Gin Fizz

Bulles de vie...

Sri Lanka #3 : Baleines bleues et cocotiers

02 mai 2012

P1070440

Pour achever notre périple en douceur, nous optons pour quelques jours de glandouille reposante et bien méritée sur les plages du sud de l'ïle. Dévastées par le fameux tsunami il y a six ans, elles ont à peu près toutes été remises en état rapidement, et accueillent à nouveau les touristes. Restent ça et là quelques vestiges de cette parenthèse infernale : ici un bateau échoué bien loin du bord de mer, là un panneau "Tsunami, water level" qui oblige à lever la tête à quelques huit mètres de haut, et à réaliser combien cette vague meurtrière a dû être impressionnante.

Nous posons nos valises à Goyamboka, à côté de Tangalle, dans un ravissant éco-lodge fait de petites cabanes en bois tout confort disséminées au milieu d'une grande cocoteraie. La plage est belle, parce que très sauvage, non envahie par les gargottes de touristes et les parasols colorés. Les vagues sont hautes mais pratiquables (si on exclue les trois ou quatre tasses de mer salée que je m'ingurgite chaque fois...) et quand le ciel se pare des couleurs chaudes au coucher du soleil, on est tout simplement au paradis. D'ailleurs, nous qui pensions ne rester que deux nuits ici puis continuer à visiter la côte, avons rebroussé chemin après avoir aperçu Mirissa, plus touristique et moins nature, pour revenir sur nos pas.

Sri Lanka 1 plage

Sri Lanka 2 plage

Vue depuis la cabane. (Oui, tout va bien, et vous ?)

Sri Lanka 3 plage

Sri Lanka 4 plage     Sri Lanka 5 plage

Sri Lanka 6 plage

Les trois mousquetaires, gardiens de la cocoteraie.


A proximité se trouve le parc de Yala, grande réserve naturelle peuplée de singes, crocodiles, buffles, léopards, cerfs et éléphants. Vous imaginez bien que je n'allais pas passer à côté de la chose, moi qui ait gardé un superbe souvenir de mon voyage au Kenya. Ici, c'est un peu différent, pourtant. La saison humide a commencé et la végétation assez dense dissimule les fourrés et les bestioles qui s'y réfugient. Pas de léopard pour nous cette fois-là, hélas, mais quelques jolies rencontres, et un paysage de nature paisible et sereine très agréable.

Sri Lanka 7 safari

Sur la piste, au lever du soleil...

Sri Lanka 8 safari

Sri Lanka 9 safari

Sri Lanka 10 safari

Sri Lanka 11 safari

Sri Lanka 12

Le dernier jour approche, nous devons nous rapprocher de Negombo (la ville la plus proche de l'aéroport), sur la côte est. Mais avant de boucler notre périple, nous tentons une dernière petite activité ultra touristique : la sortie en mer pour approcher dauphins et baleines bleues. En effet, de nombreux cétacés migrent entre le Golfe du Bengale et la mer d'Oman, passant à quelques encablures seulement de la côte sud.
Un peu sceptiques au départ, nous embarquons sur le rafiot pour quatre heures de balade en mer. Et quel festival au bout du voyage ! Des dauphins par dizaines qui nagent à nos côtés, sautent hors de l'eau, font les fous... et surtout, une douzaine de baleines bleues, aperçues au loin (on les distingue grâce à leur fameux jet d'eau en l'air), ou bien plus près, puisque la moins sauvage d'entre elles passera à environ quinze mètres du bateau ! Le plus grand animal au monde, juste là, sous nos yeux. Un moment assez magique, vous vous en doutez... (en revanche, va prendre la photo au bon moment, tiens...)

Sri Lanka 14 mirissa

Sri Lanka 13 mirissa

Le port de Mirissa, point de départ des excursions en mer

Sri Lanka 15 mirissa

Flipper et compagnie. (En vrai, il y a plus de soixante dauphins autour de nous, mais impossible à photographier sans matos de compet').

Sri Lanka 16 mirissa

Sri Lanka 17 mirissa

Sri Lanka 18 mirissa

Une baleine, au loin. Et le jet d'eau recraché, qui monte à près de dix mètres, et fait un barouf d'enfer !

Sri Lanka 19 mirissa

Après sept ou huit crachés d'eau, la baleine replonge dans les profondeurs, dévoilant le petit airelon sur le bas du dos,
et sa grande queue puissante (ça, c'est pour le référencement Google, hop !).

Sri Lanka 20 mirissa

Sri Lanka 21 mirissa

Sri Lanka 22 mirissa

Sri Lanka 23 mirissa

Sri Lanka 24 mirissa

Sur cette dernière note positive s'achève notre voyage au Sri Lanka. Douze jours, c'est peu pour faire le tour de ce beau pays, mais nous aurons quand même réussi à en avoir un bon aperçu général. Si cette destination vous tente, sachez que nous avons toujours été bien reçus et accueillis ; les habitants (surtout les enfants) sont curieux de nous, mais nous observent toujours avec bienveillance et dans un grand sourire. Seul inconvénient rencontré, la désagréable sensation d'être parfois pris pour des porte-monnaie sur pattes prêts à payer (cher) pour tout et n'importe quoi. Il suffit de le savoir et d'essayer de passer outre pour vivre un très beau voyage.

 


Sri Lanka #2 : Au pays de Kandy

22 avril 2012

 Sri Lanka train 10

Je pense qu'à peu près toutes les personnes qui voyagent au Sri Lanka et en résument leur périple sur blog ou journal intime intitulent l'un de leur billet comme ça. Moins quinze points pour l'originalité, merci, au revoir. Mais c'est à dire que j'ai eu l'air du dessin animé dans la tête pendant quatre jours, et je trouve qu'il n'y a pas de raison pour que vous y échappiez. (De rien, ça me fait plaisir).

Kandy, donc. Seconde ville du pays après la capitale Colombo, à l'orée des montagnes, où nous débarquons après avoir parcouru les principaux sites du triangle culturel. Kandy, agglomération bruyante, grouillante, klaxonnante et crispante. Si bien que nous avons rapidement mis les voiles pour l'étape suivante, plutôt que de nous attarder au milieu du traffic et de la pollution (Hé, on quitte Paris pour changer d'air, c'est pas pour retrouver les mêmes emmerdes à l'autre bout du monde, hein). Manque de pot, on devra donc faire l'impasse sur le splendide jardin botanique de Peradeniya, réputé comme l'un des plus beaux d'Asie.

De Kandy part le train qui traverse toute la région montagneuse. Un vieux tortillard lent et bringuebalant qui circule à travers les vallées innondées de plantations de thé, horizon vert de jade s'étendant à perte de vue, parsemés d'autant de tâches de couleurs vives que sont les saris des petites cueilleuses de thé Tamouls.
S'il y a bien une expérience locale que tous les voyageurs vous recommanderont, c'est celle-ci : grimper à bord du train, en wagon classe 2 pour se mêler à la population locale, partager ces quelques heures de transport plongés au milieu de l'agitation bon enfant qui règne à bord, s'assoir sur le rebord d'une porte (qui reste ouverte, pas de danger le train ne va pas très vite), et admirer le paysage qui défile, les allers et venues dans les gares traversées, les vendeurs à la sauvette qui déambullent sur les rails.

Le train est plein, et ne désemplit pas au fil du trajet. Nous faisons un premier stop à Nuwara Eliya, pour visiter une fabrique de thé noir (le fameux thé de Ceylan) et reprennons la route le lendemain, jusqu'à Ella, perdue au sommet des montagnes, où la brume recouvre tout le panorama dès le début d'après-midi. Seule fois où les pulls et le K-way sortiront de la valise, car la température n'est pas olé-olé dans ces contrées. Peu importe, le paysage verdoyant en vallait largement la peine, et la suite du périple nous emmènera au sud, vers les températures tropicales et les plages... Je profiterai d'ailleurs de ce temps peu clément pour tester un soin ayurvédique (massage relaxant à l'huile tiède), spécialité du pays, et véritable délice après ces premiers jours de vacances à rythme soutenu.

Sri Lanka Kandy gare

Sri Lanka train 1

Sri Lanka train 2

Sri Lanka train 3     Sri Lanka train 4

Sri Lanka train 5     Sri Lanka train 6

Sri Lanka train 7     Sri Lanka train 8

Sri Lanka train 9

Sri Lanka train 11     Sri Lanka train 12

Sri Lanka train 13     Sri Lanka train 14

Sri Lanka train 15


(To be continued)

Sri Lanka #1 : Eléphants et Bouddhas géants

16 avril 2012

Sri Lanka Polonnaruwa bouddha assis

Bouddha assis, Gal Vihara, Monastère nord de Polonnaruwa (hauteur 7m).

Et voilà. Comme d'habitude, c'est passé trop vite. Douze jours au Sri Lanka, et me voici revenue comme si j'étais partie hier. Il faudra m'expliquer un jour pourquoi les semaines de boulot ne défilent jamais aussi vite, elles.

Sitôt débarqués de l'avion au petit matin, les festivités commencent grâce à notre chauffeur de taxi, également guide touristique à ses heures perdues, qui nous jette littéralement sur le dos d'un éléphant pour une petite balade couleur locale. C'est ainsi que nous baptisons notre voyage, les yeux encore mités du voyage en avion et du décalage horaire. Promenade à crue à dos de bestiole dans la rivière du coin, et sourires goguenards des habitants devant nos mines réjouies ("sont cons, ces touristes, j'te jure").

Clic clac, photo souvenir, et nous voilà repartis sur les routes jusqu'à la première étape à Habarana, au coeur du triangle culturel du pays. Ce sera notre point de départ pour la visite de trois sites incontournables :
* Polonnaruwa, vestiges de l'ancienne capitale commerciale et religieuse, aux fameux 3 bouddhas géants
* Sigiriya, le rocher du Lion, ancien siège d'une forteresse perchée à 370 mètres de hauteur dont l'entrée était gardée par un immense lion en pierre (il n'en reste aujourd'hui que les pattes). Autant vous dire que si vous êtes sujet au vertige, vous pouvez passer votre tour : le sommet s'atteint grâce à de petits escaliers en feraille scellés à même la roche, et le vide autour de soi est saisissant.
* Dambulla et son kitchissime Golden Temple surmonté d'un bouddha doré.

Je ne vous fais pas la visite guidée détaillée (je sais pertinemment que 95 % des lecteurs ne lisent pas les textes des billets sur les voyages) (oh, c'est pas la peine de nier, hein !) et je vous colle la galerie photo qui va bien, et qui en envoie plein les mirettes.

Sri Lanka Panneau iguane     Sri Lanka panneau éléphants

Le bord de route est un zoo à lui tout seul ! ("Attention, traversée d'éléphants", ça surprend !).

Sri Lanka sur éléphant     Sri Lanka tortue copie

Sri Lanka bonze copie

Sri Lanka Polonnaruwa bouddha couché

Bouddha couché, Gal Vihara, Monastère nord de Polonnaruwa (longueur totale : 14m).

Sri Lanka singes 3     Sri Lanka iguane

(Ah tiens, salut les gars !)

Sri Lanka éléphant EcoPark

Sri Lanka éléphants Ecopark

EcoPark, réserve naturelle d'éléphants. Visite au soleil couchant.

Sri Lanka Rocher Sigiriya copie     Sri Lanka Sigiriya escaliers bas

Forteresse de Sigiriya (Rocher du Lion). Au début, ça grimpe fastoche...

Sri Lanka Sigiriya pattes     Sri Lanka Sigiriya vue d'en haut

... et puis ensuite, c'est l'escalade à flanc de rocher, suspendus dans le vide. Mais la vue d'en haut est superbe.

Sri Lanka Golden Temple Dambulla copie

Dambulla, son Golden Temple, et son kitsch parfaitement assumé !

Sri Lanka dambulla bouddha doré copie

Sri Lanka Golden Temple inside

Sri Lanka charmeur serpent     Sri Lanka cobra

Brrrrrr...

(To be continued)

 

Sri Lanka, départ imminent. Sri Lanka, 12 jours d'arrêt.

27 mars 2012

Sri Lanka train

Salut, gens de l'Internet et des environs. Je vous abandonne quelques jours, le temps pour moi d'aller recharcher les batteries et de vadrouiller à nouveau à l'autre bout du monde, ou presque. Cette fois-ci, direction le Sri Lanka. "La larme tombée de l'Inde", comme on l'appelle aussi, en raison de sa forme de goutte d'eau située au sud du territoire indien. (Moi, j'aurais plutôt dit une patate, mais je ne dois pas avoir l'âme poétique, sans doute).

Pourquoi cette destination ? Elle nous semblait un bon mélange de jolies plages, de culture à découvrir (les temples et les dagobas des cités anciennes) et de belle nature (plantations de thé à foison, réserves animalières, plaaaaaaaages). Le tsunami de 2004 et la guerre civile achevée en 2009 ont sans doute laissé des traces, mais le pays se reconstruit peu à peu, et semble prêt à recevoir dignement les touristes, dont il a grandement besoin pour se développer. Alors pourquoi pas ?

A l'inverse de notre super road-trip de cet été où chaque étape était calibrée et chaque nuit réservée, ici, c'est freestyle complet. Seul le billet d'avion en poche, aucun hotel booké, aucune visite arrêtée. On fera au feeling, au gré du vent, de nos envies, et de la météo.

Seule certitude : un itinéraire choisi dans les (très) grandes lignes, qui s'achèvera sur les plages du sud, pour terminer ce nouveau périple par quelques jours de glandouille bien méritées au soleil de Ceylan. Le reste ? Très flou, encore, à ce stade... Mais si tout se passe bien, il devrait comporter, entre autre : des tortues, des bouddhas, des hamacs sur la plage, des léopards, des plantations de thé, des vagues salées, des currys, des éléphants, des bonzes, des épices, des saris chatoyants... et peut-être même quelques baleines bleues. Verdict dans quinze jours...

Photo : empruntée au blog Two Travelling Birds, une petite pépite de jolis clichés et une mine de renseignements sur pleins de destinations.