Gin Fizz

Bulles de vie...

Laisse les gondoles à Venise

18 janvier 2010

gondolesIl faut bien le dire : partir en week-end découverte au beau milieu de décembre dans une ville mythique comme Venise, c'était une drôle d'idée. Et pourtant, à la faveur d'une impulsion un peu remaniée, nous voilà une dizaine à embarquer sur l'Easy Jet pour le pays des gondoles, afin d'y célébrer en doudoune et polaire les trente ans d'une amie.

Étrangement, moi qui ai voyagé dans moult contrées exotiques et lointaines, je n'avais jusqu'alors jamais mis un pied en Italie, et partais avec la légère appréhension de me les cailler sévèrement dans mes bottes. Mais un pays qui sent bon les effluves de pizza et pasta à tous les coins de rue ne peut pas être foncièrement mauvais, me disais-je.

Armés de nos plus chauds cache-cols* et chandails* laineux, nous voilà ainsi partis arpenter les rues et ruelles de la ville aux mille ponts. Alors certes, Venise en plein décembre, ça ne ressemble en rien aux images qu'on peut avoir de la ville romantico-cucu des dépliants touristiques. Rangez les gondoliers chantonnants, les touristes encombrants et les quais grouillants. Il faut bien dire ce qui est : y'a pas grand monde pour nous casser les pieds dans les rues en cette saison.

venise_3

venise_5

venise_8

A chaque médaille son revers : certes, la ville nous appartient, mais elle a aussi profité de la basse saison pour se refaire une petite beauté. C'est sûr, la Basilique Saint Marc sous les échafaudages, ça perd tout de suite de son cachet initial. Déjà que je n'étais pas fan de son look de gros cupcake doré...

saint_marc


Mais le pire reste à venir. Dans mon imaginaire, le fameux Pont des Soupirs, dont j'avais tant entendu parler, était selon moi un lien emprunt de romantisme et de fièvre amoureuse où l'on s'embrasserait fougueusement avec Chéribibi, emportés par un tourbillon de passion. Force est de constater que j'étais assez mal renseignée, puisqu'il apparaît que ce fameux pont reliait le Palais des Doges à la Nouvelle Prison, et qu'il est totalement fermé afin que l'on ne puisse voir ni entendre les condamnés qui se rendaient en tôle. Pour le romantisme, revenez en semaine 2, merci et au revoir. Quant au spectacle visuel, j'ai là aussi un peu la sensation de m'être fait arnaquer.

pont_soupirs

pont_des_soupirs_2

Déconfits devant la tournure des événements, nous décidons de nous culturer un peu, et de visiter les deux bâtiments de la collection Pinault, supposée rassembler tout le gratin de l'art contemporain. Si j'avais encore des doutes à ce sujet, je suis désormais totalement convaincue : les artistes modernes sont tout de même bien barrés du ciboulot. Entre les sculptures de cul de cheval encastré dans le mur, les lapins géants qui câlinent des ours, et les reconstitutions de l'oeuvre nazie propre à faire rendre à quiconque ses gnocchis du déjeuner, mon coeur balance (comme mon estomac). Heureusement que le Palazzo Grassi en lui-même a vraiment de la gueule.

lapin

palazzo_grassi

Bien heureusement, mon imaginaire n'avait pas menti sur un point : la gastronomie. Pizza, pâtes et risotto comblent à merveille mes envies de féculents, et je me découvre une nouvelle passion pour les linguine al vongole (palourdes). L'italie est fourbe : c'est un pays où l'on prend cinq kilos rien qu'en lisant la carte du restaurant. Au moins, températures mister freeze obligent, j'ai évité le désastre complet en faisant l'impasse sur les gellati du coin.

De ce premier contact avec l'Italie me reste des souvenirs mitigés. Partagée entre la beauté de la ville et la déception ressentie devant les principales attractions touristiques. Je partirai volontiers à l'assaut de Rome, Naples ou Florence, à la découverte des campagnes de Toscane et des volcans de Sicile. Mais je laisse à Venise ses gondoles, ses canaux et ses vaporetto, sans être certaine de les revoir un jour. Ce qui ne m'étonne pas, finalement : je n'ai pas le pied marin.

* Spéciale dédicace à ma grand-mère.


Commentaires sur Laisse les gondoles à Venise

    A contrario de toi je suis fréquemment allée en Italie et... je ne suis pas fan de Venise !!
    En même temps j'y suis allée en plein mois d'Août avec la foule et je n'ai qu'un souvenir d'une ville très sale !
    Si tu as l'occasion de retourner chez nos voisins, tente Rome, Florence ou encore Milan !

    Posté par Manou, 18 janvier 2010 à 11:12 | | Répondre
  • Une collègue y retourne en février ...
    Je n'y ai jamais mis les pieds mais Brugges me suffit comme petite Venise ;)

    Posté par MissBrownie, 18 janvier 2010 à 11:16 | | Répondre
  • Venise découverte un mois de décembre et... le coup de foudre... A la Toussaint c'est bien aussi mais fin août pas désagréable, j'essaierai bien au printemps : bref suis accro :) (même si je trouve tout prohibitif !!!)

    Posté par ophise, 18 janvier 2010 à 11:20 | | Répondre
  • je suis allée trois fois à Venise, c'est la seule ville de l'Italie que je connais, et j'adore. Bien sûr je regrette son côté "ville musée" avec assez peu d'âme qui vive en fin de compte... Mais je lui trouve quand même un charme fou.
    En plus je ne suis pas trop d'accord avec Missbrownie qui compare Bruges à Venise, Bruges étant beaucoup plus froide (mais très jolie aussi !)

    Posté par annouchka, 18 janvier 2010 à 12:52 | | Répondre
  • J'aime Venise en mai, lors des biennales (folledingue d'art contemporain). En décembre, entre la montée des eaux et le froid, il faut être courageux.
    Le gondolier, les pigeons, le carnaval : très peu pour moi.

    Posté par Heidi, 18 janvier 2010 à 13:15 | | Répondre
  • Manou > oui, c'est clair, je manque de points de comparaison. Mais je tenterai avec plaisir Rome Naples ou Florence, plus tard !

    MissBrownie > ah bah je ne connais pas Bruges non plus... Mais Amstrerdam, oui, et il parait que ça y ressemble pas mal, non ?

    ophise > ah oui, je vois ça, une accro pure et dure ! C'est vrai que tout y est cher, mais un poil moins en décembre, du coup. C'était déjà ça de pris !

    annouchka > trois fois ? Mazette ! Certes, la ville est belle (et heureusement qu'on avait du plein soleil en journée), mais je ne suis pas non plus tombée à la renverse. Il faut croire que mon imagination me faisait attendre plus...

    Heidi > On a évité la montée des eaux de justesse, mais les quais temporaires (les bouts de bois sur pied, quoi) étaient disséminés un peu partout, et c'est pas très jojo, esthétiquement parlant !

    Posté par Katia, 18 janvier 2010 à 13:25 | | Répondre
  • J'ai découvert Venise début avril, avant la grande marée des touristes.
    Beau temps et belle lumière, j'ai été conquise.
    Là effectivement cela fait triste, mais il ne faut pas que cela te décourage.
    Quant au vaporetto, aucun risque d'y attraper le mal de mer.
    Donc si tu as l'occasion d'y retourner un jour, n'hésite pas, mais à une autre époque !

    Posté par Calpurnia, 18 janvier 2010 à 13:28 | | Répondre
  • J´adore ton article.
    Comme tu viens de commencer, pense à continuer par l´Italie. Elle est tout à fait charmante.
    Et qu´est-ce que c´est ce décor autour du Pont du Soupirs? :)
    A plus
    Elisa, Argentine

    Posté par Elisa, 18 janvier 2010 à 13:42 | | Répondre
  • Je préfère la Tamise comme disait la fille avec les couettes de 1960

    Posté par Roxinette, 18 janvier 2010 à 15:50 | | Répondre
  • Jamais été à Venise, mais plusieurs fois en Italie (dont 15 jours été 2009)et je suis totalement amoureuse de ce pays!!
    Florence, Sienne... Wouah...

    Posté par Jools, 18 janvier 2010 à 16:48 | | Répondre
  • Spaghetti et compagnie

    Aaaah Venise avec ses gondoles, sa cuisine, ses monuments et ses saletés de rats moi je te l'dit ils sont pas pres de me voir la-bas.

    Posté par micahuéte, 18 janvier 2010 à 17:47 | | Répondre
  • j'y suis allée à la même période que toi et j'ai vraiment apprécié de croiser aussi peu de monde! J'ai trouvé que Venise en décembre se voulait nostalgique, silencieuse et en même temps très présente, se laissant découvrir au hasard d'un pont, d'une place, d'une trattoria, d'un spritz, d'un canal. Bref j'ai adoré. Et le post que j'ai rédigé dessus va à l'encontre de ton avis. Comme quoi, il faut de tout! Ceci dit j'ai eu la même réflexion que toi concernant le pont des soupirs, je m'attendais à tout sauf à ça!

    Posté par constouille, 18 janvier 2010 à 19:19 | | Répondre
  • J'aime beaucoup cette ville, mais à mon avis, il faut un peu de temps pour découvrir ses aspects les plus positifs, en dehors des zones les plus touristiques. Ils tiennent plus à l'ambiance, aux rencontres au coin des rues, aux lumières.
    Mes parents y sont aussi allé en décembre et eux ont eu de la neige.

    Posté par vert cerise, 18 janvier 2010 à 21:57 | | Répondre
  • Calpurnia > je ne suis pas découragée, juste, je disais que j'avais été moins emballée sur place que par rapport à mon imagination. Mais sans forcément revenir à Venise, je découvrirai volontiers d'autres parties de l'Italie...

    Elisa > oui, t'as vu, c'est moche hein ! Une belle pub toute bleue et qui passe pas inaperçue !

    Roxinette > ah oui, rien à voir. Difficile de comparer Londres et Venise, malgré tout... ;)

    Jools > je suis très tentée par d'autres villes, mais chaque chose en son temps !

    micahuète > hein? quoi? des rats ? où ça, où ça ?

    LocationVenise > (commentaire supprimé).
    Malgré toute la gentillesse de vos propos, je ne souhaite pas laisser ici votre commentaire, qui s'apparente malgré tout plus à de la publicité pour votre site qu'autre chose.
    De plus, commencer votre texte par "Merci Katia pour votre article" incite à penser que j'ai bénéficié par votre biais d'un logement gratuit sur place pour me permettre de découvrir la ville, et il n'en est absolument rien. Je préfère donc effacer vos propos afin d'éviter tout quiproquo. Merci.

    constouille > ah mais attends, je ne dis absolument pas que j'ai destesté !! Je dis juste que j'ai été un peu déçue, avec tout ce que j'en attendais... Mais ca reste une très belle ville, c'est clair !

    vert cerise > Oui, c'est vrai qu'en 2 jours, c'était un peu limite, et on s'est forcément contenté de suivre les grands trajets touristiques ;)

    Posté par Katia, 18 janvier 2010 à 22:49 | | Répondre
  • Je ne connais pas Venise, il paraît qu'il y a plein de chats dans les rues, c'est vrai ?
    je ne peux que te recommander Rome, Florence, Urbin, Ferrare, Padoue et Bologne. c'ets presque stressant d'ailleurs toutes ces viles tellement belles qui se succèdent les unes aux autres.

    Posté par Marie-Christine, 19 janvier 2010 à 11:23 | | Répondre
  • Les horribles panneaux entourant le pont des soupirs c'est pour faire de la pubs (qui finance la rénovation des lieux).
    Mais il n'est pas du tout fermé ce pont. En fait on y accède qu'en entrant dans le palais des doges, en faisant la visite: on ne peut pas y accéder en passant devant!

    Posté par Maya, 19 janvier 2010 à 20:01 | | Répondre
  • Ouep, ben je t'envie quand même, Venise quoi ! (même avec froid, travaux, toussa).
    Mon dernier week end à Venise, il a eu lieu à Brest, alors hein...

    Posté par Dom, 20 janvier 2010 à 11:32 | | Répondre
  • Marie-Christine > ah ben écoute, j'ai pas croisé un chat (dans tous les sens du termes), donc ils devaient être bien planqués au chaud !

    Maya > par fermé, je veux dire qu'il a un toit (pour éviter que les condamnés ne se jettent à l'eau pour noyade au lieu d'aller en prison)...

    Dom > Ah... bah... Oui... vu sous cet angle... ok... ;)

    Posté par Katia, 20 janvier 2010 à 12:32 | | Répondre
  • j'y suis allée une fois avec mon "promis" de l'époque, c'était bien, romantique, nous devions nous marier etc etc...

    Peu de temps après il est parti avec une allemande.

    Faut-il y voir un lien de cause à effet..

    :)

    Posté par balbc, 20 janvier 2010 à 17:30 | | Répondre
  • balbc > S'il y en a un, il devrait me tomber dessus dans pas trop longtemps. Je te tiendrai au courant, histoire que ce mystère soit élucidé ;)

    Posté par Katia, 23 janvier 2010 à 12:09 | | Répondre
  • Je suis allée une fois à Venise, il y a déjà pas mal d'année, début juillet. Je t'envie d'y être allée en hiver, tu as eu l'occasion de voir, si peu que ce soit, la vraie vie des vrais gens de la vraie ville... Les hordes touristiques, ça gâche n'importe quel bel endroit !

    Posté par Pocahontas, 23 janvier 2010 à 20:57 | | Répondre
  • Pocahontas > oui, enfin, la "vraie vie", c'est vite dit. A 16h, tout le monde est calfeutré derrière ses volets clos, vu qu'on se les pèle sévère dehors.
    M'enfin, oui, je veux bien croire que sous les hordes de touristes, ça n'aurait définitivement pas eu la même tronche ;)

    Posté par Katia, 24 janvier 2010 à 22:32 | | Répondre
  • Venise est en quelque sorte victime de son succès. Cette ville est vraiment très belle et tout un chacun devrait s'y rendre au moins une fois dans sa vie. Il faut bien préparer son séjour et partir de préférence hors des périodes trop touristiques pour profiter pleinement de Venise et de ses habitants.

    Posté par Week-end Venise, 10 février 2010 à 15:14 | | Répondre
Nouveau commentaire