Gin Fizz

Bulles de vie...

Papillon de lumière

06 mai 2013

Printemps_veste_iro1

Au temps jadis où l'on croyait encore qu'il y aurait un printemps à Paris (mais en fait, non, cette année, on passe directement de mars à octobre), j'ai commencé à réfléchir à un look "bonne humeur pour la sortie de l'hiver", dans le cadre du troisième volet de mon partenariat avec le site les Bijoux Précieux. (Look Automne par ici, et Look Hiver par là).

Après moult réflexions, j'ai finalement ressorti mon habit de lumière, aka ma veste bleue à sequins qui brille de mille feux, histoire de filer la métaphore de la chenille transformée en papillon (de lumière) à la fin de sa mutation. Moi aussi, je mute. Je passe de tenues d'hiver sobres et souvent passe-partout à de larges touches de lumière et de couleurs, pour faire venir plus vite le soleil. (raté).

Oui, alors, on s'excuse d'avance pour la luminosité un poil loupée des photos, qui ont été prises en des jours pas si lointains sous la lumière blafarde de février. Et on essaye de ne pas focaliser sur les cernes témoins de nuits courtes et le reste de petits kilos post accouchement. (C'est à dire que pour le fameux Mummy Glow supposé rendre radieuse toute nouvelle maman malgré la fatigue, on repassera plus tard, si vous voulez bien).

Pour le reste, c'est ici que ça se passe ! Et je vous donne rendez-vous dans deux mois, pour un Look Eté que j'espère léger, coloré, et fruité. (Si si !)

Printemps_OK_2

 

 


Soleil d'hiver

28 janvier 2013

assise_au_soleil


(Billet programmé, mais publié avec un peu de retard, récents événements personnels obligent...)


L'hiver a tardé à pointer son nez, mais il est bel et bien là, à en juger par les nombreux -2, -3 ou 0° qui parsèment la carte de France d'Evelyne Dhéliat. Pourtant, il y a encore quelques courtes semaines, le soleil d'hiver réchauffait suffisamment pour pouvoir se contenter d'un bon gros gilet douillet et affronter les frimas.

Vous vous en souvenez peut-être, dans le cadre de ma collaboration avec le site Les Bijoux Précieux, je propose chaque saison un look accessoirisé de quelques pièces piochées dans ma collection personnelle, pour illustrer la tendance ("ma" tendance) du moment. Pour le look Hiver, j'ai donc choisi de présenter une tenue assez simple, à la fois dans les tons et les formes : du noir, du beige, du taupe. Passe-partout mais toujours efficace, impossible de se louper (sauf à vraiment y mettre du sien !).

MAIS... parce que je ne suis pas la moitié d'une coquette et que j'aime bien quand même attirer un tout petit peu l'attention (sinon, autant sortir en jogg' et crocs), j'ai opté pour les bijoux ultra colorés et voyants, qui apportent des touches de pep's et de dynamisme à des vêtements plus neutres.

Hop, un gros collier plastron rose hurlant (oui) qu'on aperçoit de loin, et Bim, des petits bracelets tintinabulants aux couleurs de berlingots fruités, qui attirent à la fois l'oreille et le regard. Le reste des explications se lit ici, sur le site.

Et pour conclure ce billet sur une note légèrement plus "blogueuse mode en presque fin de grossesse", je ne saurai que vous conseiller les bottines Minnetonka (ici en noires) que j'ai en deux couleurs et que j'ai portées inlassablement sitôt que les ravages de la mauvaise circulation ont fait de mes petons des horribles pieds de hobbits, tout boursoufflés (vous avez demandé du glamour ? Ne quittez pas...). Un vrai confort, facile à enfiler (parce que, oui, allez vous coltiner des lacets avec un bide de 8 mois devant vous), facile à retirer (même explication) et tout terrain. Le top !

Prochain look dans quelques semaines (mais siiiiiii) pour du printanier, je l'espère frais et réjouissant ! Bonne semaine à tous/toutes !

(Toi aussi, joue à la blogueuse mode : Gilet Zara // Robe Promod // Legging MoodKit // Bottines Minnetonka, en vente chez Ann Tuil // Bijoux H&M)

Devant_le_kiosque

Dans_le_rayon

 

En bracelet comme vous voudrez - Concours Swarovski

11 octobre 2012

Article sponsorisé

La customisation, ça vous parle ? Réaliser un article sur mesure, rien que pour soi, et pas comme celui de la voisine. Un truc à nous, qui ne ressemblerait à aucun autre, et dont on pourrait dire avec une pointe de fierté "c'est moi qui l'ait fait". Gros succès ces dernières années, autant en mode qu'en beauté, puisqu'aujourd'hui, tout est personnalisable, des jeans jusqu'aux moccassins à pompons de notre enfance (enfin, perso, j'ai échappé à ce carnage, merci maman).

En matière de bijoux sur-mesure, Chamilia est l'une des marques les plus innovantes sur le net. Elle commercialise notamment un bracelet personnalisable, et entame à cet effet un partenariat avec un somptueux partenaire, Swarovski, réputé pour la grande qualité, pureté et intensité des materiaux employés (argent sterling, verre italien de Murano, entre autres).

Le principe est tout simple : à partir d'une base de bracelet jonc en argent, on choisit et enfile dessus des "beads" qui nous plaisent, constituant ainsi un assortiment parfait à nos yeux. Des quoi, elle dit, la dame ? Des beads, c'est à dire des sortes de grosses perles, aux couleurs, formes et tailles ultra variées (trèfle, crâne, couronne Disney, triple anneau... tous les goûts sont dans la nature, et donc dispo sur le site). Nombre de beads, couleur, intensité... tout peut se moduler en fonction de nos choix, de notre humeur, de notre tenue même.



Pour vous présenter ces créations, j'ai reçu un bracelet en argent et 6 beads dans les tonalités bleutées, que j'ai aimé accessoiriser avec une montre en argent classique (mais classe) et un vernis bleu profond pour coordonner le tout. Bon, ça aurait encore plus de gueule sur une jolie main bronzée (et hydratée, mon dieu, où est ma crème spéciale mimines !), mais en attendant, je trouve quand même que ça a une certaine allure, non ?



* Attention Concours *
Et vous savez quoi ? J'ai le même bracelet à vous faire gagner ! Et croyez bien que ce n'est pas un petit cadeau de rien du tout, car l'équivalent bracelet + 6 beads représente une valeur de 391 euros tout de même. Oui, cette année, Noël tombe en octobre, il parait ! A vos claviers les filles (ou les garçons qui veulent jouer pour les filles).
Comment participer ? Rendez-vous sur le site www.chamilia.com et donnez-moi ici même le lien de la bead qui vous tente le plus. Moi par exemple, j'aime bien la petite pomme argentée, mais ça doit être mon côté Apple-addict qui parle... Je laisse les participations ouvertes jusqu'à jeudi 18 octobre 23h59 (c'est précis) et je désignerai parmi les participantes une gagnante qui recevra le bracelet montré ici en photo, dans un joli petit pochon vert. Attention, jeu ouvert uniquement pour la France métropolitaine. Bonne chance à toutes (ou tous !).

EDIT du 19 Octobre 2012 : *** CONCOURS CLOS ***

Merci à toutes/tous pour vos participations (oui, j'ai eu quelques hommes qui ont participé pour leur douce, c'est mignon !). Suite à un suspense insoutenable (et à un tirage au sort via les pseudos laissés par les participants - puisque Canalblog refuse toujours de numéroter les commentaires), je suis heureuse d'annoncer le nom de la gagnante du bracelet Chamilia / Swarovski, qui est... ... ... Camille ! (Commentaire du 18 octobre à 13:12).
Camille, je te contacte très vite pour récupérer ton adresse et t'envoyer le joli cadeau ! Quant aux autres participant(e)s, ne soyez pas trop déçu(e)s, j'espère avoir très prochainement d'autres jolies surprises à vous faire gagner ici ! Bon week-end !

Bijoux, cailloux, choux, genoux

28 avril 2010

Ce n'est plus un secret pour personne*, je suis une grande fan de colliers et sautoirs en tous genres. Je veux dire... comment nier la chose quand on a un pan de mur complet rempli de ces petites choses colorées ?

collection_sautoirs


Oui, je sais. J'essaye de me soigner, mais j'ai beaucoup de mal. Que voulez-vous ; certaines achètent un rouge à lèvres à chaque fois qu'elles passent au Monoprix, d'autres se ruent chez Ladurée et consorts pour une douceur sucrée sitôt qu'elles ont le moral en berne... Moi, ma drogue, c'est les sautoirs. (Y'a plus grave, en même temps).

En octobre 2006 (ah, ça ne nous rajeunit pas, ma bonne Lucette), j'avouais déjà sur ce blog, photo à l'appui, que j'étais un peu maboule de la breloque au cou. Et finalement, quand je regarde la photo d'alors et ma collection enrichie d'aujourd'hui, je trouve que certains achats sont plutôt rentabilisés, puisque je les porte toujours avec grand plaisir des années plus tard.

Et pourquoi je vous raconte tout ça, vous demandez-vous fort à propos (si ce n'est pour raconter une énième fois ma formidable vie pleine de rebondissements et de suspens) ?
Figurez-vous que j'ai dernièrement élargie ma collection (va bientôt falloir agrandir la chambre) de nouveaux modèles qui mériteraient qu'on en cause deux minutes.

La première venue dans mon "jewelry-room", c'est la douce Ségolène Sagoff, avec les créations de sa marque AlphaBeta. Je l'avais découverte chez Deedee, et j'avais littéralement flashé sur ses créations.
Quelques recherches et shopping plus tard, me voilà l'heureuse propriétaire de deux nouvelles beautés : ma toute mimi ceinturette en liberty, et un doux collier fin et raffiné hyper simple à porter. (Photos issues du lookbook de la marque).

Ceinture_liberty_Alphabeta
(Ne tient pas vraiment le pantalon - soyons clairs- mais apporte une petite touche bohème parfaitement dans l'air du temps.)

collier_Please_Me_alphabeta
(Une petite fleur sur le côté, une corne d'abondance en pendentif, et un mélange de deux couleurs de chaînes. Facile, pas cher, et peut rapporter gros... à une tenue trop simple !)


L'univers de Ségolène est sobre mais plein d'émotion. Elle choisit précieusement tous ses matériaux, favorise le vintage et le naturel, et assemble le tout au gré de sa fantaisie, pour des pièces quasi uniques, au sein d'une collection sans cesse renouvelée. Fan, je suis. ("J'aime", on dirait sur Facebook) (Je surkiffe, même. Mais ça n'existe pas chez Facebook).

La prochaine fois, on causera d'une autre créatrice de bijoux pas franchement nouvelle, mais que je viens (avec bonheur et effroi pour mon porte-monnaie) de découvrir au détour d'un chemin. (Bon, ok. Au détour d'un chemin de shopping-trip fiévreux, rhaaa).


* Du moins, pour ceux qui lisent ce blog depuis... pfouuuu... déjà 4 ans !