Gin Fizz

Bulles de vie...

Qu'est-ce que tu lis, doudou, dis donc ? #3

10 mars 2014

  Rien_ne_s_oppose_a__la_nuitLe_diner

Ouh la la, déjà un mois que je n'étais pas repassée par ici. C'est que le temps file ! Nous voilà malgré tout reparti pour un petit tour des lectures du moment. Cette semaine, on explore les familles tourmentées qui affichent une apparence heureuse mais camouflent bien des secrets et des mensonges. (N'est-ce pas, finalement, le lot de toutes les familles ?)

* Rien ne s'oppose à la nuit, de Delphine de Vigan.

* Le pitch : Après la mort de sa mère par suicide, l'auteure s'est lancée dans l'écriture de la biographie de celle-ci, afin de mieux comprendre la personnalité ambivalente qui la caractérisait. Au gré des interviews et récits récoltés auprès de ses proches, elle plonge alors dans les secrets de famille inavouables, les douleurs refoulées et les doux souvenirs des jours heureux, qui ont façonné l'histoire de cette femme bipolaire, si belle et si fragile...

* Mon avis : C'est sûr, dit comme ça, le résumé ne fait pas forcément envie. Du moins, on est plutôt certain de ne pas se poiler de rire à chaque page. C'est pourtant un roman bouleversant, dont j'ai tourné la dernière page avec une pointe de tristesse et des presque larmes au coin des yeux. Entreprise cathartique au départ, l'auteure enquête pour mieux comprendre pourquoi Lucile n'est pas la maman aimante et dévouée qu'elle aurait aimé avoir. La reconstitution de l'histoire de sa mère, dévoilant certains pans cachés de sa vie, permettront à l'écrivain* de prendre la mesure des troubles psychotiques graves dont souffrait celle-ci, et la façon dont ils ont impacté toute sa vie, et par ricochet celle de sa propre descendance. C'est au final un très bel hommage que rend Delphine de Vigan, jusque dans la photo de couverture particulièrement touchante. J'ai beaucoup aimé, vous l'aurez compris.

On pourrait objecter que ce récit est trop personnel, trop intime, voire impudique (certains secrets de famille sont particulièrement dérangeants), et n'intéressera que les membres de la famille de l'auteure. C'est vrai que ces 400 pages sont un sacré déballage de linge plus ou moins sale et de secrets jetés en plein jour, mais en lisant entre les lignes, on y retrouve toujours une partie de sa propre histoire, une meilleure compréhension de la façon dont chaque famille recèle son lot de blessures et de douleurs, qui nous affectent les uns les autres, même insidieusement.

(* oui, autant j'aime bien écrire auteurE, autant écrivain, je le préfère au masculin.)

* Le dîner, de Herman Koch.

* Le pitch : Un restaurant, deux couples, les deux hommes sont frères. Sous les sujets les plus anodins et les conversations d'usage, ils sont en fait rassemblés là pour aborder le sujet qui les préoccupe tous depuis des semaines : leurs fils respectifs, cousins donc, âgés d'une quinzaine d'année chacun, sont coupables d'un acte terriblement violent et répréhensible, qui aura fatalement des conséquences sur leur vie à tous. Ou pas. Car chacun a sa façon personnelle de concevoir l'affaire...

* Mon avis : Très original ! Un roman dont l'intrigue est rythmée par la succession des plats apportés à table. A l'apéro, on pose les bases : personnages, décor, cadre... A l'entrée, l'intrigue se met peu à peu en place, on cerne les personnalités des quatre protagonistes. Puis le plat, le dessert et le café apportent leur lot de rebondissements. Au bout du compte, ce n'est pas seulement l'addition qui sera salée, mais la morale qui sera bien égratignée au passage. On tourne les pages, avides de savoir pourquoi "c'est" arrivé, comment, et surtout quelle en sera l'issue. Petit bémol : quelques longueurs, parfois de longues pages de descriptions qui peuvent facilement être zappées sans nuire à la cohérence globale, et surtout une fin qui laisse perplexe et presque insatisfait. Et vous, jusqu'où iriez-vous pour protéger quelqu'un qui vous est cher et qui a commis l'irréparable ?

 


Commentaires sur Qu'est-ce que tu lis, doudou, dis donc ? #3

    C'est drôle car "rien ne s'oppose à la nuit" est sorti il y a un moment et j'ai l'impression que nous sommes toutes en train de le lire en même temps (tu as peut-être lu l'article de Marlène (http://www.lemondedebalbc.com/2014/03/01/rien-ne-soppose-a-la-nuit/)
    Je l'ai fini hier soir, et comme toi j'ai adoré ce livre, il m'a même fait sangloter une fois quand l'auteure comprend que finalement, sa mère l'a vraiment aimée (c'est idiot, mais ça m'a bouleversée). Sinon le côté "déballage de vie" ne m'a trop dérangée (il faut dire que c'est rien à côté de Mauvaise Fille, de Justine Lévy... l'as-tu lu ? Je te le conseille vraiment !) dans la mesure où tous ces éléments paraissent finalement nécessaires pour comprendre l'histoire assez déroutante de cette famille finalement pas comme les autres... Bonne semaine Katia ;)

    Posté par annouchka, 10 mars 2014 à 09:47 | | Répondre
    • Oui, tu as raison, il est sorti il y a longtemps, mais comme toi, j'ai vu qu'on était nombreuses à le lire ces temps-ci... (et oui, très joli article de Marlène !)
      Je n'ai pas lu Mauvaise Fille, tout le battage médiatique autour m'avait fatiguée, mais il est peut-être temps de rattraper mon retard.
      Bises et bonne semaine aussi :)

      Posté par Katia_, 10 mars 2014 à 10:59 | | Répondre
    • Comme vous, je viens de le finir ...
      Et comme vous, j'ai apprécié ! Très émouvant ce livre ... et bien écrit !

      Posté par CStef., 10 mars 2014 à 13:56 | | Répondre
      • Oui, très émouvant. Et dur aussi. Un très bon moment de lecture, en somme.

        Posté par Katia_, 10 mars 2014 à 14:40 | | Répondre
  • J'avais adoré "Rien ne s'oppose à la nuit". Déjà rien que le fait que le titre fasse référence à une chanson de Bashung avait suffi à me conquérir:-) Je l'avais lu à sa sortie, mais je me souviens de mes sensations en le lisant. Les autres romans de Delphine de Vigan sont excellents aussi, surtout Les heures souterraines.

    Posté par Béné, 10 mars 2014 à 11:33 | | Répondre
    • Oui, je trouve le titre superbe, chanson de Bashung ou pas.
      Tu n'es pas la première à me suggérer les autres romans de l'auteure, je vais les rajouter sur ma liste (qui est déjà loooonnnnnnguuuuuueeeeeee !)

      Posté par Katia_, 10 mars 2014 à 14:41 | | Répondre
  • Pensant que le romancier était allemand et que je pourrais le lire dans le texte, je suis allée chercher "Herman Koch" et surprise, un Néerlandais qui bâtit un livre autour d'un repas ! ça m'intrigue

    Posté par Marie-Christine, 10 mars 2014 à 13:15 | | Répondre
    • Ah ah, oui, j'ai pas précisé que l'auteur était néerlandais. Je ne sais même plus comment je me suis intéressée à ce bouquin, mais en tout cas, il sort des sentiers battus, c'est certain ! Bonne lecture :)

      Posté par Katia_, 10 mars 2014 à 14:42 | | Répondre
  • Bonjour! Nouvelle par ici, j'ai moi aussi lu le livre de Delphine de Vigan. Il m'a remuée... C'est riche de vérités sur la force du passé et des souvenirs au sein des familles.

    Posté par La femme en bleu, 10 mars 2014 à 22:28 | | Répondre
    • Hello, et bienvenue par ici, alors ! :) Oui, voilà, "la force du passé", c'est la juste expression : à quel point le passé impacte notre présent et notre futur, quoi qu'en en dise...

      Posté par Katia_, 10 mars 2014 à 23:08 | | Répondre
  • Oh mais oui, le dîner je l'ai lu, j'en avais parlé sur mon blog d'ailleurs, j'avais bien aimé ! Et le Delphine de VIgan je l'ai, mais j'ai pas encore eu le "courage" de le lire (je sais que je vais être pas mal remuée après !)

    Posté par camille, 11 mars 2014 à 01:41 | | Répondre
    • Le Dephine de vigan, effectivement, il faut se le sentir pour plonger dedans. Si on est un poil déprimouillé avant, ca n'arrangera pas les choses. Mais fonce quand même quand tu le sens, c'est un très beau livre !
      (je vais lire ton article sur Le dîner, du coup !)

      Posté par Katia_, 14 mars 2014 à 10:21 | | Répondre
  • Je partage l'avis sur le livre de Delphine de Vigan : c'est dur -mais, pour moi, pas deprimant-, c'est dense, émouvant et souvent impudique.... mais quel talent !!!

    Concernant le dîner, j'ai été emballé au début et plus j'avancais dans le livre moins j'ai aimé... pour au final detester. Personnellement, je ne le conseille pas. Mais c'est vraiment intéressant de voir des avis différents sur un livre

    Posté par begibgi, 18 mars 2014 à 18:17 | | Répondre
    • Je peux parfaitement comprendre ton avis sur Le Diner. Disons que j'ai trouvé ce livre intéressant, mais j'ai par moment eu du mal à m'y plonger, et j'ai pu le laisser plusieurs fois de côté pour lire d'autres choses (magazines ou livres rapides), alors qu'un vrai bon livre, pour moi, on n'a juste PAS envie de le lâcher, et de s'y ponger chaque jour avec plaisir.

      Posté par Katia_, 19 mars 2014 à 14:33 | | Répondre
  • J'ai lu le premier... il m'a bouleversé parce que certains sujets étaient proches de mon vécu. j'ai plus qu'aimé... j'ai pleuré... pour moi c'est un livre qui restera dans mon coeur.

    Posté par phany, 18 mars 2014 à 18:29 | | Répondre
    • Oui, c'est un livre touchant, a fortiori quand il aborde des thèmes qui nous touchent de façon plus personnelle. Je le garde aussi comme l'une des très belles découvertes parmi mes lectures ces dernières années ...

      Posté par Katia_, 19 mars 2014 à 14:34 | | Répondre
  • Le 2ème me tente bien...mais il y a un avis qui me fait hésiter...bon je verrai car il faut que je lise les 5 bouquins en attente avant ! Bises

    Posté par Christine, 24 mars 2014 à 17:17 | | Répondre
    • Tu parles de l'avis de begibgi, juste au dessus ? En tout cas, tu peux toujours te lancer et interrompre ta lecture si tu n'accroches pas. J'hésitai à le faire avant, mais désormais, je n'ai plus ce complexe. Trop de bons bouquins à découvrir pour perdre du temps à lire des trucs qu'on aime pas.. :)

      Posté par Katia_, 27 mars 2014 à 22:46 | | Répondre
Nouveau commentaire