Gin Fizz

Bulles de vie...

Florian, Thomas et moi

11 septembre 2006

Il y a une quinzaine de jours, j’ai tenté ma chance au concours « Un Tomcast avec Florian Zeller », organisé par Thomas Clément via son blog.
Le concept était archi simple. Thomas proposait à la personne qui posait la question la plus originale de l’accompagner à l’enregistrement de l’interview de Florian Zeller, à l’occasion de la sortie de son quatrième roman, Julien Parme.
FlorianZellerEn toute honnêteté, je ne connais pas hyper bien ce Florian Zeller. Mais comme la photo qui accompagnait l’article de Thomas le présentait coiffé comme l’as de pique, tout le monde y est évidemment allé de son petit commentaire, et les questions ont essentiellement tourné autour de sa marque de gel capillaire, de ses actions chez Fructis ou du nombre de dents qui manquait à son peigne.
Dans la foulée, je me suis lancée, et j’ai posé ma question essentielle : « Etes-vous en procès avec votre coiffeur ou préférez-vous vous coiffer avec le dos d’une cuillère ? ». Bon, j’en conviens, l’information n’est pas vitale, au sujet d’un écrivain.
C’est pour ça que j’ai été d’autant plus surprise quand Thomas m’a annoncé par mail que j’avais remporté le concours. Surprise, mais ravie, pensez donc ! Moi, la seule fois où j’ai été première, c’était à un concours de circonstances, alors pour une fois que je gagne réellement quelque chose…
Restait à avoir le cran d’aller poser ma question toute naze à Florian Zeller, en face à face, et à ne pas me dégonfler au dernier moment. Hum…
Heureusement, Thomas me rassure : « on aime ou pas ses bouquins, mais Florian est le mec le plus adorable qui soit ». Bon admettons. Rendez-vous est donc pris jeudi midi devant les éditions Flammarion, où a lieu l’entretien.

Le jour J arrive. En installant tout son matériel, Thomas me demande si je suis nerveuse. Bah un peu mon neveu !
Surtout inquiète que Florian soit bien coiffé pour une fois, et que ma question tombe complètement à plat, oui ! Sur ce point, on me rassure, et on me dit que c’est impossible. Ouf.
L’auteur arrive enfin. Je confirme : il est décoiffé. Ou plutôt, savamment coiffé, de cette façon artistique qui fait penser qu’il ne l’est pas. Très subtil. Du grand art, à sa manière.
L’entretien commence, Thomas mène la danse avec brio (Avec qui ? … Ok, je sors !), et Florian répond en toute simplicité. Je vous passe les détails, tout est dans la vidéo que vous trouverez sur le blog de Thomas.

Les questions s’enchaînent : Florian, sa vie, son œuvre… Vient la question inéluctable de la gestion de l’image dans les médias... Et v’la-ti pas, mesdames messieurs, que Thomas empiète furieusement sur mes plates-bandes, et commence à aborder la question cruciale de ZE coupe de cheveux ! Non mais ho, Thomas, tu fais quoi, là ? C’était MON sujet, ça ! J’ai l’air de quoi, moi, maintenant, avec ma question à deux escudos trois-quarts ?

Je commence à me recroqueviller sur mon fauteuil, genre « si on pouvait oublier l’histoire de la question cadeau-bonux, ça me ferait bien plaisir », mais c’est trop tard. Thomas me tend le mini-micro et se fend d’un « j’crois que le moment est venu, Katia ».
Je bredouille un pitoyable « heu, oui, heu… » très convaincant, et finis par me lancer. Au final, j’ai eu l’air un peu con, mais pas plus que ça (et de toute façon, vous n’en verrez rien, puisque je n’étais pas filmée, hé hé). Florian est resté très digne, très sobre, ne m’a pas balancé de bouquin dans la tronche (en même temps, il a reconnu que c’est parce qu’il n’en avait pas sous la main).
d_dicaceIl n’est même pas rancunier, car j’ai eu droit à mon exemplaire de Julien Parme accompagné d’une gentille dédicace. La classe, ce Florian Zeller, non ? Et quels yeux, mazette… !

Au passage, merci aussi à Guillaume Robert, l’éditeur de Florian, pour son accueil plus que chaleureux, et pour le petit cadeau supplémentaire qu’il m’a offert : le dernier livre de Tania de Montaigne, Tokyo c’est loin. (Pour voir l’interview de Guillaume réalisée par Thomas, c’est ici que ça se passe !)

Posté par Katia_ à 10:41 - Ma-vie-Mon-blog.com - Commentaires [34]

Envie de râler...

28 août 2006

C'est juste moi, ou Canalblog râme sévère, ces temps-ci ? ... c'est chiantissime !

Posté par Katia_ à 15:43 - Ma-vie-Mon-blog.com - Commentaires [16]

Rentrée des classes

21 août 2006

cartable_1

C’est la rentrée… (long long soupir). C’est marrant comme les temps changent. Petite fille, j’adorais ça, la rentrée des classes. Je préparais bien mon cartable, ma trousse, mon stylo quatre-couleurs, ma gomme, mon double décimètre, mon cahier grand format petits carreaux à spirale, et mon quatre-heure banane-choco-brique de lait.
Aujourd’hui, la rentrée des classes, c’est quand même vachement moins funky ! Re métro aux heures de pointe, re « qu’est-ce que j’vais bien pouvoir me mettre sur le poil pour la réunion de demain matin ? », re syndrome du blues du dimanche soir, re joies des déjeuners entre collègues. Enfin, parait que « c’est la vie », et qu’on ne peut pas rester au Kindergarten indéfiniment, selon ma mère (ah ?).
Je le sens gros comme un camion, ça va être chaud-les-marrons pour reprendre un rythme de boulot à peu près correct.
Sans compter que j’ai plein de trucs à vous raconter, plein de trucs à aller lire (apparemment, vos blogs n’ont pas chômé pendant l’été, vous ne prenez jamais de vacances ?), et accessoirement, une vie réelle à vivre (bah oui... accessoirement).
Pffffffiiooouuuuuu, rien que de penser à tout ce que j’ai à faire, je suis déjà fatiguée… c’est pas gagné, c’t’affaire !

Posté par Katia_ à 11:08 - Ma-vie-Mon-blog.com - Commentaires [19]

Seule sur le sable, les yeux dans l’eau (bientôt)

04 août 2006

vacances_2

Qui dit mois d’août dit aussi vacances, pour certains d’entre nous. J’ai du pot, je fais partie de ceux-là. L’heure est donc venue pour moi de boucler mes valises, de remettre la main sur mon passeport, et de voguer pour quelques temps vers des rivages plus ensoleillés et de nouveaux cieux moins nuageux (j’en profiterai pour prendre des cours de poésie, parce que la phrase que je viens d’écrire, c’est clairement pas possible, mais pour le moment, on va faire avec).
Alors, voyons… que je vérifie si tout est en ordre :
- chat apporté chez maman bien gentille et dévouée : fait !
- appareil photo numérique et mini Ipod chargés : fait !
- plantes suffisamment arrosées pour supporter mon absence : fait !
- produits solaires visage ? corps ? pour début de séjour ? fin de séjour ? après-soleil ? protection des cheveux ? : fait ! fait ! fait ! fait ! (et je vais encore m’en tirer pour un excédent de poids de bagage de huit kilos, pfff…)
- gambettes fraîchement épilées : fait !
- maillots de bain tous essayés, longuement hésité, puis tous fourrés en vrac dans la valise : fait !
- choix de polars et bouquins de plage hautement intellectuels (que je délaisserai pour lire Paris-Match et Marie-Claire de toute façon) : fait !
- liste des adresses où envoyer des cartes postales : pas fait, mais de toute façon, c'est bien connu, les postes étrangères fonctionnent tellement mal... ça ne sert à rien... je leur raconterai au retour... non ?
- magnéto programmé pour enregistrer la fin de Zodiaque : fait ! (si y'a une coupure de courant qui flingue ma programmation, je bute tout le monde, c'est clair ?)

Bon, je crois que c'est tout, je suis fin prête. Mes petits loulous, je vous laisse donc à vos moutons quelques jours, et j'espère vous retrouver en pleine forme et toujours aussi bavards à mon retour ! Et bien qu'il serait intelligent de ma part de profiter de ces vacances pour faire aussi un break avec mon blog, je n'exclue pas la possibilité de passer de temps en temps faire un mini coucou et voir si vous êtes sages.
Hasta la vista, babies !


PS : Un bon point au premier(ère) qui reconnaît le titre de mon post. Et c'est franchement pas dur !

Posté par Katia_ à 19:31 - Ma-vie-Mon-blog.com - Commentaires [13]

Bien plus que 36 au Quai des Orfèvres

29 juillet 2006

fraise

Hier soir avait lieu le piknik La Fraise* organisé par Astigo sur le Quai des Orfèvres, face au Pont Neuf. Dès 19h30 se sont donc rassemblés peu à peu une soixantaine de blogueurs et de Fraisiens aux t-shirts colorés pour un grand partage de chips, taboulé, rosé frais, m&m’s et fraises tagada, dans une belle ambiance conviviale.
L’occasion pour moi, entre autre, de pouvoir :
-
Assister à un gigantesque concours de bulles de chewing-gum.
-
Dédicacer un … comment dire… un bidule (?) rose à TiBlond en souvenir de sa Pink’d Party, lui dire au revoir puisqu’il repart dans sa ville, et lui faire promettre de revenir bientôt nous organiser la Pink’d Volume II.
-
Faire enfin la connaissance de Willoo qui me charriait depuis quelques temps par blog interposé sur mes histoires de culottes vendues sur Ebay.
-
Admirer le sens de l’organisation de Jo…elle, qui s’est trimballé ses enceintes pour la musique, et ses faux photophores pour l’ambiance romantico-intimiste (et dans un autre registre, ses délicieux mini muffins pour nos estomacs !).
-
Apprendre que Matt et Guillaume n’ont toujours pas monté leur duo comique sur scène, mais que devant le nombre de demandes, ils vont peut-être reconsidérer la chose (à quand un « Matt & Guillaume au Bataclan » ?).
-
Se faire des nouveaux amis inattendus, tel Mister T-shirt yellow tout bourré, qui s’est tapé l’incruste vaillamment toute la soirée après être allé dégobiller l’air de rien derrière un arbre à trois mètres de là.
-
Faire des grands signes en hurlant « vive Daniel Guichard » (Célinette, inutile de nier, on t’a tous entendue !) à tous les bateaux-mouches remplis de touristes qui passent sur la Seine.
-
Avoir une envie folle de faire pipi, mais devoir se retenir vaille que vaille, parce que les cafés sont trop éloignés, et les arbres trop étroits.
Une bien jolie soirée pleine de gaieté pour conclure le mois de juillet en beauté… J’vais finir par y prendre goût, moi, aux soirées de blogueurs…

*La Fraise, pour ceux qui ne connaissent pas, c’est un site de jolis t-shirts et c’est ici que ça se passe. Bon, j’ai l’air de faire ma maligne là comme ça, mais y’a encore deux mois, j’en avais jamais entendu parler, alors pas de complexe s’il vous plait !

Posté par Katia_ à 17:42 - Ma-vie-Mon-blog.com - Commentaires [18]

La vie en rose

24 juillet 2006

pink(Trois ans après tous les autres, pour cause de non-accès à Internet durant le week-end !)

Samedi dernier, c’était la première édition de la Pink’d Party, organisée par Victor au Zoco Bar : toute une floppée de blogueurs et amis de blogueurs vêtus de rose et buvant de la téquila fraise, ça a de quoi intriguer, c’est sûr !
En tant que petite nouvelle dans la blogosphère (trois mois, c’est que dalle, comparé à certains vétérans), ce rendez-vous était ma première vraie rencontre entre blogueurs, et j’y allais avec beaucoup de motivation et un peu d’appréhension à l’idée de ne connaître personne.
En même temps, étant officiellement la centième inscrite, Victor m’avait promit un cadeau : je ne pouvais pas faire marche arrière (comment ça, je suis une fille intéressée, qui a prononcé ce mot ?).
Une fois sur place, je me sens un peu comme un cheveu au milieu de la soupe. Tout le monde a l’air de se connaître depuis des lustres, et j’ai l’impression de faire tâche dans le tableau. Heureusement, je resitue très rapidement grâce aux photos de la Fraise Mob 3 quelques frimousses de blogueuses que je connais virtuellement.
Petit à petit, téquila-fraise aidant peut-être un peu, les liens se nouent plus facilement, et un début de rencontre qui me laissait perplexe se transforme finalement en soirée très agréable, pleine de rires, de bonne humeur et de jolies rencontres.
C’était un grand plaisir de rencontrer « pour de vrai » La Méchante pas si méchante, Célinette l’impertinente, Jo...elle l’attachante et Larcenette la pétillante.
Message spécial à mes autres compagnons de fin de soirée, Astigo, Guiyom, Matthieu, Peter et Eric : j’ai fini les pieds en sang (non, je n’exagère jamais) à cause de mes fucking shoes, et je vais pouvoir relancer le cours de l’action Hansaplast et Mercurochrome avec tous les pansements dont je vais avoir besoin. Promis, la prochaine fois, je mets des tongs !
Merci à Astigo pour m’avoir déposée devant ma porte malgré l’heure plus que tardive. (Tu voulais que je te remercie dans mon billet et que je vante ta galanterie légendaire, voilà qui est fait !!! ;-) )
Remerciements également à Raphaël, mon binôme d’interview de fin de soirée devant la caméra de Patrick de Dekablog. Y’a pas à dire, on a été brillant – c’est le mot juste je pense - de répartie ! Même s’il a boycotté le rose (shame on him !).
Enfin merci à Victor pour l’organisation de la soirée, et pour le cadeau de la centième inscrite : une belle bouteille de téquila à la fraise, en avant première française, s’il vous plait.

C’est quand qu’on va où pour la prochaine soirée ? 

EDIT du 25/07 : pleins de vidéos de la soirée ici !

 

Posté par Katia_ à 17:32 - Ma-vie-Mon-blog.com - Commentaires [16]

Back in Paname

19 juillet 2006

bronzageHello tutti !
De retour sur le bitume, après avoir foulé de mes nus pieds la terre sèche, l'herbe fraîche, le grès entourant la piscine chauffé par le soleil, le carrelage humide de la cuisine, les caillebotis (comment ça s'écrit, cette merde de mot, encore ?) du sol de la douche au fond du garage, et le Cours Mirabeau d'Aix-en-Provence...
Non, cette photo ne me représente pas (je suis plus blonde que brune, à vrai dire), mais j'ai à peu près les mêmes marques de bronzage. Le dos, les épaules et le bout du nez ont pris cher !
Laissez-moi le temps d'attérir un peu, de parcourir rapidos ma blogosphère, et accessoirement, de vider ma messagerie Outlook du bureau. Je reviens bien vite avec un billet tout neuf : des vacances entre potes, ca inspire, forcément !!!

Posté par Katia_ à 11:15 - Ma-vie-Mon-blog.com - Commentaires [7]

Dolce Vita

12 juillet 2006

chaise_1Mes p'tits biquets et biquettes, je vous abandonne quelques jours, le temps d'aller prendre un peu l'air à Aix-en-Provence pour un ouikende prolongé. A moi glandouille, farniente, lecture au bord de la piscine, barbecue entre potes, apéro les pieds dans l'eau, et sieste à l'ombre des oliviers. Oui, je sais, ça fait rêver...
N'empêche que j'ai bien besoin de me vider un peu la tête, après cette période de boulot très chargée, et de revenir toute fraiche et reposée, avec pleins de trucs à vous raconter.
Départ demain, dès l'aube, à l'heure où blanchit la campagne (les cultivés reconnaitront la citation), et retour en début de semaine prochaine. Jour pas encore fixé, ca dépendra de Bison Futé ! Je vous souhaite un 14 Juillet plein de feux d'artifice !!!

(note personnelle : penser à embarquer l'anti-moustique, parait que ca chauffe sévère dans la région !).

Posté par Katia_ à 17:24 - Ma-vie-Mon-blog.com - Commentaires [9]

Considérations bloguesques diverses et variées

30 juin 2006

image_11

Depuis deux mois que je tiens ce blog, je me surprends parfois à avoir des réactions inattendues. Parce que très souvent, au lieu de penser tout court (comme un certain René D. nous l'a appris, et je l’en remercie au passage, d’ailleurs.), je « pense blog ». C’est pas clair ? Je m’explique :

Les idées de sujet de billet
Ce que je vois, ce que j’entends, ce que je lis, ce que je pense, ce que je rêve… tout peut être matière à faire un billet. C’est hallucinant comme le moindre épisode de ma vie me fait penser tout bas « tiens, ca, je vais le raconter demain » ou « ça me donne une idée de chronique ».
Je me suis un peu calmée dernièrement, mais au tout début, j’étais gravement atteinte. Les idées arrivaient par camion remorque, et fourmillaient littéralement dans ma tête. Profitant de mes phases d’insomnies, je me réveillais parfois en pleine nuit, attrapais un papier et un stylo et notais en vrac tout ce que j’avais envie de raconter (et pourtant, les idées qu’on peut avoir vers 3 ou 4 heures du mat’ ne sont pas toujours bonnes à prendre !). J’avais même un petit carnet dans mon sac, au cas où je serais prise d’inspiration subite au beau milieu du bus ou dans la salle d’attente du dentiste.
Force est de constater que le soufflet est un peu retombé. J’aime toujours autant écrire ici, mais l’inspiration se bouscule moins au portillon ! (Et mettons aussi ça sur le compte du boulot multi-prises de tête ces derniers temps, un peu d’indulgence, bordel ! ;-) )

Le nombre de visiteurs du blog
Ca, c’est terrifiant. C’est une vraie drogue, je vous jure. Je clique au moins vingt fois par jour dans ma rubrique « statistiques » pour espérer voir le nombre de ceux-ci grimper en flèche. C’est une attitude un peu névrotique, je le reconnais, mais ça m’occupe beaucoup.
Au fur et à mesure de sa « popularité » grandissante, on voit grimper dans ses statistiques le nombre de visites par jour, et on est hyper déçu le jour où on fait moins bien que la veille. Ce qui est très con, parce que les visiteurs ont peut-être autre chose à foutre de leur journée que de venir quinze fois par jour sur votre blog. Et ça ne remet pas spécialement en cause l’intérêt qu’ils portent à vos textes.
Le pire, c’est le lundi matin. Comme je n’ai pas d’accès à internet le week-end (pour le moment), je me rue sur la rubrique stat’ comme un poney affamé sur une carotte moisie, pour voir à quel point les choses ont évolué en deux jours. Parfois, je suis ravie du résultat. Et parfois, navrée de voir que bon, bah, c’était un dimanche où il a fait beau, les gens n’étaient pas devant leur ordinateurs, sans doute… (on se trouve les excuses qu’on peut, hein ?).
Dites-moi que vous faites pareil, vous aussi ? Au moins au début. Hein, que je ne suis pas complètement frapadingue ?

Le nombre de commentaires laissés par ces visiteurs
Là, c’est comme à la roulette. On sait jamais sur quoi on va tomber ! Je suis souvent étonnée de voir que les sujets que je pensais complètement anodins peuvent parfois déchaîner les foules. Enfin, « déchaîner », entendons-nous bien : à mon stade, une moyenne de 15/20 commentaires est déjà un exploit. Alors quand je frôle les 35 com, ouhlalaaaa, mon cœur se met à palpiter dare-dare ! Vite, un médecin ! Docteur Carter ?

Les requêtes Google et mots-clés qui ont amené des visiteurs par ici
Je sais que c’est l’un des sujets favoris des blogueurs et blogueuses que je lis régulièrement. Il n’y a donc jamais rien d’original à s’extasier sur les demandes souvent déjantées des surfeurs du oueb. Seulement voilà, quand on s’aperçoit qu’un type a fait le lien entre notre blog et des mots comme « quéquette à l’air », ben, heu… on se pose des questions.

Les perspectives qu’ouvre la création d’un blog
C’est le plus beau de l’histoire. On a beau râler qu’un blog, ça sert à rien, que c’est une démarche égocentrique, que c’est rien que du virtuel, que c’est pour les geeks, blablablaaaaaaaa… ma petite expérience en la matière tend à me prouver le contraire.
Via un blog, on rencontre plein de gens, d’abord virtuellement, et puis parfois en vrai. On se fait aborder dans la rue, parce qu’un de nos lecteurs nous a reconnu(e). On se fait des potes, on crée des événements spécifiques autour de la blogosphère. On parle de nous dans la presse, ou même à la télé. On devient trend-setter ou leader d’opinion, et on se fait courtiser par les marques, qui ont fini par piger à quel point c’était pas con de se servir de ce nouveau phénomène. Parfois même, on trouve un nouveau job… Comme quoi, le virtuel et le réel ne sont pas si éloignés que ça...

Et vous donc ? Est-ce que vous aussi, vous avez eu vos phases "je blog donc je suis" ? Allez, faites-moi péter le compteur des commentaires, histoire que je puisse crâner un peu... ;-)

Posté par Katia_ à 13:01 - Ma-vie-Mon-blog.com - Commentaires [39]

Là, je sèche...

26 juin 2006

page_blanche_12Grand vide. Page blanche. Blackout. Je ne sais absolument pas quoi vous raconter aujourd’hui. C’est moche, hein ? A peine deux petits mois de blog, et déjà en manque d’inspiration. J’ai bien fait de ne pas faire journaliste après mon école de communication, parce que j’aurais eu du souci à me faire pour ma carrière.
Pourtant, doit y’en avoir, des idées de billets d’humeur, vu le nombre de journaux qui sortent chaque semaine ou chaque mois. Loin de moi la prétention de me comparer aux journalistes de Elle ou de Cosmo, hein, ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit.
Mais là, pffffiiooouuuttttt. Panne sèche. Enfin, non, pas panne totalement sèche non plus. J’ai plein idées, en vrac (très en vrac, même), mais pour l’instant, je ne me sens pas l’inspiration pour me lancer sur l’un ou l’autre de ces sujets mis de côté. Je suis un peu comme un diesel, pour continuer sur la métaphore de la panne d’essence : faut que ça chauffe doucement mais sûrement. Et parfois, ca ne veut pas chauffer.
C’est que c’est du boulot, un blog, hein ? Ca n’en a pas l’air comme ça, mais c’est quasi un second job à mi-temps.
Alors pour passer le temps, voilà quelques infos absolument pas indispensables, mais qu’est-ce que vous voulez, on peut pas faire du Proust tous les jours* !

film21- N’allez surtout pas voir "La Rupture", avec Jen’ et son nouveau mec. C’est absolument nul. Je ne m’attendais pas à du grand art, mais juste à passer un bon moment devant une comédie simplette et rigolote. Bah non. Tout est téléphoné du début à la fin, les mini-gags m’ont à peine fait esquisser un petit sourire de rien du tout, le générique de début fait has-been avant l’heure. Pas bien !
Heureusement que c’est la fête du cinéma et que je vais pouvoir me rattraper ce soir avec un autre film moins niais !

2- En surfant de blog en blog, je suis parvenue à retrouver le lien qui permet de savoir combien vaut mon blog. Attention, résultat (rrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr… roulement de tambour…) :


My blog is worth $7,903.56.
How much is your blog worth?

Bon, bah c’est pas si mal, pour un petit blog de deux mois d’existence, non ? Pas encore de quoi m’acheter l’appart de mes rêves, mais avec un peu de patience, ça devrait pouvoir se faire d’ici quelques temps (le "quelques" étant une notion assez vague, il est vrai…).

3- D’après mon hébergeur Canalblog, certains mots-clés qui ont conduit à mon blog sont :
- Francis Lalanne chansons débiles (je vois pas bien le rapport…)
- Strasbourg + stripteaseuse (ah… loupé !)
- fesses Thierry Henri (là ok !)
- jupe relevée cu nu (ah tiens ?) (NDLR : les fôtes sont d’origines, of course !)
- niche du chat (c’est conceptuel…)
- comment une fille embrasse un garçon (là faut s’acheter Jeune et Jolie direct, hein !)

4- Je n’ai toujours pas reçu mon nouveau catalogue La Redoute, alors que mon nom de famille commence avec un A, et que je suis toujours dans les prem’s à le recevoir. A tous les coups, c’est encore un de ces grouuummpppfffff de voisins qui me l’a chouré dans ma boîte aux lettres. Ca va chier dans les pétunias, c’est moi qui vous le dit ! C’est un sujet sensible, le catalogue La Redoute, on déconne pas avec ça !

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui, parce que je dois quand même dire que j’ai un peu de boulot, à côté de toutes ces choses intéressantes que je viens de raconter.
Promis, la prochaine fois, ce sera plus inspiré !

(* Et je précise à toutes fins utiles que ceci est du second degré, je ne me prends pas encore pour la relève de Jane Austen, ou dans un autre genre, de Alix Girod de l’Ain, journaliste à Elle).

Posté par Katia_ à 15:03 - Ma-vie-Mon-blog.com - Commentaires [15]