Gin Fizz

Bulles de vie...

Vacances, j'oublie tout (part I)

29 août 2006

(Mieux vaut tard que jamais, je sais…)
tongs_4Cette année, faute de copains ayant les mêmes dates de congés de moi, et parce qu’il était hors de question que je glande durant tout l’été à Paname, j’ai décidé de sauter le pas, et de partir pour la première fois en vacances toute seule, comme une grande. Enfin, toute seule… c’est juste une façon de parler, puisque j’ai opté pour une formule UCPA, et que je me suis retrouvée avec pas moins de 80 autres personnes, dans un charmant petit hôtel au sud de la Turquie, à trois heures de route de Bodrum.
Pas très chaude au départ pour l’UCPA, j’en avais une idée assez ringarde et très surfaite d’acharnés de sport ou de sans-amis. Je révise un peu mes positions, c’est finalement assez sympa de retrouver des gens de son âge (bien qu’il y ait toujours des électrons libres dont on se demande comment ils ont pu atterrir ici) dans une ambiance conviviale détendue, et de surtout ne pas avoir à se prendre la tête sur les contraintes matérielles. Parfois, ça fait du bien de se conduire en bon petit mouton de Panurge et de suivre le troupeau, de ne pas réfléchir à ce qu’on mange, où et à quelle heure, à ce qu’on va faire pour occuper ses journées ou ses soirées. Sans aller jusqu’à suivre la règle du « maintenant, on rigole ! », comme s’il suffisait d’appuyer sur un bouton de télécommande, j’ai néanmoins trouvé assez plaisant le fait de se laisser porter le temps d’une grosse semaine, et de revenir en mode « colo de vacances » pour adultes.

A l’inverse de certains habitués qui partent plusieurs fois par an avec l’UCPA (l’ucèp, pour les intimes), j’ai eu le plaisir de découvrir les deux gros mythes qui ont fait la réputation de ce genre de club de vacances :
1- les activités sportives : m’y étant prise un peu au dernier moment pour l’inscription, j’ai opté par défaut pour le stage « VTT / Kayak ». Bon… à la base, j’étais contente, je me disais que ça allait me donner l’occasion de travailler un peu les bras, un peu les jambes, que j’allais rentrer à la fois bronzée ET musclée, donc canon, et que le VTT étant un truc de mec, y’avait des chances que y’ait un paquet de garçons dans mon groupe, donc peut-être dans le lot un potentiel prince charmant de vacances. Ca, c’était à la base.
VTT_1Une fois sur place… heu… comment dire ? Déjà faut-il que je précise une chose : le sport et moi, en temps normal, ça fait douze. Dans ce domaine, je suis croyante, mais pas pratiquante. Et ce n’est pas aujourd’hui que je vais changer d’avis. Qu’on ne me parle plus jamais de VTT, c’est clair ? Parce que les trois heures de rando sous le cagnard de midi, sur les chemins caillouteux et poussiéreux, je ne les souhaite à personne. Même pas eu le temps d’admirer le paysage tellement j’étais concentrée sur mes vitesses à passer et sur les bosses et les pierres à éviter. Quant à ces messieurs les supposés gentlemen, ils sont partis le feu au cul vitesse grand V, trop ravis de pouvoir rouler des mécaniques. Non, les gars, on avait dit « intensité sportive modérée » là, ça va pas du tout, ça !
J’ai fini la journée avec un mal aux fesses, je vous explique même pas… Pour la peine, j’ai boycotté la seconde grande rando VTT au profit d’une excursion en bateau dans les criques des alentours. Alors j’ai peut-être du me lever deux heures plus tôt que tout le monde, mais roupiller sur le pont avant du rafiot en écoutant le bruit des vagues, comme dit la pub, « ça n’a pas de prix »…

kayak_1Je pensais me rattraper sur le kayak. C’est vrai, le kayak, c’est peinard, suffit de pagayer un coup à droite, un coup à gauche, et on avance tranquillou. Hin hin hin… (expression laconique de mon désarroi le plus profond). Ce qu’on ne m’avait pas dit, c’est que le sud de la Turquie est connu pour son Meltem, vent de nord qui souffle tout l’été sur la mer Egée (ouais, même en vacances, on apprend des mots), et qui a choisi tout particulièrement la semaine de MES vacances à moi pour pousser des rafales force 7 et nous obliger à déployer des forces herculéennes rien que pour sortir de la crique où l’hôtel était placé. Ok, j’exagère un chouilla, mais autant dire que pour la petite promenade de santé que j’attendais, j’ai été servie. Rien à voir avec la gentille balade en barque au bois de Vincennes le dimanche !
J’ai fini ma semaine sportive sur les rotules, et je demande solennellement aux maquettistes des catalogues UCPA d’indiquer en gros sur leurs brochures qu’une semaine de congé est nécessaire au retour d’un séjour dans un de leur club. Autrement, c’est pas possible… 

2- le mono UCPA : Aaaaah, le mono UCPA… fidèle à tous les clichés : plutôt beau gosse, sportif dans l'âme, bronzage mono_1optimal, bonne tchatche, à l’aise en toute circonstance. Il sait s’entourer rapidement d’un harem de greluches, qu’il se met à appeler de petits surnoms ridicules pour éviter d’avoir à retenir tous les prénoms. C’est vrai, ce serait dommage, dans une semaine, une cargaison de nouvelles minettes arrive, et tout le boulot serait à recommencer. Pourquoi s’emmerder ?

Les greluches susmentionnées, quant à elles, développent, dès le deuxième jour environ, tout leur attirail de séduction dans le but d’attirer dans leurs filets l’un des monos tant convoités : panoplie de maillot échancrés, sourires Ultra-Brite, invitations à danser la salsa, suggestion de bain de minuit ou demande sur un ton faussement ingénu « et Cassiopée ? elle est où, la constellation de Cassiopée ? ».
A mon sens, tout ça mérite deux baffes, mais apparemment, la recette porte encore ses fruits. Sous nos yeux se joue un vrai feuilleton digne de Santa Barbara, en trois actes, avec crises de larmes, mensonges, trahisons, réconciliations, et tout le bordel ! Fascinant, je vous dis.

piscine_1Reste que malgré mes bleus, mes courbatures et mes regards en coin sur une gente féminine un peu pathétique et risible, j’ai passé de très bonnes vacances, j’ai quand même trouvé du temps pour glandouiller autour de la piscine, j’ai rencontré des tas de gens différents et très sympas, intéressants et cultivés. Des gens qui ne font pas de faute de français quand ils parlent. Ca fait un peu pétasse de dire ça, hein ? Je m’en fous, j’assume. Parce que moi, les « je vais au coiffeur » et autres « c’est le copain à ma sœur », ça a le don de me hérisser le poil puissance 12. C’est comme ça.

J’ai découvert aussi que partir toute seule procure une grande liberté. On peut s’inventer une toute nouvelle vie si on veut. J’aurais pu prétendre m’appeler Consuela, avoir 32 ans et être vendeuse de bonbons au poids sur les marchés du Périgord, personne n’aurait pu démêler le vrai du faux…

Malheureusement, de la Turquie, je n’ai vu que trois criques, un hammam et une station balnéaire de nuit, mais en même temps, soyons honnête, je n’y allais pas pour faire du tourisme culturel cette fois-ci, alors les fastes d’Istanbul et de sa cathédrale Sophia, ce sera pour une prochaine fois, avec joie !
Demain, si vous le voulez, vous aurez droit à mon escapade de trois jours à Copenhague, et à comment j’en viens à la conclusion que non, les danois ne sont pas des gens cordiaux et aimables.


Commentaires sur Vacances, j'oublie tout (part I)

    Ahhh, dis pas de mal de la Scandinavie, je veux faire mon échange scolaire là bas l'année prochaine et rencontrer plein de blondes !!!

    Posté par wiLLoØ, 29 août 2006 à 12:42 | | Répondre
  • C'est sur que pour se reposer je n'aurais pas chosi vtt/kayak! Au moins tu auras vécu une expérience à raconter.

    Posté par liloe, 29 août 2006 à 14:01 | | Répondre
  • Oh la moi ça m'aurait soulé grave ton programme là.
    Je déteste ce genre d'ambiance, j'suis affreusement associale dans ce genre de cas.

    Je crois que je me serai faite rappatrier :)

    Posté par Joëlle, 29 août 2006 à 14:20 | | Répondre
  • Je suis inculte, mais c'est quoi au juste UCPA? Un genre de Club Med?
    J'ai fait une fois un camp polysportif et j'ai eu envie de tuer tout le monde au bout de deux jours! J'ai fait du VTT (avec de la poussière sur mes lentilles de contact, une catastrophe!) et du kayak, mais aussi de l'escalade, du squash, du ping-pong, du volley, de la natation, du tennis, de la course aux pieds... Ouais bref, tu vois l'horreur:-(
    Je préférerais nettement ton genre de vacances, ça me donne pas mal envie d'essayer!

    Posté par Béné, 29 août 2006 à 15:27 | | Répondre
  • Course à pieds bien sûr, pas aux pieds...

    Posté par Béné, 29 août 2006 à 15:28 | | Répondre
  • La Turquie en ce moment, c'est pas top comme destination si j'en crois le gars qui présente le journal dans mon autoradio :-))

    J'admire les gens qui peuvent oser partir en vacances seuls, jamais je ne le ferais ... Et alors l'UCPA encore moins, vu que d'après les échos que j'en ai (et que tu viens d'ailleurs de confirmer) c'est quand même VRAIMENT pour les sportifs (un peu) entraînés ... C'est à dire tout mon opposé.

    (Et alors le VTT si tu m'avais demandé avant de partir je t'aurais économisé des bleus au cul et des crampes aux bras, c'est de la pure HORREUR ce truc, j'ai fait ça cette année justement, et je ne recommencerai ja-mais j'en fais le serment)

    Posté par Madame Patate, 29 août 2006 à 18:51 | | Répondre
  • Willoo > Heu... OK... On n'a qu'à dire que les Danois devaient être saoulés des hordes de touristes du mois d'août, d'accord ? (on n'a qu'à dire...)

    Liloe > ben c'est à dire que VTT/kayak, il ne restait que ça, ou Catamaran... dans le genre reposant, on a fait mieux, t'avoueras. M'enfin, comme tu dis, ça me fait des trucs à raconter !

    Joelle > mouiiii, je me croyais associale aussi... hé puis en fait, pas tant que ça. J'opère quand même un tri sélectif, hein, faut pas croire. Mais dans le lot, y'a quand même des côtés sympas ! (mais siiiiii, rhoooooo !!!!)

    Béné > Aaaah, THE grand débat : la différence entre Club Med et UCPA. Parait que le Club Med, c'est plus friqué et bourge, et l'Ucèèèèèp, plus sportif. Maintenant, je peux pas te dire en détail, j'ai pas assez de points de comparaison.
    En tout cas, l'UCPA, c'est un bon mix entre du sport, de la glandouille, de la fête, et des excursions. C'est pile poil ce que je voulais, en somme ! :-)

    Madame Patate > oui, la Turquie est la cible d'attentats en ce moment, parce que c'est une période ultra touristique.
    Partir seule, je ne m'en sentais pas cap' non plus, et puis tu vois... comme quoi, hein ?!!!...
    Quant au VTT, franchement, si j'avais su... GRRRRMMPPFFFFF !!!!!!!

    Posté par Katia, 29 août 2006 à 19:22 | | Répondre
  • UPSA 500

    J'ai beaucoup souri à la lecture de tes vacances. Une copine vient de rentrer d'un séjour UCPA dans les Alpes elle a rencontré exactement les mêmes "difficultés" et apparemment les "greluches" (comme tu les appelles, je ne dirai surement pas ça si j'étais mono) ont fait escale à la montagne en rentrant de Turquie...... mais courageause d'être partie seule, es-tu rentrée seule?

    Posté par MaTT, 29 août 2006 à 19:29 | | Répondre
  • bah moi j ai pris l option "toute seule sans bouger à Paris"...jose pas partir toute seule....


    hihi

    Posté par Eli, 29 août 2006 à 19:34 | | Répondre
  • bravo, je n'oserai jamais partir tout seule !

    Posté par marie caroline, 29 août 2006 à 19:53 | | Répondre
  • J'ai une amie qui est partie comme toi toute seule avec UCPA cette année. Le Mono UCPA il l'a droguée pour abuser d'elle.
    A priori il s'y est pris comme un manche, tant mieux mais moi ce truc là c'est mort à vie.

    Posté par Jade, 29 août 2006 à 21:02 | | Répondre
  • Trop morte de rire...

    Hélas ayant repris le boulot aujourd'hui, reviens demain pour donner un avis pertinent, intelligent, et dépourvu de tout humour...

    Posté par Calpurnia, 29 août 2006 à 21:43 | | Répondre
  • PS

    Canalblog a pédalé effectivement dans les petits pois, mais faut pas le dire, sinon tu ne seras jamais dans les favoris... C'est beau non ? (on peut même pas râler c'est gratuit, sinon comment que je te leur ferai une lettre...)

    Posté par Calpurnia, 29 août 2006 à 21:46 | | Répondre
  • MaTT > PAs mal, ton titre de com !!! :-)
    Faut croire que la "greluchisation" est très répandue à proximité immédiate de tout mono UCPA présentant un physique à peu près avantageux...
    Quant au fait d'être rentrée seule ou non - petit curieux, va ! - il est encore un peu trop tôt pour le dire... hé hé hé...
    (comment éveiller les soupçons et la curiosité en quelques mots, leçon n°1)
    ;-)

    Eli > Rhhhoooo... Bah j'étais comme toi jusqu'à y'a pas longtemps. Mais là, je me sui prise par la main (et toute seule, ça fait un drôle d'effet) en me disant que fallait que les choses changent. Et je ne regrette vraiment pas !!!C'est juste le premier pas qui coûte, en fait.

    Marie-Caroline > merci ! (moi aussi, je suis hyper fière de moi, en fait !) (comme si c'était exceptionnel, en plus ! pffff !) ;-)

    Jade > L'UCPA, c'est comme partout ailleurs, y'a autant de cons et de lourdingues. Ca ne dispense donc pas de faire attention à soi et à ce qu'on nous refile à manger ou à boire en douce !
    Cela dit, l'histoire de ta copine est franchement pas cool...

    Calpurnia > Bonne reprise de boulot, alors ?!! ;-)
    Et pour Canalblog, j'ai quand même bien l'droit de dire c'que j'pense, non ? aaaaah mais...

    Posté par Katia, 29 août 2006 à 22:26 | | Répondre
  • ummm jambes de béton

    bras en fer, râleuse... t'es prête pour koh lanta !

    Posté par elzozore, 29 août 2006 à 23:07 | | Répondre
  • Attends, c'est une blague là? T'as parlé de tout sauf du truc le plus intéressant : y'a eu un charming prince dans le truc ou non? Parce que bon, je voudrais pas dire mais c'est un peu ça le point des vacances toutes seule à l'UCPA... :D

    Posté par Anne-So, 30 août 2006 à 11:32 | | Répondre
  • je suis comme anne-So, je vais faire ma curieuse :)

    Posté par Eli, 30 août 2006 à 13:57 | | Répondre
  • Elzozore > Koh Lanta, même pas en rêve !! Jamais j'avalerai leur saloperie d'asticot affreux, là !!!!!

    Anne-so > hi hi hi, je note une certaine concordance de timing entre l'heure de ton commentaire et un certain mail pour un apéro de filles. Ne serais-tu pas à la recherche d'un scoop, par hasard ??? ;-)
    Si tu avais lu quelques lignes au dessus (dans les com'), tu saurais que c'est encore un peu tôt pour me prononcer sur ce sujet... alors pour le moment, CHUUUUUUT !

    Eli > Tout pareil que miss Anne-So !

    (hé hé hé... comment je vous entretiens le suspens, là ! Une vraie Marie Higgins Clark, non ?) !

    Posté par Katia, 30 août 2006 à 15:04 | | Répondre
  • Excellent j'ai lu avec délectation ton récit. Moi qui hésitait à pratiquer l'UCPA, ben j'hésite encore plus, lol !

    Posté par TheCélinette, 30 août 2006 à 19:42 | | Répondre
  • Des vacances ça ??? Déjà, avec le mot VTT dedans, c'est plus possible, là ! J'aurais fait comme au bon vieux temps des colos "euh, maître, j'ai un peu mal au ventre là".

    Posté par milouze, 30 août 2006 à 19:48 | | Répondre
  • Perso...

    Pour certains pays j'aime bien le voyage organisée, n'étant pas prête encore à finir dans une prison d'Istambul, ou bêtement égorgée en Amérique du sud.
    Ce que j'aime moi dans les voyages organisés, ce sont les relations avec le guide.
    Il y a l'amoureuse du guide qui squatte le siège à côté de lui alors qu'il passe sa vie dans un bus et a le droit qu'on lui laisse deux sièges. Qui essaye de le violer à l'étape du soir (en Turquie j'étais trop morte de rire de voir les manoeuvres du malheureux pour échapper à la tarentule)
    Le genre "je suis prof" qui décide de le coincer et lui pose des questions pièges en attendant qu'il se plante, ses 45 guides à la main pour pister l'erreur.
    L'anti-guide qui sifflote en regardant ailleurs pendant les visites en demandant "quand est-ce qu'on mange ?".
    Sinon les voyages c'est bien, et partir seule, il faudrait que j'ose... (du coup je me renseigne sur l'UCPA)

    Posté par Calpurnia, 30 août 2006 à 21:24 | | Répondre
  • Célinette > naaaaan, y'a du bon aussi, à l'ucèèèp, faut pas croire !!!

    milouze > oui, en fait, c'est un peu ce que j'ai fait quand j'avais trop la flemme, j'avoue...
    Mais personne ne dit rien, on est quand même en VACANCES à la base, non ?

    Calpurnia > Ah oui, la nana qui cherche à poser des colles au guide en avalant littéralement son Guide du Routard, j'ai bien connu en Egypte !
    Et durant le même voyage, y'avait également le specimen "anti-guide" que tu décris, qui te balance hyper sérieusement en plein temple de Louxor "c'est super, j'ai vu qu'à l'hotel, ils avaient du Campari pour l'apéro, j'adore ça!"
    bon... qu'est-ce que tu veux dire, après ça...

    Posté par Katia, 31 août 2006 à 11:42 | | Répondre
  • Alors là, je me reconnais parfaitement dans ton récit pour la simple et bonne raison que moi aussi il y a deux ans j'étais à Hisaronu en VTT / kayak.

    Alors,
    - les chemins poussiéreux en VTT (aspergés au canon à eau par de gros allemands en 4x4...),
    - le meltem qui souffle et te fait faire du sur place dans ton kayak alors que tu rames comme un galérien,
    - les dindes (oui moi j'appelle ça les dindes) qui sont venues avec comme mot d'ordre "tout ce qui est draguable sera dragué" (a fortiori si il s'agit d'un mono)(rhaaaa... le prestige du mono...),
    tout ça me parle !

    Posté par BlueMonday, 07 septembre 2006 à 10:17 | | Répondre
  • BlueMonday > Ooooh, une connaisseuse !! C'est marrant, cette coïncidence...
    Je vois que toi aussi, tu as expérimenté les beaufs allemands en 4x4, apparemment on ne change pas une formule qui gagne !!!
    Et au final, tu étais contente de ton séjour ? pas trop de bleus et de courbatures ? ;-)

    Posté par Katia, 07 septembre 2006 à 12:09 | | Répondre
  • Au final... Une semaine pour me remettre de mes 15 jours de séjour ! Et en disant cela je ne parle pas des séquelles du VTT ou du kayak (encore que je garde un souvenir plus que vif des douleurs provoquées par les selles tape-culs - c'est le cas de le dire- de leurs VTT...!)mais des 4h de sommeil maxi par nuit, et des litres de raki ingérés chaque soir!

    Alors oui je garde un souvenir génial de mes vacances turques comme de chacun de mes séjours UCPA d'ailleurs (c'est ma petite pause "nouvelles têtes" loin de mes amis "habituels" dont une grande partie a d'ailleurs été rencontrée à l'UCPA!)

    Posté par BlueMonday, 08 septembre 2006 à 11:26 | | Répondre
  • BlueMonday > aaaaah, les 4h de sommeil par nuit, j'adooooore ! surtout quand ta piaule donne JUSTE au dessus du lieu de rassemblement des foules........

    Comme tu dis, l'UCPA, c'est une pause "nouvelles têtes" dans un paysage de copains un peu trop connus parfois... EN tout cas, moi, j'étais assez contente de mon expérience, et si l'occasion se représente, je retenterai le coup !

    Posté par Katia, 09 septembre 2006 à 15:36 | | Répondre
  • After read blog topic's related post now I feel my research is almost completed. happy to see that.Thanks to share this brilliant matter.

    Posté par Marketing Topics, 09 octobre 2010 à 09:25 | | Répondre
Nouveau commentaire