Gin Fizz

Bulles de vie...

Une nouvelle Seat toute Mii-Mii (Article sponsorisé)

27 février 2013

Seat_Mii

Quand j'étais plus jeune (hier, donc), je regardais régulièrement la série "Sous le soleil" (oh, ca va, j'étais JEUNE, on a dit) et je m'étais auto-persuadée que j'aurai plus tard (quand je serai grande donc) le même type de voiture que l'héroïne Laure Olivier, qui conduit une ravissante petite décapotable bleu marine. Allez comprendre ma fascination pour cette voiture, moi qui n'avait alors même pas le permis, et qui, en bonne parisienne, devrait bien savoir qu'une voiture décapotable à Paris, bon... c'est pas pour tous les jours.

Ce souvenir m'est revenu d'un coup quand on m'a envoyé le communiqué de presse de la nouvelle Seat, baptisée @Mii. Une nouvelle petite voiture citadine "prête à conduire" facile pour la ville. Et... dont le coloris phare est le (je vous le donne en mille, Emile) "blue night" (autrement dit, bleu nuit) (je suis carrément bilingue). 

Alors certes, ce n'est peut-être pas le même modèle que celui de Laure Olivier (déjà, elle fait pas toit ouvrant) mais je dois dire qu'elle est plutôt mignonne, la bougresse, dans le genre petite voiture de ville ultra féminine, non ? (et on a déjà parlé du toit ouvrant à Paris, suivez, s'il vous plait !)

Mii_1

Mii_2     Mii_3

J'aime, entre autres :

* Rétros blancs et planche de bord assortie : on reste classe et féminine.
* Ecran couleur tactile (navigation, ordinateur de bord, interface multimédia) : la Police ne pourra pas nous reprocher de pianoter sur un écran cette fois !
* Air conditionné : pas besoin de toit ouvrant !
* Radio CD MP3 6 hauts-parleurs : pour chanter à tue-tête dans les bouchons quotidiens.
* Boîte manuelle ou automatique : (tu m'as déjà vue faire un créneau ?)

Bon, Hé bien reste plus qu'à passer le permis ! (En vrai, j'ai déjà le permis - mais si, souvenez-vous... - mais on peut globalement dire que c'est comme si je ne l'avais pas...)


Seat @Mii, disponible à partir de 9 390 euros. Plus d'informations sur le site de la marque seat.fr

Billet sponsorisé Seat via Glam Media. Les opinions exprimées ici sont celles de l'auteur, et ne reflètent pas les opinions ou les positions de Seat.

Posté par Katia_ à 10:00 - Sponsoring et Concours - Commentaires [11]
Tags : , , ,

Kitchen Invaders

24 février 2013

 invader_blog

Petit clin d'oeil déco pour l'article du jour. Si toi aussi, tu t'ennuies les dimanches après-midi froids et neigeux, j'ai l'idée qu'il te faut pour t'occuper environ quinze minutes. (C'est déjà ça de pris). Et par la même occasion, donner un petit coup de pep's "urban style" à ton interieur douillet.

J'ai trouvé ces petites pochettes stickers "Invaders" dans une boutique-caverne-d'Alibaba, et j'ai sauté sur les modèles rouge et noir qui s'accorderaient parfaitement avec la déco de ma cuisine, aux placards rouge vif et stores gris anthracite. (Je sais, je suis trop fofolle parfois).

invaders1

invaders3     invaders4

Ce week-end, zou, passage à l'action :

// Dégraissage du mur, histoire que les stickers collent bien (et tiennent plus de 4 jours, si possible).

// Gros calcul savant pour positionner le tout premier sticker.

// Concentration et langue tirée pour coller tous les autres à peu près régulièrement.

// Admiration du résultat.

Tadaaaaaaammmmm... !!! Ma cuisine adopte désormais un look urbain digne des grandes villes du monde redécorées par l'artiste Invader.

invaders5

invaders6

Comment ça, "c'est pas posé très droit tout ça madame !" ? Heu... c'est fait ex-eu-près, d'accord ? Bon.


Pas encore décidé où je vais poser le sticker noir. Peut-être sur le miroir de l'entrée... ? On verra ça dimanche prochain. S'il neige !

Stickers Stikaz, environ 6 euros, trouvés chez La Minaudière, 43, rue de la Folie-Méricourt, Paris 11.

 

Posté par Katia_ à 20:13 - Melting-Po(s)t - Commentaires [15]
Tags : , , ,

Daddy cool

13 février 2013

daddy_2

Avec l'arrivée de Babygirl parmi nous, Chéribibi a fatalement ajouté une nouvelle corde à son arc, et endosse désormais la fameuse casquette de Papa. Serait-ce exagéré de dire, pour presque-citer la grande Simone, qu' "on ne naît pas père, on le devient" ? A observer du coin de l'oeil les relations qui se nouent chaque jour entre Chéribibi et sa fille, je suis en tout cas très amusée de relever quelques changements et nouvelles attitudes chez l'homme de la maison.

Lui qui, il y a quelques semaines encore, confondait les concepts de péridurale et d'épisiotomie (et on est d'accord, ça n'a RIEN à voir), maîtrise aujourd'hui sur le bout des doigts le rituel du bain et des biberons, glisse dans la conversation - l'air de rien - des termes comme 'liniment', et se permet même de donner des conseils sur la meilleure façon de nouer l'écharpe bébé ("tu comprends, il faut qu'elle soit à hauteur de bisou"...).

Ses discussions avec les copains récemment devenus père de famille valent aussi leur pesant de cacahuètes ! Là où, avant, ça discutait changement de scooter, permis moto, Champions' League et dernières Nike, ça parle désormais nombre de biberons par 24 heures, comparaison du poids de bébé et détails peu ragoûtants sur le contenu des couches. Et autant je trouvais que mes centres d'intérêt et de discussions avaient bien changés ces derniers temps (je pense pouvoir réciter l'intégralité du site Baby Center à moi toute seule), autant je constate que les nouveaux pères AUSSI voient leur petit quotidien largement perturbé (en bien) par l'arrivée d'un bout de chou.

Un peu pataud par moment, ses grandes mains galèrent pour boutonner efficacement les tout petits petits boutons pression des tout petits petits bodies, et ça ne lui pose aucun souci d'habiller sa fille avec un pyjama bien chaud en laine et cachemire... mais de lui laisser les petons à l'air. (Toujours ce problème des fichues chaussettes qui se barrent en moins de deux, j'imagine).

Et quand vient le soir, pour qu'un ciel flamboie, lorsque je le laisse en tête à tête avec Babygirl pour qu'il se charge de l'endormir (gros challenge ces temps-ci), je l'écoute du bout de l'oreille chantonner ces petites berceuses improvisées dont il a le secret, qui ne riment pas vraiment, et dont certaines phrases ne veulent rien dire, mais qui ont ce don d'apaiser la mini croquette pendant... ohh... dix bonnes minutes. (Les croquettes préfèrent dormir le jour, sachez-le).
Le plus drôle restant le moment où je les retrouve tous les deux affalés sur le canapé, lui ronflant comme un tractopelle et elle les yeux grands ouverts contemplant le plafond. Drôlement efficace, la berceuse. Juste... pas sur la bonne personne. Il faut croire que Babygirl préfère, aux bras de Morphée, ceux de son daddy poule trop cool...

Posté par Katia_ à 08:27 - Mum-to-be / To be Mum - Commentaires [27]
Tags : , , ,