Gin Fizz

Bulles de vie...

Soleil d'hiver

28 janvier 2013

assise_au_soleil


(Billet programmé, mais publié avec un peu de retard, récents événements personnels obligent...)


L'hiver a tardé à pointer son nez, mais il est bel et bien là, à en juger par les nombreux -2, -3 ou 0° qui parsèment la carte de France d'Evelyne Dhéliat. Pourtant, il y a encore quelques courtes semaines, le soleil d'hiver réchauffait suffisamment pour pouvoir se contenter d'un bon gros gilet douillet et affronter les frimas.

Vous vous en souvenez peut-être, dans le cadre de ma collaboration avec le site Les Bijoux Précieux, je propose chaque saison un look accessoirisé de quelques pièces piochées dans ma collection personnelle, pour illustrer la tendance ("ma" tendance) du moment. Pour le look Hiver, j'ai donc choisi de présenter une tenue assez simple, à la fois dans les tons et les formes : du noir, du beige, du taupe. Passe-partout mais toujours efficace, impossible de se louper (sauf à vraiment y mettre du sien !).

MAIS... parce que je ne suis pas la moitié d'une coquette et que j'aime bien quand même attirer un tout petit peu l'attention (sinon, autant sortir en jogg' et crocs), j'ai opté pour les bijoux ultra colorés et voyants, qui apportent des touches de pep's et de dynamisme à des vêtements plus neutres.

Hop, un gros collier plastron rose hurlant (oui) qu'on aperçoit de loin, et Bim, des petits bracelets tintinabulants aux couleurs de berlingots fruités, qui attirent à la fois l'oreille et le regard. Le reste des explications se lit ici, sur le site.

Et pour conclure ce billet sur une note légèrement plus "blogueuse mode en presque fin de grossesse", je ne saurai que vous conseiller les bottines Minnetonka (ici en noires) que j'ai en deux couleurs et que j'ai portées inlassablement sitôt que les ravages de la mauvaise circulation ont fait de mes petons des horribles pieds de hobbits, tout boursoufflés (vous avez demandé du glamour ? Ne quittez pas...). Un vrai confort, facile à enfiler (parce que, oui, allez vous coltiner des lacets avec un bide de 8 mois devant vous), facile à retirer (même explication) et tout terrain. Le top !

Prochain look dans quelques semaines (mais siiiiiii) pour du printanier, je l'espère frais et réjouissant ! Bonne semaine à tous/toutes !

(Toi aussi, joue à la blogueuse mode : Gilet Zara // Robe Promod // Legging MoodKit // Bottines Minnetonka, en vente chez Ann Tuil // Bijoux H&M)

Devant_le_kiosque

Dans_le_rayon

 


8/1/13 - 3h18

21 janvier 2013

Baby_2

8 Janvier 2013. Premier jour du reste de ma vie. De ma vie de maman. De ma vie de parent. BabyGirl a pointé son nez avec trois semaines d'avance, sans crier gare, sans avertir ni klaxonner. Comme une petite magicienne, "hop me voici me voilà, tadammmm". Pour d'obscures raisons (ou peut-être l'envie de faire durer le suspense), j'étais persuadée que mini-me saurait se faire attendre, mais elle en a décidé autrement. 

Et me voici - nous voici -, donc, plongés dans le grand bain de la nouveauté, à tenter de trouver un rythme qui ne dépend plus du tout de nous, à compter les heures de sommeil (et mieux vaut parfois ne PAS compter), à jongler avec l'apprentissage de toutes ces choses étranges nommées porte-bébé, tire-lait, transat évolutif, et à découvrir les joies des couches paquet-surprise, des soins du cordon ombilical, et des petites chaussettes taille 2 qui se barrent des pieds de bébé en trois minutes top chrono, QUOI QUE TU FASSES.

"C'est que du bonheur, tu verras !", m'a-t-on si souvent répété avant. Honnêtement, je ne serais pas aussi radicale. Les doutes face à cette toute nouvelle vie qui se dessine. Les angoisses devant les pleurs répétitifs et incompris. Les interrogations en pagaille : "est-ce que je fais bien ?", "et si je lui fais mal ?", "comment elle disait, déjà, la sage femme de la maternité... ?"

Et le spleen du Baby blues qui rôde. Les levers nocturnes pour bien vérifier que bébé respire, même doucement. Le questionnement du bien-fondé de l'allaitement, créateur de lien très fort avec son enfant, mais culpabilisateur et responsabilisant en même temps. Oui, ce vieux mythe de la mère nourricière supposée résoudre tous les pleurs ("elle a pas faim, là, tu crois ?) alors que tout n'est pas si simple (elle a pas faim tout le temps, c'est pas Shrek, faut pas déconner, non plus).

Mais on apprend et on avance, chaque jour un peu plus. On prend le temps de s'apprivoiser, de se découvrir. Et sa petite main qui agrippe fermement la mienne, son visage qui se niche dans mon cou lorsqu'elle s'endort dans mes bras, balayent en un instant les peurs et les angoisses, et valent bien tout l'or du monde...

 

Du temps pour moi

07 janvier 2013

Bougies

Voilà maintenant un gros mois que je suis en congé maternité. Cette fameuse période "parenthèse" qu'on attend avec impatience lors des dernières semaines de boulot, persuadée qu'on aura tellllllllement de temps pour faire tout ce qu'on n'a jamais pu boucler avant. Ah ah, naïveté suprême ! J'aime autant vous le dire, en ce qui me concerne, j'ai l'impression que le temps passe deux quatre douze fois plus vite depuis que je ne suis plus tenue à un emploi du temps réglé comme du papier à musique. Et ma pseudo "to-do list congé mat" s'allonge de jour en jour...

Au départ, j'avais prévu de :

* Refaire tout mon blog, et ENFIN migrer sur une url personnelle et indépendante. Bien. Bah... Disons que si j'arrive à avoir un nouveau blog avant la fin de cette nouvelle année, on pourra tous s'estimer hyper heureux. Ca vous donne une idée du rythme auquel ce projet avance...

* Construire tous mes albums-photo en ligne, pour en faire de beaux bouquins souvenirs. Oh... trois fois rien... juste quatre ans de voyages exotiques (Sri Lanka, Ouest américain...) et de week-ends européens (Londres, Berlin, Rome, Edimbourg, Madrid, Venise...) et donc à peu près 8 000 photos à trier, classer, retoucher et mettre en page. Une broutille. J'ai jusqu'à mi-mai pour m'y atteler, expiration des codes promo sur les albums oblige. Je suis LARGE !

* Commencer et finir un puzzle. Hé ho... j'en entends qui gloussent dans le fond, là ! Oui, un puzzle. Et alors ? J'aime bien les puzzles, moi. Et je n'ai jamais l'occasion d'avoir suffisamment de temps devant moi pour installer le biniou dans un coin et m'y poser dès que l'envie s'y prête. Bon, ok, là, le puzzle est encore dans sa boîte, sous cellophane, et attend sagement 2016 que je daigne m'en approcher. Mais si vous voulez tout savoir, j'ai longuement hésité entre le panorama paradisiaque palmito-sable blanc, et la licorne stylisée sur fond mauve à effets scintillants. (Note aux fabriquants : faire des puzzles juste un tout petit peu jolis, c'est mission impossible ou bien ?)

* Rattraper mon énorme retard dans les séries que je suis habituellement : who the fuck is Gossip Girl ? Est-ce que Bree va mourir ? Ted va-t-il finir par trouver sa meuf ? Dexter finira-t-il en taule ? Et Olivia et Peter vont-ils enfin coucher ensemble, dans un de leurs mondes parallèles ? (J'ai des goûts éclectiques, je sais).

* Et, évidemment, bien sûr, il va de soi, naturellement, of course : faire des SIESTES. Me reposer. Glander. Compter les mouches. Et regarder mon bidou finir de pousser.

Etrangement, sur ce dernier point, je n'ai pas failli une seconde. J'y ai même mis un sacré zèle, sans déconner. Mais à ma décharge, je dois bien dire que les nuits deviennent courtes et agitées (insomnies, inconfort, rêves étranges) et qu'il faut bien, oui messieurs dames, récupérer un peu de repos à un moment donné.

Quand je ne pionce pas, sinon, je m'occupe à devenir une parfaite petite femme au foyer. (La phrase précédente est ponctuée de second degré, sauras-tu lire entre les lignes ?). Par exemple, je me colle plus volontiers à la cuisine pour mitonner des petits plats (enfin, des pâtes améliorées, quoi) et des desserts de compet'. Un peu comme si je m'entraînais déjà pour les futures kermesses d'école, voyez ? D'ici trois quatre ans, Babygirl pourra crâner en disant "les muffins ? c'est ma maman qui les a faits !".

Je bricole. Si ! Si ! Poser un sticker dans la chambre de Babygirl, c'est du bricolage, excusez-moi ! On n'a pas tous le marouflage dans le sang, hein.

Je lance des machines. Beaucoup. Plein. TROP. C'est à dire que laver les quinze mille bricoles taille minipousse, et les draps, et les gigoteuses, et les doudous, et les bidules-que-je-sais-toujours-pas-comment-on-appelle-ça, pfffff, ça prend un temps fou. Oh, pas à laver, non. A ETENDRE. Temps moyen d'étendage d'une machine bébé : 48 articles, 27 minutes. La grosse éclate, en somme.

Je parle à haute voix toute seule chez moi pour que Mini-me imprime bien qui c'est qui commande ici. Ou je chante. Dans mon bain, si possible, parce que ça résonne tellement qu'on se croirait sur le plateau de la Star Ac'. A priori, ça a l'air de beaucoup plaire à mon petit public, si j'en crois le jacuzzi interne qui agite mon ventre chaque fois que je pousse la chansonnette.

Et puis j'attends. Mon Kinder Surprise arrive bientôt à maturation. Alors j'attends. J'attends. J'attends...

 

Posté par Katia_ à 09:58 - Mum-to-be / To be Mum - Commentaires [14]

2013 : Wind of change

02 janvier 2013

2012

Allez hop, une de plus ! Une nouvelle année s'achève, emportant avec elle son lot de souvenirs et de rebondissements. 2012 referme la porte sur la pointe des pieds. Cette fois encore, en ce qui me concerne, le cru fut riche en voyages et découvertes : les baleines et les plantations de thé du Sri Lanka, la Dolce Vita romaine, les Pasteis de Belem lisboètes, les châteaux pas vraiment hantés d'Edimbourg...

Inévitablement, l'année à venir sera sans doute plus calme... du moins au niveau valises et sac à dos. Elle risque en revanche d'être assez agitée et mouvementée, mais ce pour la plus jolie des raisons qui soit, et qui ne devrait d'ailleurs plus trop tarder à pointer le bout de son petit nez.

2013, vent du changement ? Parions que oui, forcément. Mais un changement doux et serein, dans la continuité de ce qui a déjà été amorcée en 2012...

Je vous souhaite en tous cas une nouvelle année remplie d'une brise légère et rafraichissante, ponctuée de quelques bourrasques pour les temps forts à venir, d'une ou deux tempêtes modérées car elles font souvent avancer, d'un mistral gagnant pour dégager les horizons parfois encombrés, et de doux alizés pour porter vos souhaits les plus chers.

Happy et joli 2013 à chacun et chacune d'entre vous !

 

Posté par Katia_ à 14:14 - Ma-vie-Mon-blog.com - Commentaires [11]
Tags : , , ,