Gin Fizz

Bulles de vie...

Mets de l'huile !

27 avril 2012

huiles2

Hé mais ? On dirait que ça fait un petit moment qu'on n'a pas causé biouty par là, non ? Shame on me, je manque à mes devoirs de blog de fille, c'est moche. Pour la peine, aujourd'hui, c'est six produits pour le prix d'un. Ah ça, vous ne pourrez pas dire qu'on ne rentabilise pas le billet beauté, ici.

De l'huile, donc.

De l'huile qui hydrate, qui raffermit, qui parfume, qui satine, qui assouplit, qui auto-bronze. Pas tout ça à la fois, faut pas pousser mémé. Mais je dois dire que j'ai trouvé ces derniers temps une petite panoplie de produits beauté qui me donnent envie de me bichonner de la tête aux pieds chaque jour en sortant de la douche.

Pourtant, au départ, l'huile... bof, quoi. L'idée de ressembler à une frite luisante ne m'inspirait pas vraiment confiance. Mais les labos cosméto ont fait de sacrés progrès en la matière. Et le secret... car oui, secret il y a... c'est d'appliquer le produit sur peau encore humide. L'huile se fond mieux sur la peau, elle glisse parfaitement au massage, et évite d'avoir à se tripoter le cuissot des heures durant pour faire pénétrer le produit. Essayez, vous m'en direz des nouvelles !

Banc d'essai testé et validé, de gauche à droite (sorry pour la photo crappy) :
* Nivea, Huile Sèche Fermeté : effet non gras, odeur très discrète, pénètre vite.
* Biotherm, Huile Elixir Oil Therapy : riche et ambrée, ultra nourrissante, odeur sucrée.
* Le Petit Marseillais, Huile Anti-cellulite : fraîche, agréable à masser, odeur douce citronnée.
* Roger & Gallet, Huile Voluptueuse Amande Persane : laisse sur la peau cette délicieuse odeur poudrée d'amande.
* Leonor Greyl, Huile de Palme : un must incontournable pour les cheveux secs, ou sous le soleil.
* Dior Bronze, Huile Somptueuse Eclat Naturel : autobronzant léger qui colore la peau en douceur, pénètre très (trop?) vite.

Edit : Un petit nouveau vient de rejoindre mon écurie : L'Huile Embellissante Fleur d'Osmanthus, de chez Roger & Gallet. J'étais déjà raide de l'eau fraîche du même nom (souvenez-vous), je sens que cette petite dernière va devenir mon chouchou du moment !



Sri Lanka #2 : Au pays de Kandy

22 avril 2012

 Sri Lanka train 10

Je pense qu'à peu près toutes les personnes qui voyagent au Sri Lanka et en résument leur périple sur blog ou journal intime intitulent l'un de leur billet comme ça. Moins quinze points pour l'originalité, merci, au revoir. Mais c'est à dire que j'ai eu l'air du dessin animé dans la tête pendant quatre jours, et je trouve qu'il n'y a pas de raison pour que vous y échappiez. (De rien, ça me fait plaisir).

Kandy, donc. Seconde ville du pays après la capitale Colombo, à l'orée des montagnes, où nous débarquons après avoir parcouru les principaux sites du triangle culturel. Kandy, agglomération bruyante, grouillante, klaxonnante et crispante. Si bien que nous avons rapidement mis les voiles pour l'étape suivante, plutôt que de nous attarder au milieu du traffic et de la pollution (Hé, on quitte Paris pour changer d'air, c'est pas pour retrouver les mêmes emmerdes à l'autre bout du monde, hein). Manque de pot, on devra donc faire l'impasse sur le splendide jardin botanique de Peradeniya, réputé comme l'un des plus beaux d'Asie.

De Kandy part le train qui traverse toute la région montagneuse. Un vieux tortillard lent et bringuebalant qui circule à travers les vallées innondées de plantations de thé, horizon vert de jade s'étendant à perte de vue, parsemés d'autant de tâches de couleurs vives que sont les saris des petites cueilleuses de thé Tamouls.
S'il y a bien une expérience locale que tous les voyageurs vous recommanderont, c'est celle-ci : grimper à bord du train, en wagon classe 2 pour se mêler à la population locale, partager ces quelques heures de transport plongés au milieu de l'agitation bon enfant qui règne à bord, s'assoir sur le rebord d'une porte (qui reste ouverte, pas de danger le train ne va pas très vite), et admirer le paysage qui défile, les allers et venues dans les gares traversées, les vendeurs à la sauvette qui déambullent sur les rails.

Le train est plein, et ne désemplit pas au fil du trajet. Nous faisons un premier stop à Nuwara Eliya, pour visiter une fabrique de thé noir (le fameux thé de Ceylan) et reprennons la route le lendemain, jusqu'à Ella, perdue au sommet des montagnes, où la brume recouvre tout le panorama dès le début d'après-midi. Seule fois où les pulls et le K-way sortiront de la valise, car la température n'est pas olé-olé dans ces contrées. Peu importe, le paysage verdoyant en vallait largement la peine, et la suite du périple nous emmènera au sud, vers les températures tropicales et les plages... Je profiterai d'ailleurs de ce temps peu clément pour tester un soin ayurvédique (massage relaxant à l'huile tiède), spécialité du pays, et véritable délice après ces premiers jours de vacances à rythme soutenu.

Sri Lanka Kandy gare

Sri Lanka train 1

Sri Lanka train 2

Sri Lanka train 3     Sri Lanka train 4

Sri Lanka train 5     Sri Lanka train 6

Sri Lanka train 7     Sri Lanka train 8

Sri Lanka train 9

Sri Lanka train 11     Sri Lanka train 12

Sri Lanka train 13     Sri Lanka train 14

Sri Lanka train 15


(To be continued)

Une croix sur mes rides ?

20 avril 2012

Rides

Quand on a déjà la trentaine bien tassée (qui a parlé de moi ?), il ne fait de mystère pour personne que certaines petites ridules commencent à pointer le bout de leur museau pour notre plus grand effroi. Ici, au coin des yeux. Là, autour des lèvres. Oh, et vlan, entre les sourcils !

On ne va pas rentrer dans l’éternel débat au sujet des rides qui font l’expression et affichent le vécu et l’expérience sur le visage, c’est déjà écrit mille fois dans tous les magazines qui nous vendent du vent rêve. Et peu importe la beauté et la grâce de certaines rides et ridules, il y a parfois des marques du temps qu’on aimerait bien pouvoir gommer, façon Photoshop de la vie qui passe.

Injections d’acide hyaluronique, de toxine botulique, mésothérapie… autant de petits coups de pouce anti-âge de la science qui permettent à certains de mieux envisager les méfaits du temps sur la peau. Des professionnels de l'esthétique ont pu me présenter et m'expliquer toutes ces méthodes "douces" alternatives à la chirurgie il y a quelques temps, dans une clinique ultra moderne à St Lazare. Oui, je sais, ça peut vite faire peur de parler de ce genre de procédés. C'est pourquoi il faut prendre le temps de se poser les bonnes questions, et d'en discuter avec des pros. Perso, je n’en suis pas encore arrivée au stade où je cours ventre à terre chez mon dermatologue pour pratiquer ce genre d’intervention.

(Bien que… j’ai eu l’occasion, dans le cadre de mon traitement pour migraines, de recourir à une injection de toxine botulique, supposée paralyser le muscle à l’origine des crises. Niveau migraine, zéro effet. Mais j’ai très nettement vu la différence au niveau de ma ride du lion, entre les sourcils, qui s’était indéniablement effacée. Youpi pendant 6 mois, dites donc !)

Rides ou pas rides, telle est la question. Et la réponse reste propre à chacun, il n’y a là aucune mauvaise solution.

Pour faire un petit point entre soi et son visage, vous pouvez déjà commencer par réaliser le test « bilan-rides » mis au point par Zestetik. Un questionnaire d’une vingtaine de thèmes basés autour de votre ressenti, l’aspect de votre visage, mais aussi votre mode de vie (fumeuse ? Bouhhh, pas bien pour les rides) et alimentation (pas de légumes ? bouhhh pas bien non plus !). Le principe de base est simple, et corrobore exactement ce qu’on disait en début d’article : faire une croix sur certaines rides, mais conserver certaines autres, qui nous plaisent, nous ressemblent et font notre personnalité. Au terme du questionnaire, vous recevrez un bilan personnalisé avec quelques conseils adaptés à vos idéaux.

Bilan rides

Je me suis pliée au jeu pour le besoin de ce billet. J’ai mentionné notamment ma ride du lion que je n’aime pas (je fais une fixette dessus en ce moment), les plis nasogéniens qui commencent à marquer, et le manque d’hydratation flagrant, malgré mon multi usage de crèmes en tout genre (et quand t’es blogueuse, crois-moi, de la crème, t’en as un paquet à tester !). J’ai également dit que j’aimais bien mes petites rides au coin des yeux et que les petites « fossettes » (laissez-moi appeler ça comme ça, c’est plus joli) au coin des lèvres ne me dérangeaient pas.

Bilan des courses :
*On me conseille d’utiliser une crème de soin à base de collagène ou d’acide hyaluronique pour combler la perte naturelle de la peau (liste de marques variées, comme Nivea, Shiseido, Lierac…) ;
*Un soin mésolift peut ponctuellement m’apporter plus d’éclat pour repulper ma peau déshydratée
* Enfin, à terme, je peux envisager une injection d’acide hyaluronique pour combler les rides qui me déplaisent.

Ouf, sauvée ! Je ne suis pas encore bonne pour la table et le bistouri ! Plus sérieusement, j’ai apprécié que les premiers conseils ne soient pas directement « venez vous faire piquouser en centre esthétique », et j’avoue que je vais effectivement regarder du côté des crèmes enrichies en collagène pour voir si ma peau redevient – boumboumwouhaaa – repulpée et rebondie comme les fesses d’un bébé.

Si vous voulez réaliser votre bilan-rides : www.zestetik.com

Article sponsorisé

Sri Lanka #1 : Eléphants et Bouddhas géants

16 avril 2012

Sri Lanka Polonnaruwa bouddha assis

Bouddha assis, Gal Vihara, Monastère nord de Polonnaruwa (hauteur 7m).

Et voilà. Comme d'habitude, c'est passé trop vite. Douze jours au Sri Lanka, et me voici revenue comme si j'étais partie hier. Il faudra m'expliquer un jour pourquoi les semaines de boulot ne défilent jamais aussi vite, elles.

Sitôt débarqués de l'avion au petit matin, les festivités commencent grâce à notre chauffeur de taxi, également guide touristique à ses heures perdues, qui nous jette littéralement sur le dos d'un éléphant pour une petite balade couleur locale. C'est ainsi que nous baptisons notre voyage, les yeux encore mités du voyage en avion et du décalage horaire. Promenade à crue à dos de bestiole dans la rivière du coin, et sourires goguenards des habitants devant nos mines réjouies ("sont cons, ces touristes, j'te jure").

Clic clac, photo souvenir, et nous voilà repartis sur les routes jusqu'à la première étape à Habarana, au coeur du triangle culturel du pays. Ce sera notre point de départ pour la visite de trois sites incontournables :
* Polonnaruwa, vestiges de l'ancienne capitale commerciale et religieuse, aux fameux 3 bouddhas géants
* Sigiriya, le rocher du Lion, ancien siège d'une forteresse perchée à 370 mètres de hauteur dont l'entrée était gardée par un immense lion en pierre (il n'en reste aujourd'hui que les pattes). Autant vous dire que si vous êtes sujet au vertige, vous pouvez passer votre tour : le sommet s'atteint grâce à de petits escaliers en feraille scellés à même la roche, et le vide autour de soi est saisissant.
* Dambulla et son kitchissime Golden Temple surmonté d'un bouddha doré.

Je ne vous fais pas la visite guidée détaillée (je sais pertinemment que 95 % des lecteurs ne lisent pas les textes des billets sur les voyages) (oh, c'est pas la peine de nier, hein !) et je vous colle la galerie photo qui va bien, et qui en envoie plein les mirettes.

Sri Lanka Panneau iguane     Sri Lanka panneau éléphants

Le bord de route est un zoo à lui tout seul ! ("Attention, traversée d'éléphants", ça surprend !).

Sri Lanka sur éléphant     Sri Lanka tortue copie

Sri Lanka bonze copie

Sri Lanka Polonnaruwa bouddha couché

Bouddha couché, Gal Vihara, Monastère nord de Polonnaruwa (longueur totale : 14m).

Sri Lanka singes 3     Sri Lanka iguane

(Ah tiens, salut les gars !)

Sri Lanka éléphant EcoPark

Sri Lanka éléphants Ecopark

EcoPark, réserve naturelle d'éléphants. Visite au soleil couchant.

Sri Lanka Rocher Sigiriya copie     Sri Lanka Sigiriya escaliers bas

Forteresse de Sigiriya (Rocher du Lion). Au début, ça grimpe fastoche...

Sri Lanka Sigiriya pattes     Sri Lanka Sigiriya vue d'en haut

... et puis ensuite, c'est l'escalade à flanc de rocher, suspendus dans le vide. Mais la vue d'en haut est superbe.

Sri Lanka Golden Temple Dambulla copie

Dambulla, son Golden Temple, et son kitsch parfaitement assumé !

Sri Lanka dambulla bouddha doré copie

Sri Lanka Golden Temple inside

Sri Lanka charmeur serpent     Sri Lanka cobra

Brrrrrr...

(To be continued)