Gin Fizz

Bulles de vie...

Golden State of mind (#6 : Death Valley, Yosemite Park)

10 octobre 2011

Yosemite Park;Californie;USA;Road Trip

Après les strass et les néons de Sin City, nous revoilà partis sur les routes de Californie, vers notre prochaine étape : Death Valley. Terre de désert absolu, étendue de vallées, canyons, lacs salés et dunes entremêlées sous des températures accablantes, voici l'endroit le plus bas, le plus sec et le plus chaud d'Amérique du Nord. Tout un programme.

La Death Valley mérite bien son nom. Avant de s'engouffrer sur ce territoire hostile, tous les guides s'accordent à dire qu'il faut prendre un minimum de précautions : vérifier l'état de son véhicule pour ne pas tomber en panne en plein "nowhere", prévoir au moins trois litres d'eau potable par personne, éviter les heures les plus chaudes, faire le plein, couper la clim de temps en temps pour ne pas "épuiser" le véhicule qui surchauffe... Autant de conseils qu'il ne faut pas prendre à la légère, étant donné la châleur écrasante (plus de 48° en journée, sans le moindre souffle d'air) et les grandes étendues à parcourir avant de trouver un éventuel abri, une station service, un relais téléphonique...

C'est donc avec l'âme de super warriors et l'étrange impression de braver tous les dangers que nous pénétrons dans la Vallée de la Mort. Tout ça pour finalement croiser des dizaines de véhicules de touristes (haute saison oblige) et nous dire que, bon, ok il fait chaud, mais que c'est tout à fait gérable. (En fait, le jour de notre visite, il faisait bizarrement très en dessous des températures de saison. Autour de 38°, quoi. Une bagatelle).

Death Valley;California;USA;road trip     Californie;death valley;USA;road trip

Nous allons traverser le parc (oui, la Death Valley est un parc national) d'ouest en est, en nous limitant à l'axe principal et deux ou trois points de vue incontournables, car le temps nous manque, et nous devons arriver à notre prochaine étape à la tombée de la nuit. Mais finalement, rien que sur cette route principale, nous allons croiser des paysages très changeants, bien que tous très lunaires et enigmatiques.

* Zabriskie Point, qui a donné son nom au film d'Antonioni, est une ancienne exploitation de Borax. Les collines offrent un paysage unique de roche plissée comme un drap de lit, s'étendant à 360° autour de nous. On se croirait sur la Lune, vraiment.

Death Valley; Californie, Zabriskie Point

Death Valley; Californie, Zabriskie Point     Death Valley; Californie, Zabriskie Point


* Bad Water, le lieu le plus bas de l'hémisphère nord, situé à 86 mètres sous le niveau de la mer. Une immense étendue où se tenait autrefois un lac, mais dont ne reste aujourd'hui que les cristaux de sel, séchés à la surface du sol. De loin, on pourrait croire que l'eau est encore présente (l'effet mirage...). La réverberation est aussi intense qu'en pleine montagne, et la châleur est très éprouvante, le petit malaise n'est pas loin... (warriors, je vous dit !)

Death Valley; Californie; USA; Bad Water

Death Valley; Californie; USA; Bad Water

Death Valley; Californie; USA; Bad Water     Death Valley; Californie; USA; Bad Water


* Artist's Palette, nommé ainsi en raison des tonnes de couleurs que revêt la roche, surtout au soleil couchant. Les particules de manganèse, fer, mica en décomposition colorent en effet les reliefs de rose, parme, bleu, jaune, vert... C'est superbe et fascinant, mais évidemment très difficile à rendre en photo, donc il vous faudra surtout imaginer la beauté du spectacle.

Death Valley; Californie; USA; Artist's Palette


* Mesquites Sand Dunes, où nous nous rendons au coucher du soleil, est absolument magique. Comme un morceau de Sahara en plein désert américain ! Les dunes de sable blanc et fin sont l'oeuvre des vents, qui se rencontrent tout particulièrement en ce point du désert. Ca a l'air petit et praticable à pied sur les photos, mais ne vous y trompez pas, c'est immense, et plus d'un touriste trop aventureux s'est perdu dans ces gigantesques tas de sables. Décor utilisé d'ailleurs dans de nombreux films, notamment "La Guerre des Etoiles".

Death Valley; Californie; USA; Mesquite Dunes

Death Valley; Californie; USA; Mesquite Dunes 


La nuit est tombée, nous terminons notre traversée dans l'obscurité la plus complète, sillonnant les virages à la simple lueur des phares. Dans l'ensemble, cette étape ne m'aura pas chamboulée (loin de là) mais je dois quand même reconnaître que c'est un lieu mythique (et mystique) et que je suis heureuse de pouvoir dire à quoi ressemble la si fameuse Death Valley...

Pour notre prochaine étape, nous longeons la Sierra Nevada vers le nord, traversant quelques villes de l'amérique profonde, dont les rues et devantures semblent dater des années 50. Difficile de le croire mais pourtant, la Californie, c'est à la fois le grouillement d'un Los Angeles ultra urbain et dynamique et l'aspect old school des vieux dinners et drugstores de villes plus modestes comme Lone Pine, dans laquelle nous avons fait étape.

Californie; USA

Californie; USA

Californie; USA


Nous mettons ensuite le cap sur Bodie, une ghost town abandonnée à l'époque des chercheurs d'or et des desperados. Au 19ème siècle, quelques ambitieux s'installent sous le soleil écrasant de Californie pour suivre les filons de métaux précieux. Ainsi  jaillit de terre Bodie, ville minière qui connu la pleine gloire lors de la conquête de l'ouest et de la ruée vers l'or, avant de retomber dans l'oubli lorsque les filons s'épuisèrent. Pourtant, rien n'a bougé,et la ville est restée figée comme dans le passé. Les principales habitations et lieux de vie (saloons, église, cimetière, école) sont encore debout, les intérieurs meublés (bien que très poussiéreux), comme si leurs propriétaires allaient revenir d'un instant à l'autre.

Bodie Ghost Town en Californie aux USA

Bodie Ghost Town en Californie aux USA     Bodie Ghost Town en Californie aux USA

Bodie Ghost Town en Californie aux USA

Bodie Ghost Town en Californie aux USA     Bodie Ghost Town; Californie, USA

Bodie Ghost Town en Californie aux USA     Bodie Ghost Town en Californie aux USA


Pour boucler notre parcours au sein du Golden State (nom de la Californie) avant de finir en beauté à San Francisco, nous filons vers le célèbre Yosemite Park, merveille des merveilles de la nature amércaine, qui vaudrait huit jours de visite à lui seul. Hélas, nous n'en avons qu'un et demi, il va donc falloir choisir judicieusement. Le parc couvre des hectares de paysages et panoramas tous plus somptueux les uns que les autres, mais nous optons pour la randonnée des Yosemite Falls, les cascades d'eau les plus hautes du parc. Plus de six heures de marche sur des sentiers escarpés qui grimpent... je vous prie de croire que les merveilles croisées sur notre route se méritent à l'effort ! Mais une fois là-haut, les muscles endoloris se taisent devant la beauté des lieux. De là, on a également une vue incroyable sur le Half Dome, mont granitique emblème du parc, dont l'ascension est réservée aux alpinistes les plus expérimentés.

Yosemite National Park en Californie aux USA

Yosemite National Park en Californie aux USA

Yosemite National Park en Californie aux USA     Yosemite National Park en Californie aux USA

Yosemite National Park en Californie aux USA     Yosemite National Park en Californie aux USA

Yosemite National Park en Californie aux USA

Le lendemain, avant de reprendre la route, nous partons en quête des séquioas géants de Mariposa Groove, une forêt au sud du parc rassemblant quelques beaux specimens de ces arbres mythiques millénaires (parfois vieux de plus de 2 500 ans), pouvant atteindre 15 mètres de circonférence pour une centaine de mètres de hauteur. La faune apprécie aussi la beauté de ces arbres, et il n'est pas rare de croiser des biches ou des cerfs dans les fourrés. En revanche, nous n'aurons pas croisé d'ours, animal emblématique de Yosemite, et pas si farouche que cela, si l'on en croit les nombreuses pancartes et avertissements disséminés pour sensibiliser les visiteurs à la plus grande prudence.

Yosemite National Park en Californie aux USA     Yosemite National Park en Californie aux USA
(Où est Charlie ?)


(Allez... encore une tartine ! Courage, il ne reste plus qu'un billet sur ce fameux Road-Trip !) ;-)


Commentaires sur Golden State of mind (#6 : Death Valley, Yosemite Park)

    j'aime beaucoup la dernière photo ! et les robines des photos du milieu (l'ex-mine de borax) je ne sais pourquoi je suis fan de cette particularité géologique décovuerte dans els Basses-Alpes

    Posté par Marie-Christine, 10 octobre 2011 à 13:16 | | Répondre
  • Magnifiques paysages. Tes photos donnent vraiment envie de voyager et en plus sous un magnifique soleil...Je repartirai bien en vacances.

    Posté par marie87, 10 octobre 2011 à 13:56 | | Répondre
  • OMG la photo avec l'arc en ciel est magique !

    Moi je suis triste que la série de billets "road trip"se termine bientôt, j'ai adoré voyager avec toi et j'ai noté tous tes conseils car je pars en Californie au printemps prochain avec mes beaux-parents. Du coup, je me demande si on fera Death Valley parce que 40 degrés ça risque de faire un peu trop pour belle-maman !
    D'ailleurs, à ce propos, crois-tu que le voyage que tu as fait est adaptable à des personnes qui ne peuvent pas faire de longues distances à pieds, ou du moins qui ne peuvent pas marcher longtemps si le terrain n'est pas plat ? (je ne sais pas si je suis très claire mais bon).

    Les paysages sont magnifiques, merci Katia pour la balade !

    Posté par annouchka, 10 octobre 2011 à 16:12 | | Répondre
  • Marie-Christine > ha ben je t'explique pas comment c'est difficile à photographier sans appareil de pro, un séquoia ! ;-)

    marie87 > oui, j'avoue que le ciel ultra bleu permet de prendre des photos assez jolies. Il faut dire que ces paysages, c'est un vrai festival de couleurs hallucinantes.

    annouchka > Oh la chance, tu pars en Californie ! ;-) (après NY, bah dis donc, american girl !).
    Alors, question conseils, tout dépend de OU tu vas aller en Californie. Sincèrement la death Valley, c'est vraiment crevant pour les organismes pas forcément habitués aux randos, à cause de la chaleur et des risques de déshydratation. Après, au printemps, il y fera forcément moins chaud, et les voitures ont la clim, donc c'est jouable jusqu'à un certain point, je pense.
    Pour le reste, tous les parcs proposent des randonnées pour chaque type de condition physique, et la plupart offrent aussi des sentiers praticables aux fauteuils roulants. Je veux donc dire par là que le terrain est relativement plat sur ces chemins. ;-)
    En tous cas, si ton voyage se précise et si tu as besoin d'infos, n'hésite pas, tu connais mon mail ;-)

    Posté par Katia, 10 octobre 2011 à 21:58 | | Répondre
  • Mazette.
    Je sais pas trop pourquoi j'ai attendu tant de temps avant de venir voir ton blog* mais bordel-sa-race, c'est canon, j'adore j'adore, youpi youpi, je vais vite lire/regarder/rêver sur tes autres billets!

    (* je crois qu'il y a quelques temps/mois/années, je lisais ton blog, et puis après, je crois que tu postais moins, alors j'avais dû arrêter de venir, mais en fait, c'est chouette de te retrouver, finalement!)(voilà voilà voilà)

    Posté par Camille, 11 octobre 2011 à 15:12 | | Répondre
  • La Death Valley, je sais pas trop si j'ai vraiment envie de voir... Mais les séquoias géants, c'est magnifique et impressionnant ! Dommage que tu n'aies pas croisé au moins un ours (avec précautions !).
    en tout cas, ça a dû être un super chouette voyage.

    Posté par Pocahontas, 11 octobre 2011 à 20:42 | | Répondre
  • Bonsoir

    Aventurière des USA depuis 20 ans, j' ai aimé revoir certains paysages, va voir sur mon blog ......... je retrace par des images USA mes créations .....
    Amicalement
    Neill

    Posté par NEILL, 11 octobre 2011 à 22:06 | | Répondre
  • On the road...2

    Encore de magnifique photos surtout celle de l'arbre déraciné incroyable avec la personne ca donne une échelle de la taille de l'arbre.

    Posté par micahuéte, 11 octobre 2011 à 22:56 | | Répondre
  • Camille > Hi hi, merci ! Et j'aime bien ta façon de raconter SF, même si c'est loin du style "guide touristique ;-)

    Pocahontas > oui, la death valley, c'est plus pour le mythe que pour la réelle beauté des lieux, on est d'accord...

    Neill > ouiiii, j'ai vu ! Tu parles même de Bodie quasi au même moment que moi ;-)

    Micahuète > Oui, t'as vu ? Grand hein !

    Posté par Katia, 11 octobre 2011 à 23:18 | | Répondre
  • Il faut que je retourne aux USA et que j'aille par là. Très envie.

    NowMadNow

    Posté par NowMadNow, 13 octobre 2011 à 14:14 | | Répondre
  • Ah, les Etats-Unis...

    Posté par Tinez, 14 octobre 2011 à 02:33 | | Répondre
  • NowMadNow > Oui, c'est un "coin" (assez large, quand même, le coin) que je recommande chaudement !!

    Tinez > Merci pour cette intervention, monsieur Tinez ! (vous z'ici ? Et des nouvelles plus perso, jamais ? ;-) )

    Posté par Katia, 14 octobre 2011 à 10:31 | | Répondre
  • What a road trip ! Superbes photos, ça donne trop envie de louer un vieux van et de faire pareil !

    Posté par Virginie, 28 octobre 2011 à 13:16 | | Répondre
  • Trop beau, nous avons fait le même voyage que vous il y a 2 ans pil poil, et j'ai l'impression de revoir tout ce que nous avons visité! En tout cas nous en gardons un super souvenir et j'espère que vous aussi!

    Posté par stephie17h, 02 novembre 2011 à 13:58 | | Répondre
Nouveau commentaire