Gin Fizz

Bulles de vie...

Neon lights

15 mars 2012

Ceinture fluo détail

Dernière fashion-lubie en date : a touch of fluo dans mes tenues encore un brin hivernales. Oui, il faut croire que l'esprit "Véronique & Davina*" n'est pas complètement mort, si j'en crois la tendance qui se faufile peu à peu dans les boutiques de prêt-à-porter. (Au secours ?)

Evidemment, en bon petit mouton que je suis souvent parfois, j'ai sauté à pieds joints dedans, tu penses bien ! Mais connaissant ma laaaaarge propension à changer de fashion-lubie comme de slip, j'ai misé uniquement sur les enseignes un peu cheap, histoire de rester à peu près copine avec le banquier (tu vois pas que je pars en vacances la semaine prochaine, s'agirait pas qu'il me bloque ma Visa, celui-là).

Bilan des courses :
* Des débardeurs bien pétards, qui feront la blague le temps d'une saison (ouh, tu la vois, la p'tite bretelle fluo qui dépasse d'un pull gris un peu large), et qui finiront en tenue de sport d'ici le mois de septembre. Je ne suis pas idiote, je me doute bien que vu le tissu et la coupe du machin, ça sera déjà bien le Pérou si ça résiste à 3 lavages (c'est un peu ce qui m'a retenue de prendre AUSSI le vert et le corail !), mais à moins de 8 euros la chose, bon... si on peut se faire plaisir le temps d'une lubie...

* Des ceintures pour souligner sur mon slim noir ma taille svelte et athlétique (heu ?) d'une touche wawawoum. La première est totalement rose, bien flashy comme je voulais. La seconde, ma foi, elle me fait un peu l'effet d'un Malabar bi-goût, à être moitié jaune, moitié rose. Pour être parfaitement honnête, j'avais pas bien pigé qu'elle aurait cette allure heu... destructurée post-moderne, mais le site de commande étant suffisamment mal fichu pour me filer des explications , j'ai collé la bête dans mon panier, et roulez roulez petits bolides, on verra bien à la réception du colis. (J'ai vu. Merci). (Mais elle me plait quand même, en fait).

Sandales fluo Topshop* Des petites sandalettes que je n'ai pas encore reçues, mais que je colle quand même en photo dans cet article, parce que bon, on va pas causer fluo tous les jours non plus. Là, voyez, j'imagine très bien mes petits petons futurement bronzés glisser leurs orteils manucurés de vernis flashy dedans. Aaaah, j'peux vous dire que ça va réveiller le Levi's brut de pomme, ça !

Telle que je me connais, je suis bien capable d'aller craquer sur encore quelques bricoles phosphorescentes, surtout si on m'en agite sous les nez à chaque vitrine de boutique. Mais comme on a dit qu'on ne parlerait plus fluo ici, vous n'en saurez jamais rien. Et toc !

 

Fluo OK

Fluo détail


Débardeurs Jennyfer // Ceintures Asos // Sandales Topshop



* Je vous parle d'un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître...


Même pas cap(e) ?

06 septembre 2010

mouton_1Il faut bien me rendre à l'évidence. En matière de mode, je n'ai rien d'une précurseuse, et je ne suis qu'un petit mouton suiveur. Pire : un petit mouton suiveur ET à la bourre. Quand je claironne à qui veut l'entendre que "naaaan, le boyfriend jean, c'est pas pour moi", que "arrrrrrrête, jamais de la vie j'achète un carrot pant", ou que "si tu crois que je vais me coller du vernis marron sur les ongles, tu rêves !", généralement, c'est que je serai dans les six mois à venir PILE à contre-courant de ce que j'ai affirmé avec certitude. (Six mois, dans le meilleur des cas. Parions plutôt sur le double).

Je m'énerve toute seule quand je réalise que j'ai finalement cédé. Cédé à quoi, d'ailleurs ? A la tendance ? A la pression ? Au fait qu'on ne trouve de toute façon que "ce qui est à la mode" en boutique ? En tout cas, les faits sont là : ma penderie actuelle dégouline de carrots pants Zara, et j'ai fièrement choisi le camp OPI dans la guerre des fahion-modeuses aux ongles bruns. (Pour les non initiées, je vous la fait courte : y'a gros débat entre le brun "Particulière" Chanel et le brun "You don't know Jacques" OPI. C'est qu'on n'a pas des vies faciles, nous autres, hein).

Capture_d__cran_2010_09_01___10Pour cette rentrée, j'ai décidé de prendre le taureau par les cornes. En épluchant les magazines, j'ai bien entendu repéré quelques tendances phares de la saison, et je crois que je vais y plonger direct, sans attendre mes six mois réglementaires.
Déjà, mon instinct me souffle de poser un joker en ce qui concerne la couleur camel, chère aux nouvelles collections. Il n'est effectivement pas sûr que ça produise l'effet wouaou souhaité, rapport à mon teint nuance bidet. Sauf peut-être cette petite jupe Sandro ? Si c'est pas collé au visage, ça peut être jouable ?

Mis à part le camel, j'ai quand même noté deux autres courants qui méritent mon coup d'oeil.

(Message personnel : Chéribibi, à partir de ces lignes, il est préférable que tu ailles lire le site de l'équipe ou celui de Nike. Je SAIS que nous n'allons pas être sur la même longueur d'ondes).

C'est le grand retour de la cape, cette année. Autant je pouvais trouver ce vêtement ridicule autrefois (un air de Batman sur le retour), autant je lui trouve un délicieux charme désuet en cette saison. Et mon choix se porte sur :

1Image4sandro
Sandro


Cape_Cdc
Comptoir des Cotonniers (oui, je sais... elle est camel. Mais elle existe peut-être en noir ?)


ASOS_cape

Asos (existe en noir).



pirate_boots_Vivienne_Westowood_taupeL'autre tendance lourde de l'automne qui me fait les yeux doux, ce sont les famous pirate boots, inspirées de Vivienne Westwood et (re)copiées à toutes les sauces. Oui, je sais. Ce n'est ni très gracile, ni très féminin, mais ça donne aux tenues un petit côté roots qui me plait beaucoup. Dans mon panier virtuel :

asos_boots1
Asos, Bôôôôôcoup mieux portées (vues chez TokyoBanhbao)

asos_boots_2

Asos (existe en noir)


Verdict dans quelques jours. Ma petite commande Asos est en route (je vous laisse deviner ce que j'ai finalement choisi).

(Message personnel bis : Je t'avais pourtant prévenu).