Gin Fizz

Bulles de vie...

Living Las Vegas (Road Trip #5)

22 septembre 2011

Las Vegas Nevada USA

Oui, oui, je sais. Jusqu'à maintenant, les photos du super voyage Road Trip Américain, c'est bien mignon, mais y'a quand même vachement de cailloux dedans, hein ! Ohhh, je vous entends d'ici, ne niez pas. Mais t'inquiète public. Ce qu'il y a de bien avec ce genre de périple, c'est qu'on traverse aussi de la civilisation, du béton et des buildings. Et après les canyons et les parcs de l'Utah, nous faisons donc escale dans la ville du pêché et de tous les vices, j'ai nommé Las Vegas.

Las Vegas, véritable oasis artificielle sortie du désert du Nevada, poussée au milieu de nulle part grâce aux ambitions d'un promotteur immobilier bien décidé à faire fortune. Las Vegas, ville de lumière et de démesure. Las Vegas, où tu pourrais sortir dans la rue déguisée en flamant rose que personne n'y verrait rien à redire, tellement toutes les excentricités et les loufoqueries sont légion. (ça fait drôlement longtemps que je n'ai pas utilisé le mot loufoquerie, tiens).

Nous posons nos valises au Mirage, profitant du fait que les grands hotels de luxe restent très abordables en pleine semaine, et partons découvrir le faste et les plus grands délires des hotels du Strip :
Le Louxor a reproduit en taille réelle le Sphinx et la pyramide de Gizeh, du sommet de laquelle part un faisseau lumineux si puissant qu'il est visible depuis l'atterissage à l'aéroport de Los Angeles, à plus de 900 bornes de là.
Le New-York New-York recompose la skyline de Manhattan, la Statue de la Liberté et le Pont de Brooklyn, agrémenté d'un roller-coaster géant (sorte de grand huit) et le Paris-Las Vegas offre une reconstitution de notreTour Eiffel, de l'arc de Triomphe, d'immeubles pseudo-haussmaniens et de la façade de l'Hotel de Ville. Le Venetian propose une version miniature de Venise, avec ses canaux, son pont du Rialto, sa Place Saint Marc, et un superbe plafond à effet "ciel nuageux" très trompeur. Quant au Wynn, hotel le plus luxueux du Strip à l'heure actuelle, il accueille carrément un parcours de golf 18 trous. (Tranquillou bilou. J'veux dire, pourquoi se priver, hein).

Las Vegas Nevada USA     Las Vegas Nevada USA

Las Vegas Nevada USA     Las Vegas Nevada USA

Las Vegas Nevada USA

Las Vegas Nevada USA     Las Vegas Nevada USA

Las Vegas Nevada USA     Las Vegas Nevada USA

De jour, certains décors ressemblent à des maquettes géantes en carton pâte très kitsch. De nuit, les milliers de lumière et de néons prennent le pouvoir, et Las Vegas scintille de partout. Il fait une température écrasante (près de 40°), puisque nous sommes en plein désert malgré les apparences. Heureusement (ou pas), la clim poussée à fond les ballons dans chaque lieu fermé nous permet de garder forme humaine. Nous voyageons sur tous les continents le temps d'une promenade le long du boulevard le plus célèbre de la ville, poussant parfois la tête dans les halls des hotels, eux aussi décorés selon la thématique choisie.

Las Vegas Nevada USA

Las Vegas Nevada USA

Las Vegas Nevada USA      Las Vegas Nevada USA

Las Vegas Nevada USA     Las Vegas Nevada USA

Las Vegas Nevada USA

Las Vegas Nevada USA     Las Vegas Nevada USA

Las Vegas Nevada USA

Las Vegas Nevada USA

Le spectacle des fontaines du Bellagio m'emballe plus que de raison (en gros, j'ai eu à nouveau cinq ans le temps d'une chanson et d'un show aquatique beaucoup moins cheap que je ne l'aurais cru). (Okkkkayyyy, j'aurais même pu passer la soirée entière devant, j'avoue ! C'était beeaaauuu !)

Las Vegas Nevada USA Bellagio

Les casinos, eux, se ressemblent tous. Des centaines de machines à sous organisées en rangées disciplinées, quelques dizaines de tables de poker, black jack et autre roulette. Et plus loin, à l'écart, les salles réservées aux grands joueurs, ou du moins à ceux qui ont de l'argent à perdre et gros à miser. Aucune lumière naturelle, aucune horloge, des boissons servies gratuitement à volonté par des hotesses "sexy" (mais "sexy" à la mode Las Vegas)... tout est réuni pour perdre la notion du temps et le sens de la raison. Chéribibi tentera d'ailleurs sa chance au poker et plus-que-doublera sa mise de départ, avant de s'arrêter juste à temps, et de rejoindre les bras de Morphée (et les miens aussi) après une journée chargée en découvertes.

Las Vegas Nevada USA

Las Vegas Nevada USA     Las Vegas Nevada USA

Le lendemain, la route nous appelle, nous avons encore pas mal de bornes à faire. Mais nous faisons un rapide détour par le vieux Las Vegas, et sa rue principale Fremont Street. Hélas, sans les strass et les néons, sous la lumière crue du petit jour, elle perd beaucoup de son charme désuet.
Passage rapide également devant la Cleveland Clinic, un spectaculaire bâtiment pensé par l'architecte Frank Gehry, dont la structure en acier biscornue est sensée représenter la complexité du cerveau humain.

Las Vegas Nevada USA

Las Vegas Nevada USA     Las Vegas Nevada USA

 


Thousand miles away (Road Trip #1)

29 août 2011

P1030042

Ayé. Terminé, le beau voyage. Déjà de retour à Paris, la tête pleine de nouveaux souvenirs, avec près de 3 000 photos à trier, archiver, classer et imprimer. Une broutille, quoi.
Vingt jours de road-trip, et environ 5 000 kilomètres au compteur de la voiture, nous auront fait évidemment traverser des paysages tous plus grandioses et variés les uns que les autres :

* les champs de Californie s'étendant à perte de vue, ponctués d'éoliennes tournant à pleine vitesse
* les déserts d'Arizona, immenses étendues de cailloux secs et inhospitaliers
* les hauts plateaux du Colorado, accueillant dans ses failles LE fameux et incontournable Grand Canyon (situé en Arizona, pourtant)
* les plaines d'Utah, bordées de ranchs et d'élevages de chevaux et de bisons
* les forêts de pins et de séquoias géants caractéristiques de la Basse Sierra Nevada

Et bien sûr, toutes les beautés grandioses que le grand ouest américain réserve : Monument Valley, Yosemite Park, Bryce Canyon, Zion Park, Antelope Canyon, le Lake Powell, Death Valley...
Ajoutez à cela les traversées de petites villes typiques de l'amérique profonde, des stations balnéaires chics de la côte pacifique, l'oasis créée de toute pièce en plein désert qu'est Las Vegas, et les deux stars incontournables de Californie : Los Angeles et San Francisco.
Au final, un voyage fabuleux dans le Grand Ouest, à la fois sauvage et hostile, mais aussi scintillant des paillettes du star system et de l'argent qui coule à flots. Un parfait et savant mélange de nature à perte de vue, et d'urbanisme en tout genre.

Je n'aurai évidemment pas assez d'un post ici pour vous faire partager l'ensemble de mes découvertes et coups de coeur, et compte bien y consacrer quelques billets dans les jours et semaines à venir (sans forcément ne parler que de ça, au risque de vous gaver un peu vite). Laissez-moi simplement le temps de reprendre mes marques, et surtout de trier ces fameuses centaines de photos afin d'en faire un chouette résumé.

Je vous laisse avec quelques clichés, sorte de petit patchwork d'instantanés pris à l'Iphone, pour vous donner un avant-goût. Pour répondre à vos questions du précédent billet au sujet du fameux road-book ("mon précieux..."), je n'ai utilisé aucune technique précise ou logiciel adapté. Il résulte seulement de la compilation de toutes les données rassemblées (itinéraires, mails de réservation des hotels, copié-collé de textes de présentation des principaux points de visites, cartes des parcs et plans des villes traversées...), que j'ai patiemment imprimées et fait relier chez un Copy-Top, après y avoir rajouté, pour le fun, une jolie couverture visuelle. Rien de plus ! Mais je dois dire qu'il a été notre allié le plus important, avec nos deux guides du Routard.


Santa Monica Beach Bodie, Ghost Town, California

Sur les routes Hotel du vieux Las Vegas

Diner, Kanab, Utah Diner 2, Kanab, Utah Breakfast time

_Le dromadaire_, Monument Valley Bisons, en Utah

Ombre sur les roches de HorseshoeBend Yosemite

 

Instantané #7 - Road Tripping

04 juillet 2011

2011 sera résolument l'année des voyages qui me tiennent à coeur ! Après la découverte du paradis Maldivien en mars dernier, c'est vers la Californie que nous nous envolerons dans un mois, pour un périple de trois semaines dans tout le grand ouest américain.

photo(1)


Au programme, entre autre :
* La côte ouest de San Francisco à Los Angeles : Monterey, Carmel, Big Sur, San Luis Obispo, Santa Barbaraaaaaaa (je vous dirai pourquoi, j'ai le mal de vivreuuu)*...
* Les grands parcs nationaux : Grand Canyon, Bryce Canyon, Death Valley, Lake Powell, Antelope Canyon, Zion, Monument Valley, Yosemite...
* Les strass de Las Vegas et les Palaces-Casino du Strip

A un mois du grand départ, toutes les étapes du parcours sont décidées, tous les hotels bookés (période de grande affluence oblige, impossible de s'y prendre au tout dernier moment), la Jeep Cherokee réservée (et là, Chéribibi se marre en douce parce que je lui ai demandé trois fois le nom de la caisse, pour ne pas écrire juste "voiture").
Il ne reste plus qu'à dévorer en détails les guides pour y noter toutes les astuces, les bons plans, les tips qui rendront notre voyage plus agréable encore. Et puis aussi, préparer la playlist qui tournera en boucle dans la voiture.
Les préparatifs, presque le meilleur dans un voyage prévu (et souhaité depuis siiiiii longtemps !).

Je commence à faire chauffer la mini-caméra et l'appareil photo, et je compte les jours ! J-33 avant le grand départ...

* Je vous parle d'un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître, évidemment... :-)