Gin Fizz

Bulles de vie...

Blog-Notes #8

20 mars 2017

Blog-Notes 8

Allez allez, petite fournée d'infos diverses par ici ! J'avoue que je ne viens pas souvent ces temps-ci, mais quand je passe une tête, il y a matière à lire. Du beau, du bon, du sain et du ludique. Et cinq qui font cent. Emballez, c'est pesé. Et avec ça, ma bonne dame ? #nimportequoi

* L'INSTANT "SUR LES PLANCHES" *

Intra Muros

Si vous vous intéressez un peu au théâtre, vous avez sans aucun doute entendu parler d'Alexis Michalik, l'auteur et metteur en scène en vue et en vogue ces derniers temps. J'avais déjà eu un véritable coup de coeur pour sa première réalisation, Le Porteur d'histoire, et beaucoup aimé la seconde, Le Cercle des Illusionnistes. Mais j'ai récemment pu assiter à deux nouvelles pièces que je ne peux que vous recommander chaudement d'aller voir !
Je ne vais pas m'étendre sur Edmond, actuellement au Théâtre du Palais-Royal, et qui remporte un succès tel que vous n'aurez pas besoin de moi pour vous décider à y aller (si ce n'est que j'ai a-do-ré, moi qui ai lu et vu Cyrano de Bergerac tellement de fois...). Je préfère vous parler de sa toute nouvelle production, Intra Muros, qui se joue au Théâtre 13 durant encore quelques courtes semaines.
Le pitch ? Un metteur en scène vient donner un cours de théâtre dans une prison, secondée d'une de ses anciennes actrices et d'une jeune assistante sociale débutante. Seuls deux détenus ont accepté de participer. S'en suivra un huit clos intense en émotions (on rit, on pleure, on tremble, on rit encore) qui nous apprendra que ces cinq personnages ne sont peut-être pas si étrangers que ça les uns aux autres.
Encore une fois, une mise en scène impeccable de sobriété mais pourtant tellement expressive. Encore une fois, des acteurs fabuleux qui endossent plusieurs rôles sans qu'on ne perde jamais le fil du récit. Encore une fois, le spectateur se balade entre présent et passé, au gré de simples accessoires, de jeux de lumières et de musique. Alexis Michalik excelle dans l'art de nous emmener avec lui au coeur de l'intrigue, on en ressort fatigué de cette impression d'avoir vécu cent ans en cent minutes de spectacle, mais heureux et remplis de la même énergie que ses acteurs, tous magnifiques et émouvants. Vous l'avez compris, j'ai été emballée ! Courez-y vite (comme le furet !).

Intra Muros, au Théâtre 13, jusqu'au 16 avril 2017.

* L'INSTANT "BELLE FOURCHETTE, JOLIE ASSIETTE" *

Compo Le Carreau_

Les environs du Carreau du Temple, dans le 3ème arrondissement parisien, regorgent de petits restaurants, bistros et terrasses en tout genre. Si l'envie vous prend de changer des graines germées de chez Season ou de l'accueil somme toute mitigé du Café Crème, poussez donc votre route jusqu'au petit nouveau du quartier, le bien-nommé Le Carreau. Bistro à l'ancienne redécoré au goût du jour, il propose une carte courte adaptée à la saison et une cuisine goûteuse et raffinée à base de produits frais bien traités. Plats français (crush sur le paleron de boeuf) ou d'inspiration asiatique (miam miam le poulet satay), assiettes et planches à partager (en provenance directe d'Espagne et d'Italie) et en dessert, un Paris-Brest à tomber par terre (et c'est pourtant loin d'être mon dessert favori).
Bon, d'accord, je ne suis pas totalement objective, puisqu'on retrouve aux manettes de ce nouveau repère deux personnes qui me sont très proches, mais je suis réellement bluffée par le charme et la bonne ambiance qui se dégagent de cet endroit. Les quelques guests célèbres du quartier ont aussi flairé le filon, on y croise de temps en temps des têtes connues comme Foresti, Dédé Manoukian ou Poelvoorde. Mais le meilleur indice et la plus grande fierté, c'est que les gens y viennent... et y reviennent. C'est plutôt bon signe, non ?

Bistro Le Carreau, 1 rue Charles François Dupuy, 75003 Paris. Tél : 09 52 33 24 26.


* L'INSTANT "C'EST PAS VRAIMENT NOEL, MAIS BON..." *

Lunii_Avis aux parents, et à tous ceux qui peuvent avoir à faire un cadeau à un neveu, une nièce, un filleul ou quelque enfant-qu'il-faut-gâter-parce-que-c'est-le-moment. Voilà une petite boîte magique qui a rencontré son franc succès à la maison, puisque Croquette Ière en est littéralement fan. Sous cette allure de caisse en plastoc sommaire se cache en fait une "Fabrique à histoires", petit magnétophone qui diffuse une cinquantaine d'histoires pré-enregistrées, selon des choix à tiroirs pour varier les intrigues. Ce sont de vrais comédiens qui s'y sont collés, avec le ton, les intentions de voix et les bruitages qui vont bien, et le résultat est vraiment super quali !
L'usage de cette fabrique à histoire est très simple, même pour un trois-ans, qui pige rapidement comment s'en servir. Ma grande l'a adoptée et trimballe sa boîte verte partout, tout le temps. Ca permet aussi à papa-maman de souffler un coup quand "chérie-là-j'ai-vraiment-pas-le-temps-de-te-lire-une-histoire" (toi-même tu sais).
Cerises sur le pudding : c'est sans onde, sans pile, fabriqué en France, il y a une prise jack pour brancher un casque (coucou les voisins de train), et on peut télécharger de nouveaux packs d'histoires quand la progéniture s'est lassée des 48 histoires de base. Que demande le peuple ? Ah oui, le prix : environ 60 euros. Pas donné-donné mais ça les vaut largement, selon moi.

Lunii, La Fabrique à Histoires, à partir de 3 ans.


* L'INSTANT "SI TU T'AIMES, PRENDS GARDE A TOI *

OfficineaParce qu'on ne cesse de parler des perturbateurs endocriniens qui envahissent sournoisement nos produits de beauté et d'hygiène, le laboratoire Officinea a lancé l'appli gratuite parfaite qui décortique pour nous les étiquettes de nos produits. Clean Beauty permet de scanner/photographier en un clin d'oeil une liste d'ingrédients sur un pack ou un produit, et identifie rapidement les éléments sujets à controverse : susceptibles d'être des perturbateurs endocriniens, agents irritants ou allergènes, nanomatériaux. A utiliser sans hésiter au moment de faire ses achats de gel douche, dentifrice ou shampooing, particulièrement ceux utilisés par nos chères têtes blondes.
Je ne suis pas vraiment exemplaire dans le choix de mes produits de beauté (loin de là...), mais j'avoue que ce sujet me tracasse de plus en plus, et que je n'ai désormais plus l'excuse de "j'arrive pas trop à décoder les listes d'ingrédients latins". C'est un bon début, déjà... !

Clean Beauty, disponible sur IOS et Androïd, gratuit.

Ce sera tout pour aujourd'hui, merci d'être venus, et bien le bonjour chez vous !


Blog-Notes #7

15 juin 2015

chemise Pimkie

Ah ah, la vieille rubrique de blog extirpée des bas fonds, dont le numéro précédent date de... décembre 2012 ! C'est tout moi, ça... des nouvelles idées de rubriques en pagaille, et jamais rien qui tient la route très longtemps.
Et puis, j'avoue, je reviens un peu sur la pointe des pieds avec un billet fourre-tout et décousu, mais au moins, je reviens (et je parie que beaucoup ne pensaient plus me voir passer une tête par là, j'me trompe ?)

* L'INSTANT MODE *
Loin de moi l'idée de jouer subitement les blogueuses mode, vu mon amour immodérée pour les séances photos. Mais je dois dire que je ne suis pas peu fière de ma petite trouvaille fleurie qui fait son petit effet. Très Sézane-like de l'attitude (pour les non-connaisseuses, Sézane, c'est là), et vague copie, il me semble, d'une ancienne collection The Kooples, mais avec à peu près trois zéros en moins sur l'étiquette de prix.
Mesdames, mesdemoiselles, applaudissez bien fort la petite blouse Pimkie à 26 euros ! (et encore, payée plein pot... or je vous rappelle que les soldes déboulent dans 10 jours). Ouais... Pimkie... l'enseigne où je n'avais pas remis les petons depuis environ 22 ans, et qui recelle parfois de jolies surprises, pour peu qu'on se donne la peine de fouiller un peu.
Chemise fleurie, 25,99 €.

* L'INSTANT GOURMAND *

Les chouettes

Enfin eu l'occasion de tester l'un des restos parisiens dont on parle beaucoup en ce moment : les Chouettes, dans le Haut-Marais parisien. Verdict  ? Chouette, mais sans plus. Je m'explique : le cadre est vraiment vraiment très beau. Une décoration esprit art déco, de l'espace à table ET entre les tables (coucou la grande table centrale en bois pour seulement 6 personnes), de la hauteur sous plafond, une belle lumière de jour grâce à la verrière, et une jolie mise en valeur le soir venu grâce à la composition de sources d'éclairages douces et variées. Non, vraiment, pour le décor, rien à dire.
Côté assiette, la carte est courte, plutôt synonyme de qualité et de fraîcheur habituellement, mais je dirais presque trop courte. Pour peu qu'on n'aime pas forcément tout, et/ou qu'on ait des intolérances ou des interdits, le choix se restreint vite, entre les 4 entrées, 4 plats et 3 desserts.
Mes choix (cabillaud infusé au gingembre // fraises et rhubarbe aux miettes de crumble et glace pistache) étaient certes très bons, mais assez peu copieux, et la corbeille de pain a fini de combler les creux de mon estomac.
L'addition, elle, en revanche, est bien là, présente et au garde à vous ! 40 € par personne pour un plat, un dessert et un soft (tablée de filles très raisonnables ce soir-là...), j'ai vu nettement mieux en rapport qualité/prix.
Autre gros bémol à mon goût, le service un peu inégal, avec un personnel parfois brusque et pressant, même si le maître d'hôtel sait plutôt raccommoder les choses. Bref, contente d'avoir testé, mais ne figurera pas sur mes incontournables du moment.
Les Chouettes, 32 rue de Picardie, 75003 Paris.

* L'INSTANT CULTURE *

open space

"Open Space". Vous en avez peut-être entendu parler, c'est l'un des cartons de l'année au théâtre, qui revient pour quelques représentations exceptionnelles jusqu'à fin juin. Le pitch ? Zéro parole. Ah ouais, pour du théâtre, ça pourrait affoler, je le reconnais. Mais non, tout se joue en mimes, en suggestions, et en gromeuleu (cette espèce de langage marmonné qui ne veut rien dire, mais fait comprendre tellement de choses pourtant). La mise en scène impeccable de Mathilda May rythme les 90 minutes de spectacle durant lesquelles 7 acteurs tout très talentueux campent leur caricature de personnage à la perfection : le beau gosse roi du poulailler, le senior que tout le monde ignore, la working girl aguicheuse tout en talons, le boss oreillette visée sur le crâne...
Une ribambelle de jolis effets scénaristiques, des danses rythmées, du slow motion, de l'avance rapide, des effets presque spéciaux... tout y passe de façon inventive et surprenante, pour nous conter une journée plus ou moins ordinaire de la vie d'un open space classique, avec ses bruits de téléphone, de photocopieuse et de machine à café.
J'ai eu un moment de doute après le premier quart d'heure, persuadée que le procédé ne m'amuserait pas plus longtemps, mais finalement, on se laisse très vite et facilement prendre au jeu, et plonger dans cette histoire sans mots, mais tellement riche de tout le reste. Courez-y vite, il ne reste pas beaucoup de dates !
Open Space, jusqu'au 28 juin, au Théâtre de Paris.

* L'INSTANT "VIS MA VIE DE PARENT" *
Tout le monde ne pourra sans doute pas comprendre le Lol de feu que ces 2 comptes Instagram représentent, mais ceux qui savent... savent.
Averageparentproblems regroupe des situations bien connues des parents, illustrées par les photos de divers auteurs piochées sur le réseau Instagram.
Morceaux choisis :

AverageParents

Insta2yearold choisit lui la vision de la vie par une enfant de 2 ans, avec ses réflexions imaginées. A lire avec les légendes, que je retranscris ici pour un petit best-of :

Insta2yearold
1- Soit j'hallucine, soit mes parents viennent de m'acheter un lit dont je peux descendre toute seule. Ils vont le regretter...
2- Ayéééé, j'ai fini ma pomme, maman !
3- J'ai demandé un Mickey, et j'ai eu ça. Je pense que papa doit tous nous emmener à Dysneyland pour réviser ses références.
4- Le moment que je préfère avec la pâte à modeler, c'est quand je demande à maman de séparer toutes les couleurs quand j'ai fini de jouer...

Allez, c'est tout pour le moment. Je ne promets pas de "revenir très vite" (you know what I mean...) mais je vais essayer de faire un petit effort...
Bonne semaine à tous ! 

Blog-Notes #6 : idées cadeaux à (s')offrir

04 décembre 2012

MyLittleBox_L_Occitane


Billet tutti frutti aujourd'hui ! Deux idées cadeaux, et une piste cadeau pour VOUS ! Hé, c'est pas comme si Noël approchait à grands pas, hein ! Elle est pas belle, la vie ?

CADEAU TOUT DOUX :
La désormais so famous My Little Box s'associe avec la jolie marque L'Occitane pour un petit cadeau de fin d'année cocooning à souhait ! Et le top, dans l'histoire, c'est que c'est un vrai cadeau, parce que c'est gratuit ! Siiiiiiii !
My LIttle Mini Box by L'Occitane, une version mini de la Box donc, sera offerte aux 9 000 premières d'entre vous qui en feront la demande à partir du 10 décembre prochain. Et pour ça, juste une petite condition à remplir :
* être lectrice de My Little Paris (et je sais que vous êtes nombreuses à l'être), ou
* s'être abonnée à la newsletter L'Occitane avant le 9 décembre 2012, minuit.
Fastoche, non ? Ca serait drôlement dommage de se priver, car le mini coffret est choupi comme tout, et contient... tadaaaaammmmm... nan, je ne dévoilerai rien, mais c'est un joli petit plaisir à trouver dans sa boîte aux lettres, promis !

EDIT du 5/12 : Pffff... trop beau pour être vrai... Apparemment, petite incompréhension de ma part des règles, il s'avère que la MiniBox est offerte aux 9000 premières demandes qui auront également acheté en ligne ou dans les boutiques L'Occitane. C'est donc plus un goodie sympa qu'un vrai cadeau gratos et sans arrière pensée. Bon, le coffret reste mignon, et si vous prévoyiez d'acheter chez la marque pour les fêtes, je vous incite vraiment à en profiter. Désolée pour l'annonce un peu "tambours et trompettes" d'un un peu faux bon plan, et merci aux lectrices/blogueuses qui m'ont signalé rapidement mon erreur. Sorry Sorry !!


CADEAU RIGOLO :

MouahaLes idées que l'on balance autour d'un apéro qui s'éternise ne sont pas toujours bonnes à suivre. Mais... parfois... il arrive qu'elles donnent naissance à de jolis petits projets perso. Ainsi fut créée tout récemment la marque Mouaha, née de l'inspiration alcoolisée de deux copines un peu cinglées (j'ai le droit de le dire, j'en connais très bien une des deux) : des t-shirts et accessoires aux messages humoristiques basés sur des références populaires actuelles ou intemporelles, comme le détournement du Han Solo de StarWars en petit message (pas si) caché "mieux vaut être Solo que mal accompagné".
Une collection pour le moment toute petite, qui ne demande qu'à s'étoffer avec l'âge, et surtout, une qualité d'impression garantie nette et sans bavure (nan parce que le décalco Hello Kitty ou Superman trop fun de notre t-shirt préféré qui se barre dès le premier lavage, on en garde tous un mauvais souvenir d'enfance).
A rajouter sur votre liste de e-shop potentiel pour les cadeaux, illico ! www.mouaha.com

Mouaha_totebag     Solo




Cahier_de_grossesseCADEAU GROS BIDOU :
Les Editions Minus, ça vous parle ? Nan ? Normal, c'est tout neuf ! Une petite collection de livres-cahiers d'activités, pour favoriser le lien entre parents et enfants. N'étant pas encore vraiment concernée, c'est sur un modèle un peu particulier que j'ai craqué : le cahier de grossesse "9 mois à t'attendre".
Bon, ok, je vous vois venir... "mais c'est
cul-cul ces machins-là", "c'est comme les cahiers de vacances, tu remplis les 3 premières pages et ça reste dans un coin". Certes. J'aurais presque tendance à penser comme vous. Sauf que là, bouleversement des hormones ou pas, j'ai trouvé cette version craquante et mignonne à souhait, tant par les illustrations choisies que par les thématiques abordées. La base est là, reste juste à remplir de façon humoristique, et à compléter éventuellement de quelques collages en tout genre.
Allez, soyons franche : je ne sais pas si je me plierai à la discipline moi-même (j'ai toujours plein d'ambitions, et jamais le temps pour les réaliser) (dit la fille qui a au moins 5 albums de photos vacances en retard), mais je trouve que c'est un chouette petit cadeau à faire à une copine qui vient d'annoncer sa grossesse... ou à offrir au futur papa en guise de "hé chéri, j'ai un truc à te dire !".

Cahier de Grossesse "9 mois à t'attendre", Editions Minus, 11,90 €

Cahier_p1

 Cahier_p3