Gin Fizz

Bulles de vie...

Ne quittez pas, un opérateur va reprendre la ligne dans quelques instants...

17 décembre 2007

tel_4Si je veux être parfaitement honnête avec vous, je me dois de vous dire que là, je sature un peu. Et que cette histoire de blog commence vraiment à tourner en rond, à mon sens. Vous l’avez peut-être constaté comme moi, depuis un moment, les billets ici se font plus rares et les réponses aux commentaires moins rapides.

L’envie n’est plus là, ces jours-ci.

Inspiration en fuite, motivation en berne, implication en déroute.

L’atmosphère morose et chaotique de la blogosphère ces derniers temps y est sans doute pour quelque chose aussi. L’ambiance « règlements de comptes à OK Corral », bof, pas trop mon truc.

Et puis il y « la vraie vie », celle dans laquelle on a parfois un boulot hyper prenant, une santé qui nous fait des petites blagues, ou un déménagement qui nous oblige à passer toutes nos soirées à faire des cartons, plutôt qu’à écrire des posts pleins d’humour et d’intelligence comme je sais si bien le faire (y’en a un seul qui rigole, je me vexe, je vous préviens).

L’heure est donc venue de faire un petit break bloguesque et prendre un peu de recul.

(Ca laissera le temps à Free de déplacer ma connexion Internet, parce que là, les enfants, on va pas être aidés, si j’en crois le demeuré profond que j’ai eu au téléphone…)

Non non, pleurez pas comme ça, je reviens, promis.

Et d’ici là, je continue à vous lire, évidemment…

Posté par Katia_ à 12:17 - Ma-vie-Mon-blog.com - Commentaires [43]

Boule de (mauvais) poil

12 décembre 2007

poil_2L’automne tire sur sa fin, l’hiver arrive à pas de géant. Il fait nuit à 16h30, et froid tous les jours. Je choppe tous les microbes qui zonent dans le coin et j’ai du boulot par-dessus la tête. Du coup, forcément, je suis régulièrement de mauvais poil ces jours-ci. Alors si vous pouviez être mignons et éviter d’aggraver les choses, ce serait sympa. Genre, par exemple, ces douze phrases-là, on oublie. Merci pour moi.

-
T’as fait quelque chose à tes cheveux ? (Si on considère que prendre la pluie sur cinquante mètres entre le métro et le bureau, c’est "faire quelque chose", alors la réponse est oui).
-
En raison d’un incident technique, le trafic est fortement perturbé sur la ligne 6 (Génial. C’est pas comme si j’étais déjà en retard, surtout…)
-
Un rendez-vous médical ? Il n’y a pas de place avant trois semaines, mademoiselle. (Super donc j’ai le temps de me faire opérer cinq fois de l’appendicite d’ici là)
-
Tu sais que ton collant est filé ? (Tu sais que t’as un œil de lynx ?)
-
Contrôle des billets de transport, s’il vous plait. (Nan. Je fais grève)
-
La réunion de 17h est décalée à 19h, présence de toute l’équipe exigée (Mais bien sûr. En attendant, c’est BigBoss qui va se farcir mes courses au Monop’ pour que j’aie quelque chose à grailler ce soir, je suppose ?)
-
Ca marche moyen, ton traitement pour l’acné, non ? (Tu peux le gueuler encore plus fort ? je pense que les gens à l’autre bout de la cantine n’ont pas bien entendu)
-
Désolé, on n’a plus cette jupe en taille 38 (Arrête d’être désolé et file me chercher celle qui est sur le mannequin en vitrine. Et que ça saute.)
-
En fait, sans talons, t’es vachement plus petite que moi ! (T’as fait maths sup’ toi, non ?)
-
C’est pas toi qui a boulotté tous les chocolats en loucedé ? (Merdeuuuuuu. Grillée…)
-
Quoi ? Encore une nouvelle paire de pompes ? (Est-ce que je te demande combien de dvd t’as achetés le mois dernier ? Non. Bon. On est d’accord.)
-
Ouh, toi, t’as l’air de mauvais poil… (Ah ouais ?!! Sans déc’ ?)

Posté par Katia_ à 09:34 - List-maniac' - Commentaires [29]

Ma vie en l'air

04 décembre 2007

avion_2Parfois, les gens me fascinent. Vraiment.

Il y a quelques temps, je prends l’avion pour un petit vol de quelques heures. Inévitablement, l’hôtesse s’emploie tant bien que mal à exécuter pour la trois mille douzième fois de sa carrière toutes les démonstrations en cas d’accident, devant l’indifférence générale des passagers plongés dans Le Monde, Biba ou Piscou Magazine. "Les issues de secours bla bla bla, le gilet de sauvetage gnia gnia gnia, la ceinture de sécurité comme-ci comme-ça…". Elle ne manque pas de rappeler aussi qu’il faut éteindre tous les téléphones portables et appareils électriques en phase de décollage, afin de ne pas causer un méga crash aérien en brouillant les ondes. Je reconnais,ce serait con.

Bon. Jusque là, super. Vous allez vous dire "cette fille a vraiment une vie très intéressante".

A l’approche de l’atterrissage, même cirque. « Nous vous remercions de bien vouloir éteindre tous vos téléphones et appareils électriques, et de les maintenir en position off jusqu’à l’arrêt complet de l’appareil ».

Moi, perso, une nana qui me dit ce genre de truc d’une voix affirmée dans son micro, alors qu’on est en train de planer à 8000 bornes du sol et qu’on peut s’écraser à tout moment, j’ai tendance à me dire qu’elle est pas en train de faire un caprice, comme ça, juste pour la frime.

Mais apparemment, ma voisine, située de l'autre côté de l'allée, fait preuve de moins d’états d’âme. C’est vrai, quoi. Pourquoi se faire chier à écouter les conseils des gens qui veulent juste qu’on arrive à bon port en entier ?

Non. Mademoiselle décide de dégainer son portable pile à ce moment-là, de le rallumer, et de commencer à appeler Stéph’ (de mémoire) pour la prévenir que "ouais, c’est bon, là on arrive, on est un peu en avance, donc comme prévu, tu m’attends devant la sortie B, j’espère que t’as un chariot parce que putain, j’ai rapporté trop de trucs chanmé, ça va être l’éclate totale… … heu ouais, attends quitte pas deux secondes…"

Ayant soudain réalisé que je la matte avec des yeux éberlués de morue électrocutée depuis le début de son petit speech, la demoiselle me lance un regard noir et m’aboie dessus : "Non mais ça vous dérange pas d’écouter les conversations privées des gens ?"

????!!!!!???? ...

J’en suis restée comme deux ronds de flan.