Gin Fizz

Bulles de vie...

Instantané #5 - Dans ma valise...

26 février 2011

A l'heure où vous lirez ces quelques lignes, je serai probablement confortablement assise à dix mille pieds au dessus des mers, en route vers mon petit paradis tropical. Et comme les vacances commencent pour moi dès l'instant où l'on remplit sa valise, voilà quelques clichés de mes essentiels de plage.

De la lecture de vacances...

Lecture_2

Magazines : Flavor, Elle, Biba (sans compter le Grazia acheté direct à l'aéroport)
Romans : La Valse lente des tortues, Katherine Pancol. Encore une danse, Katherine Pancol. Les Visages, Jesse Kellerman. Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates, Mary Ann Schaffer & Annie Barrows.

 

De quoi s'occuper sur la plage...

Loisirs

Des mots fléchés et autres jeux, un carnet d'inspiration, un appareil photo pas terrible mais qui va sous l'eau tel quel (!), de la musique, et ma nouvelle Mini caméra Kodak pour (tenter de) vous rapporter un petit film.

 

Une trousse beauté ensoleillée...

Solaires

Les Polysianes, Lait soyeux 50. Galénic, Spray 50+. Klorane, Emulsion haute protection 50+. Furterer,
Mousse anti-dessèchement. Furterer, Gel douche anti-sel. L'Oréal, Masque cheveux Solar Sublime.
Biotherm, Crème visage oligo-thermal après soleil. Photoderm, Lait rafraîchissant visage et corps.
Et l'incontournable tube de Biafine...

 

Les essentiels...

essentiel_2

Palmes, masque et tube, Décathlon. Maillots de bain Eres. Tongues Havaïnas, what else ?

 

Etre la plus belle...

belle_2

Des fleurs, des pois, du liberty, du frais coloré vitaminé. Chapeau Zadig & Voltaire. Sandales Tropéziennes.
Blush Prodige "Miami Pink", Clarins. Vernis OPI. Mascara waterproof Nivea. Gloss Clinique.
Eau de toilette Roger&Gallet "Fleur d'Osmanthus", la nouveauté du printemps, dont je vous reparlerai (gros coup de coeur).

 

Je crois que je suis fin prête ! On se retrouve à mon retour ? ;-)


La possibilité d'une île

24 février 2011


chaisesLe départ approche. Dans quelques jours, je m'envole avec Chéribibi à destination d'une île paradisiaque pour des vacances bien méritées.

Après moult hésitation sur l'endroit où l'on souhaitait poser nos valises, après de longues discussions sur les atouts et les défauts de tel ou tel pays ("nan mais attends, moi, les scarabées dans la piaule, c'est niet de chez même pas en rêve !", "j'te préviens, si tu veux te reposer, on part pas à Cuba, c'est du gâchis !"), on a finalement opté pour une destination de rêve - un peu cliché, certes - qui nous faisait envie depuis trrrrèèèèèèèsss longtemps...

Océan Indien. Les Maldives. Atoll de Dhaaluu, îlot sud de Nilandhe. (Je pourrais aussi vous mettre les coordonnées GPS de l'île, mais j'imagine que ce serait vu comme du zèle).

Pas de programme de visite à respecter, puisqu'il n'y a que des îles à la ronde. Pas d"horaires à respecter, si ce ne sont ceux des marées. Pas d'ordinateur sous les yeux toute la journée, et une connexion internet seulement en cas d'absolue nécessité. Pas de tentation shopping, non, même pas le paréo aux couleurs de l'hôtel. Juste le sable blanc, le calme, la quiétude, les fonds marins et l'océan à perte de vue.

Douze heures d'avion avec escale, cinq heures de décalage horaire. Mais au bout du bout, enfin, le nirvana.

Instantané #4

14 février 2011

Petite revue de week-end en quelques clichés...


cadeau_Pola_20110213234252

masques_Pola_20110213235203

sieste_Pola_20110213234014

bo_te___musique_Pola_20110213234203

Mcdo_Pola_20110213233920

Un peu plus près des étoiles

07 février 2011

DSCN9729Parisienne depuis presque trente ans (quasiment toute ma vie), je n'ai pourtant jamais mis les pieds en haut de notre chère Tour Eiffel pour surplomber la ville lumière. Jamais... jusqu'à hier, puisque Chéribibi a fièrement tenu à réparer cette sombre erreur, en m'emmenant fêter dignement mon anniversaire au sommet de la Dame de Fer.

A 125 mètres d'altitude, le restaurant Le Jules Verne, coté pour sa cuisine raffinée orchestrée par Alain Ducasse himself, offre bien entendu un panorama à 360 degrés sur toute la ville. On y grimpe par l'ascenseur privé et réservé au restaurant, cage de verre suspendue entre les piliers de ferraille où l'on retient son souffle durant les précieuses secondes que durent la montée.

Là-haut, le cocon feutré qui nous accueille souligne bien ce petit espace hors du temps et des lois de la gravité. Nous voilà comme en apesanteur, en plein air ou presque. Placés côté jardins du Trocadéro, avec une vue imprenable jusqu'aux immeubles de La Défense et au delà, nous avons savouré un menu étoilé absolument parfait, avec, sous nos yeux, toute la beauté de Paris étalée à perte de vue. Cerise sur le gâteau, un grand rayon de soleil hivernal avait décidé de nous faire coucou hier, et la surprise n'en a été que plus belle.

Je vous laisse avec ces quelques photos, je retourne quant à moi savourer les restes de ce superbe anniversaire passé au septième ciel.

carte     dessert


DSCN9778


DSCN9735

Ombre_Tour_2
(hannn, on a même l'ombre de la Dame de Fer. C'est pas joli, ça ?)