que tu rêves que tu trébuches, ce qui te fait faire un bond de trois mètres qui te réveille. Argh !

    Posté par Mlle V., 17 février 2010 à 19:19 | | Répondre
  • Pfiouuu

    Ouh là les filles, je suis épatée par vos analyses des rêves et je m'aperçois que je ne me suis jamais focalisée là dessus!
    mais c'est vrai j'ai 2 rêves récurrent un où je retrouve ma mère (décédée il y a 3 ans) guérie qui me raconte qu'elle était partie se soigner ds un lieu secret et qu'on ne me l'a pas dit pour me faire une surprise (je t'en foutrais moi des surprises comme ça!!!) et l'autre plus fun c'est d'aller au bureau en pyjama et sans culotte et plutôt que de rentrer chez moi m'habiller, je me stresse au bureau en me demandant ce que je peux faire...y'a des fois où on est vraiment con dans les rêves (heureusement, ce n'est pas le reflet de la réalité!!!)

    Posté par Roxinette, 18 février 2010 à 09:52 | | Répondre
  • Melle V > ah oui, ca me fait souvent ça, le coup du "je vais tomber" qui te fait sursauter. Ce qui est drôle, c'est que ça fait aussi sursauter le chat, qui pionce au bout du lit. hé hé

    Roxinette > Moi, c'est pas le pyjama, c'est les chaussures, que j'ai oubliées, et je suis partie en chaussons de chez moi. Remarque, j'en rêve mais ça m'est déjà arrivé une fois. Au collège. Laisse tomber, j'ai refusé catégoriquement de sortir de la bagnole de mon père.

    Posté par Katia, 25 février 2010 à 14:10 | | Répondre
  • Fervente lectrice de ce blog, je me décide enfin à laisser un commentaire. D'abord, pour vous dire que j'aime beaucoup ce style drôle et sensible à la fois. Et ensuite, pour exprimer ma gratitude. Je me sens beaucoup moins seule à rêver que je suis un pancake ou que je me trouve dans un bus pris en poursuite par mon frère et mon père dans une voiture Red Bull. :-)

    Posté par Nawel, 24 mars 2010 à 13:16 | | Répondre
  • i am searching many blogs and others sources for complete my thesis writing assignment for holiday work i like your blog so informative and knowledgeable keep your blog updated.

    Posté par thesis writing, 02 juillet 2010 à 21:23 | | Répondre
  • After read blog topic's related post now I feel my research is almost completed. happy to see that.Thanks to share this brilliant matter.

    Posté par Archeology Help, 13 octobre 2010 à 08:47 | | Répondre
Nouveau commentaire